25/10/2020

I wanna be loved by you


Commencer un billet de blog à une heure du matin en écoutant une chanson de Marilyn Monroe confortablement installée dans un canapé lui même disposé dans un chaleureux appartement de montagne aux murs recouverts de bois, ne m'a  pas mise dans les meilleures conditions pour écrire des choses importantes et Dieu Machin sait qu'en ce moment ce ne sont pas les sujets qui manquent.

Je voulais raconter ce que j'ai ressenti en entrant dans un magasin bondé cet après-midi mais en allant me plaindre sur la page FB dudit magasin, je suis tombée sur cette réflexion d'une vendeuse en colère : "Plutôt que de critiquer, restez chez vous et vous n'attraperez pas la covid. Je bosse dans le commerce, pas de première nécessité, et franchement ça m'énerve d'entendre les gens se plaindre pour le gel où le nombre de clients... encore une fois personne ne vous force à aller dans les magasins alors restez chez vous et arrêter d'emmerder ceux qui sont obligés de bosser".

Au début j'ai trouvé ça pas très futé de sa part mais finalement elle a raison la dame. Arrêtons d'aller nous stresser dans les grandes surfaces, commandons chez nous bien au chaud et sans risque sur Amazon et laissons les gentilles vendeuses françaises tranquilles dans les magasins, leurs patrons apprécieront le geste à sa juste valeur. 

Je ne sais pas quand ce truc va s'arrêter et à vue de nez ça risque de durer encore un moment mais je crains qu'en plus du risque Covid, celui de devenir noeud-noeud est en train de s'aggraver également. 








Laurent Wauquiez signe la mort imminente du Musée Urbain Tony Garnier

Ce week-end, le Musée Urbain Tony Garnier et la Maison de la Danse organisent le Bal des Jours Heureux . Hélas, il n'y a pas de quoi ê...