Lambeaux

Berlin 2016



«...Écrire pour panser mes blessures. Ne pas rester prisonnier de ce qui a fracturé mon enfance. Écrire pour me parcourir, me découvrir. Me révéler à moi-même.
... Écrire pour déterrer ma voix. Écrire pour me clarifier, me mettre en ordre, m’unifier. »

Charles Juliet


Charles Juliet est né le 30 septembre 1934 à Jujurieux (Ain). À trois mois, suite à la tentative de suicide de sa mère, il est placé dans une famille de paysans qu’il ne quittera plus.
Il a sept ans quand sa véritable mère meurt de faim à trente-huit ans, dans l’asile psychiatrique où elle a été enfermée pour dépression après la naissance d’un quatrième enfant, lui. Huit ans d’enfermement abusif pour ainsi mourir comme les quarante mille de malades mentaux morts de la faim, exterminés lentement par les nazis, et sans que son enfant ne l’ai jamais revu qu’à son enterrement.

Charles Juiliet ou comment écrire pour apprendre à se connaître.

Commentaires