20 nov. 2016

Connaissez-vous Pierre Simon ?

Je sais, nous sommes le 20 novembre et à l'heure qu‘il est tout le monde est scotché par le résultat du 1er tour des primaires de la droite.

En ce qui me concerne, ça fait 15 jours que je me suis fracturé le trochiter suite à une cascade dans les escaliers de l'Opéra, juste la veille de l'élection de Trump, et que je suis obligée de taper d'un doigt ou d'utiliser une dictée vocale qui est un peu dure de la feuille.

Je passe donc une grande partie de mon temps à lire et réfléchir sur le monde et la manière dont il tourne en attendant de retourner dans une vie plus active.
A ce propos, j'ai fait la rencontre de Pierre Simon, un médecin gynécologue qui s'est engagé, excusez du peu, pour l'accouchement sans douleur, le planning familial, la légalisation de l'avortement, la PMA et le droit de mourir dans la dignité.
Il a fait de la politique chez les radicaux et est à l'origine de la Loi Neuwirth et bien sûr la Loi Weil.
Comment l'existence de cet homme n'est jamais arrivée jusqu'à moi ? Mystère. 
Je viens de la découvrir par le biais du Prix portant son nom qui se décompose en plusieurs axes : Ethique et recherche, Ethique et réflexion, Ethique et société,
Ethique et géopolitique.
Toutes les informations le concernant sont disponibles sur Wikipedia et le site du Prix.
Il est décédé en 2008 et ses archives sont conservées  au Centre des Archives du Féminisme à la Bibliothèque Universitaire d'Angers.
J'avais envie ce soir de le partager avec vous.




2 nov. 2016

Hillary la femme qui ose vouloir être Présidente

Je viens d'étudier l'histoire des emails d'Hillary Clinton. On les a retrouvé sur l'ordinateur de l'ex-mari de sa plus proche collaboratrice, obsédé sexuel notoire qui briguait la mairie de NYC il y a quelques années (genre DSK quoi), dans le cadre d'une enquête sur ses activités. Tout ça parce qu'Hillary refusait de se débarrasser de son vieux Blackberry (qui a un Blackberry encore à notre époque ?) et qu'elle avait du mal à lire sur un écran et demandait qu'on lui imprime ses mails (et le bilan carbone alors ?). Mélange du public et du privé (personne ne l'en a empêchée non plus à la Maison Blanche) et grosse parano à mon avis quand on a autant de responsabilités... J'ai connu ce genre de choses à un moindre degré quand même avec un collègue qui me transférait sa boite quand il voyageait et que je recevais des messages de son amoureuse en plus des messages professionnels (trop mignon). Bref, pas vraiment de quoi fouetter un chat, vivement le 8 novembre et qu'elle soit élue, même si les ennuis risquent de continuer et qu'on arrête de nous faire patauger dans la boue américaine. 

Demain, si j'ai le temps de le finir, je vous parlerait du livre qui parle du Président qui ne devrait pas dire certaines choses...


4 oct. 2016

Laetitia ou la fin des hommes

Voilà, j'ai terminé le livre et en tournant la dernière page j'ai eu l'impression d'abandonner Laetitia et j'en suis triste.

Une histoire, juste un fait divers au départ, dont personne n'est sorti indemne, une histoire de violence masculine et d'enfance bafouée, une histoire de manipulation politique (celle de Sarkozy qui en prend pour son grade et c'est tant mieux), une histoire où la justice fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a, où la police fait sacrément bien son travail, ou les assistantes sociales pleurent de ne pas avoir pu détecter la faille, une histoire de jeunes qui se textotent toute la journée mais ne peuvent éviter le pire, une histoire de pas de chance ou de hasard. Une histoire qui pourrait être la notre.

C'est mon conseil de lecture du soir parce que celui qui l'a écrit est quelqu'un d'épatant. 

Oui je sais je l'ai déjà écrit hier à propos d'un autre mais ça n'est pas tous les jours qu'on rencontre des gens aussi formidables dans ce qu'ils nous donnent à lire ou à entendre.

Et puis pour une fois qu'un auteur s'intéresse plus à la victime que l'assassin, restituant sa vie si courte et si tragique avec autant d'empathie, il était vraiment nécessaire de le souligner.

oOo

Mise à jour du 2 novembre : Le prix Médicis a été attribué à Laëtitia. Largement mérité.

oOo

Citation :

"Petite fille, elle est restée timide, inhibée, impressionnable, dissociée d’elle-même, spectatrice de la violence et des actes de maltraitance qu’on lui infligeait. Elle a été d’autant plus oubliée dans son coin qu’elle ne réclamait rien ; on l’a d’autant moins consolée qu’elle semblait passive, absente à sa propre vie. Toutes ces choses inexplicables, les cris, les coups, les larmes, les changements, l’indifférence, ont fait naître en elle ces axiomes monstrueux, ces vérités nichées au plus profond de son être, jusqu’à devenir la substance même dont elle était faite : 
Papa a raison
Papa a raison, sinon il tape
Papa a toujours raison, sinon il tue maman
Les hommes ont toujours raison, sinon ils nous tuent"





3 oct. 2016

Il n'y a pas de vie minuscule ou la société inclusive

Giacometti
Depuis le mois de Juin, je suis en charge des personnes en situation de handicap dans le 8ème arrondissement de Lyon.
J'ai estimé qu'il n'y avait aucune contre indication entre Culture et Handicap comme il n'y en a aucune pour moi avec d'autres délégations.
S'intéresser au handicap, c'est d'abord se préoccuper d'accessibilité. Les places de stationnement pour les Personnes à Mobilité Réduite, c'est une grande problématique dans une métropole comme la notre. Du coup, je me retrouve à gérer des problématiques de voirie, très techniques pour moi, mais j'y prends beaucoup de plaisir et mon regard sur mon environnement en est peu à peu modifié.
Au delà des soucis de déplacement, s'est ouvert à moi une question que je n'avais abordée que d'assez loin finalement, celle de l'inclusion de toutes les personnes en situation de handicap, quel que soit ce dernier, dans la société.
Aujourd'hui, j'ai le sentiment qu'on leur demanderait plutôt de s'adapter à la société plutôt que ça soit cette dernière qui s'adapte. Heureusement qu'il y a les Lois. Mais les lois ne suffisent pas si la Société n'est pas prête à les accueillir, à accepter la différence, à se mobiliser entièrement et à tous les niveaux afin de repenser le mode d'organisation et intégrer les plus fragiles d'entre nous.

S'intéresser à cette société inclusive, c'est forcément à un moment ou un autre tomber sur celui a pensé ses fondements en rappelant que les humains ont une chose en commun : la vulnérabilité. Charles Gardou puisqu'il s'agit de lui la définit ainsi : "L’idée de société inclusive tourne le dos à toute forme de captation qui accroît le nombre de personnes empêchées de bénéficier des moyens d’apprendre, de communiquer, de se cultiver, de travailler, de créer… Une société inclusive n’est pas un club dont certains membres, privilégiés, pourraient capter l’héritage social à leur profit pour en jouir de façon exclusive. Une société inclusive, c’est une société sans privilèges, exclusivités et exclusions. Chacun d’entre nous est héritier de ce que la société a de meilleur et de plus noble. Chacun a un droit égal à bénéficier de l’ensemble des biens sociaux, qu’il s’agisse de l’école et autres lieux de savoir, des transports, des espaces culturels, etc. Nul ne peut avoir l’exclusivité du patrimoine humain et social, légué par tous nos devanciers et consolidé par nos contemporains : il doit être accessible à tous."

Aujourd'hui, je vous propose de l'écouter attentivement. 
Cet homme est épatant, tout simplement.







1 oct. 2016

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

"19 millions d’avortements sont pratiqués chaque année dans de mauvaises conditions, et entraînent la mort de 68 000 femmes. Ces avortements provoquent souvent des complications cliniques qui peuvent se révéler fatales. Parallèlement, l’impossibilité de subir un avortement en toute légalité et en toute sécurité cause des grossesses non souhaitées."



Czarny Protest

Jeudi dernier, une campagne nommée Czarny Protest (Protestation noire) a été lancée pour défendre le droit à l’IVG en Pologne. Cette protestation a été organisée en réponse à la proposition de loi visant à restreindre les droits des femmes, dont la première lecture a eu lieu vendredi dernier. Le texte prévoit l’interdiction totale de l’avortement, même en cas de viol ou de danger de vie pour la mère.

Tout ça parce que le Gouvernement conservateur polonais a décidé d'augmenter la natalité en obligeant les femmes à accoucher, quel que soit le risque, plutôt qu'en favorisant les naissances avec une politique d'incitation comme en France.
Et parce qu'une poignée d'illuminés catho a décidé que la vie du foetus prévalait sur la vie de la mère.
Et parce que, comme d'habitude, le droit de la femme à disposer librement de son corps est une notion inconnue dans beaucoup de pays.



En tant que femme, mère, grand-mère, je soutiens les femmes polonaises qui ont décidé de se rebeller et de se mobiliser sur les réseaux sociaux, toutes de noir habillées, symbole de la fin de la possibilité de choisir d'avorter ou non.

30 sept. 2016

La Médecine Traditionnelle Chinoise vous connaissez ?

Pour faire plus court, la MTC existe depuis environ 4000 ans soit un peu plus longtemps que la Médecine Moderne Occidentale (MMO pour les intimes).


"La MMO utilise les soins de santé, la recherche et les technologies biomédicales pour diagnostiquer et traiter les blessures et les maladies, habituellement à travers la prescription de médicaments, la chirurgie ou d'autres formes de thérapies. Depuis plusieurs décennies, le soulagement de la souffrance s'est également imposé comme un objectif médical à travers des solutions chimiques mais également par la relation médecin-patient."*

"La MTC est fondée sur une théorie du fonctionnement de l'être humain en bonne santé, d'un point de vue physiologique, psychologique, anatomique, etc. Elle tente également d'expliquer les causes des maladies et les mécanismes biologiques et psychiques qui en sont les conséquences. La médecine chinoise cherche à comprendre l'être humain, aussi bien en bonne santé que malade, par une gestion de l'équilibre de l'énergie interne appelée qi."*

*Source Wikipedia

Ca fait un certain nombre d'années que je suis suivie en parallèle en MMO et en MTC. J'utilise également un certain nombre de Médecines Douces dont par exemple la Chiropractie ou la Réflexologie afin d'éviter de trop prendre de médicaments.
J'en suis arrivée d'ailleurs à la conclusion qu'il n'y a strictement aucune incompatibilité entre ces médecines et qu'on peut consulter indifféremment son médecin généraliste et son praticien en MTC suivant les nécessités. 

Le seul problème pour moi est le coût de la MTC qui n'est pas remboursée par l'Assurance Maladie mais c'est mon choix.
Le problème pour la Société par contre est de taille. La MTC n'est ni réglementée, ni reconnue en France. 
La règlementation c'est très important car aujourd'hui n'importe qui peut ouvrir une école ou un centre de formation en MTC ainsi qu'un Cabinet sans avoir à prouver un quelconque cursus. Je grossis le trait mais on en est proche. A côté de cela, existent des Ecoles très sérieuses qui vous offrent une formation en plusieurs années mais si vous n'êtes pas médecin, ça ne sert pas à grand chose aux yeux de la Loi. Limite ce que vous faites est illégal.

Rappelons à côté de ça que la France est le dernier pays européen à ne pas avoir reconnu la MTC ce qui nous place largement à la traîne en la matière. Pourquoi ? Loin de moi l'idée que certains Laboratoires pharmaceutiques font pression, que certains Médecins n'apprécient guère d'être dépossédés du pouvoir et du savoir ou que la CPAM qui souffre déjà largement ne serait pas en mesure de rembourser quoi que ce soit. 

Voilà en gros la situation actuelle de la pratique de la Médecine Chinoise en France.

Mais à Lyon depuis quelques temps un mouvement se dessine... Quelques irréductibles pratiquants de la MTC (ou pas d'ailleurs) ont décidé de se mobiliser pour faire bouger les choses. Une des raisons pour laquelle je tenais à remettre ce blog en ordre de marche. Histoire  à suivre dans les jours qui viennent.



29 sept. 2016

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Ce dernier, à peine dévoilé, à fait l'objet d'un grand éclat de rire sur le Net.
Ça donne ça avec les explications, bien nécessaires en effet car la symbolique est un peu floue au premier abord :




Rue69 Lyon ayant déclaré que ça ressemblait à une position du kamasutra, un petit malin s'en est saisi immédiatement.

Et voilà le travail.
Heureusement que Wauquiez nous fait rire de temps en temps parce que franchement, il y a vraiment de quoi pleurer avec lui. Rien ne nous sera épargné. 3 millions d'euros pour des chasseurs qui n'en demandaient sans doute pas tant, il parait que ce n'est pas du clientélisme. Ah bon vous croyez ?

Google et moi et moi et moi

Juste pour informer mon copain Gille Decina de la Ligue des Droits de l'Homme, seul lecteur a priori de ce blog, que j'ai enfin réussi à me dépêtrer de mes problèmes avec Google et que, comme il peut le constater, ça remarche.
J'ai enfin réussi à me connecter à mon interface Google et payer mon nom de domaine.
Ne me demande pas pourquoi, c'est un mystère, même moi je ne sais pas comment j'ai fait.
Ce n'est pas que je soit très assidue ici mais je n'avais pas envie que quelqu'un d'autre que moi s'amuse avec Trublyonne.
On the road again donc. Les élections approchent, je vais sans doute avoir du grain à moudre ici.

Afficher l'image d'origine
Philip-Lorca diCorcia

10 mars 2016

Dieu existe ? Admettons.

Piqué sur le mur Facebook d'une amie.
---
Deux bébés discutent.
- Bébé 1 : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ?
- Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce qui nous attend après.
- Bébé 1: Pffff... tout ça, c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement ! A quoi ressemblerait une vie hors du ventre ?
- Bébé 2 : Eh bien, il y a beaucoup d'histoires à propos de "l'autre côté"... On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d'émotions, des milliers de choses à vivre... Par exemple, il paraît que là-bas on va manger avec notre bouche.
- Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et, bien sûr, il n’y a jamais eu de revenant de cette autre vie... donc, tout ça, ce sont des histoires de personnes naïves. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C'est comme ça, il faut l'accepter.
- Bébé 2 : Et bien, permet moi de penser autrement. C'est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne pourrais rien te prouver. Mais j'aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.
- Bébé 1 : "Maman" ? Tu veux dire que tu crois en "maman" ??? Ah ! Et où se trouve-t-elle ?
- Bébé 2 : Mais partout, tu vois bien ! Elle est partout, autour de nous ! Nous sommes faits d'elle et c'est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.
- Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman donc c’est évident qu’elle n’existe pas.
- Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord, ça c'est ton point de vue. Car, parfois lorsque tout devient calme, on peut entendre quand elle chante. On peut sentir quand elle caresse notre monde. Je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement...
- Bébé 1 : Moi je suis surtout convaincu qu'après l'accouchement il n'y a rien. Cela est tout simplement irrationnel.
---
C'est joli n'est-ce pas ?
En ce qui me concerne, ça ne m'a pas vraiment convaincue.
Pas du tout d'ailleurs.
Mais admettons.
Si Dieu existe, en tout cas il ne fait pas beaucoup d'effort pour nous le montrer car, si je me réfère à la métaphore ci-dessus, au bout du bout la Maman va prouver au bébé non croyant qu'elle existe.
Tandis que Dieu, rappelez moi depuis combien de siècles on parle de lui sans le voir ? Tout comme les extra-terrestres, l'arlésienne ou le monstre du Loch Ness.
Mais admettons.
Si on se réfère à la taille de l'univers, Dieu a tellement de travail que s'occuper de la planète Terre et de ses encombrants habitants c'est vraiment le cadet de ses soucis. Il n'existe même pas un Ministère chargé de s'occuper de nous donc nous voici comme certains quartiers de la République, livrés à nous même et incapables de nous en sortir sans l'aide d'une puissance supérieure.
Ce qui me rend dubitative quand à ses capacités à faire son boulot.
Moi je serais croyante, je demanderais à ce que Dieu soit destitué et qu'un vote genre Primaires soit effectué afin de lui trouver un remplaçant un peu plus efficace. 
Parce qu'après tout, je lui trouve un petit côté dictateur à ce Dieu qui existe à l'insu de notre plein gré et qu'on ne peut pas détrôner parce qu'il ne fait pas bien son travail... Pas vous ?

8 mars 2016

Le 8 mars est la Journée internationale des Droits des Femmes (pas lajournée de la Femme)

Je voulais faire un billet à propos de la récupération commerciale de cette journée O combien symbolique mais Laurence Rossignol l'a fait à ma place. Donc allez le lire ici afin de vous informer.
En même temps il est 22 h 15 au moment où j'écris ces lignes donc le matraquage est terminé et on nous annonce pour demain une éclipse solaire et une grève générale contre le projet de loi El Khomri de réforme du code du travail.
Donc inutile de vous dire que dès demain nos problèmes féminins seront repassés à leur place, soit au second plan. 

4 mars 2016

Bye Bye l'autoroute ?

S'il y a vraiment quelque chose qui excède les lyonnais, c'est cette portion d'autoroute qui traverse la ville via le tunnel de Fourvière et Perrache.
Avant d'être lyonnaise, j'ai été parisienne et j'ai subi comme beaucoup les bouchons liés à cette absurdité elle même liée aux décisions du maire de l'époque, Louis Pradel, grand amoureux du béton, qui souhaitait moderniser la ville suivant les critères en vigueur dans les années 60.
Heureusement que j'avais ici de la famille, ce qui m'a permis de m'arrêter et de découvrir les charmes cachés du lieu et de commencer à l'apprécier.
Si on m'avait dit à l'époque que j'y habiterais un jour et que je ferais partie de l'équipe municipale, j'en aurais bien souri je pense.
Bref, pour en revenir à l'autoroute, cette semaine une nouvelle perspective est apparue : le déclassement de l'A6 et de l'A7 en vue de la réalisation d'un boulevard urbain.
C'est peut-être un détail pour beaucoup de français mais pour les lyonnais ça veut dire beaucoup.
Plus d'engorgements, plus d'étranglements, plus d'embouteillages... (ou presque) et nettement moins de pollution.
D'accord il va falloir trouver une solution pour les parisiens et autres automobilistes qui empruntent cette voie régulièrement, et je ne parle pas des routiers.
Le sujet récurrent du contournement de la ville va revenir sur le tapis avec les coûts plus ou moins exorbitants annoncés depuis quelques années mais on avance.
Lyon est depuis quelques jours la 38ème ville la plus agréable au monde (classement Mercer), je sens qu'on est bien partis pour gagner encore quelques échelons et ça fait plaisir parce que cette ville, nous les lyonnais, on l'aime vraiment beaucoup.




28 févr. 2016

La chanson du dimanche

Quelques amis du Groupe des Leftblogs ont pour habitude de partager cette fameuse chanson du dimanche.
Je vais faire comme eux pour une bonne raison : il est 16 h. Nous sommes sortis de table il y a peu. Des amis sont venus partager notre repas et au café l'envie m'est venue d'écouter le dernier album de Bashung, Bleu Pétrole.
La dernière chanson.
Il voyage en solitaire de Gérard Manset.
Je l'avais complètement oubliée.
La voici la voilà ma chanson du dimanche.
Pour que nul ne soit obligé à se taire.
Nulle part.
Partout.


27 févr. 2016

L'économie Sociale et Solidaire : une alternative au capitalisme ?

Ayant fait ma carrière dans l'industrie, ce secteur d'activité m'a peu intéressée jusqu'à présent.
Les soubresauts politiques et sociaux liés à la Loi Khomri et l'arrêt de mes activités professionnelles pour me consacrer à mon mandat m'ont permis de commencer une réflexion sur un secteur qui représente aujourd'hui environ 10 % des emplois salariés en France et fait travailler 300.000 personnes en Rhône-Alpes.
Ma visite cette semaine chez Epicentre afin de mieux comprendre le fonctionnement de cette épicerie sociale et solidaire m'a fait vraiment prendre conscience de la nécessité de développer ce genre d'initiative sur nos quartiers populaires afin de permettre aux plus pauvres de s'en sortir sans être assistés, avec l'aide des plus privilégiés bien entendu.

Un secteur mal connu du grand public (la preuve, je découvre) qui mérite qu'on se penche dessus et que nous, les politiques, lui donnions un coup de pouce. 
Ci-dessous quelques liens pour savoir de quoi on parle :


  • http://www.ressources-solidaires.org/
  • http://www.eco-solidaire71.org/
  • http://www.rhone-alpesolidaires.org/
  • http://www.cress-rhone-alpes.org/cress/
  • http://www.forumemploi-solidaire.org/
Je suis intimement persuadée que nous tenons là une des solutions pour sortir de la crise car l'amélioration de notre société doit passer par le partage d'autres valeurs que celles de la finance ("mon ennemi"...), une gouvernance démocratique avec du personnel impliqué  et une répartition des bénéfices dédiée au maintien de l'activité (bye bye l'actionnariat).
Peut-être que je rêve mais j'ai l'impression de ne pas être toute seule sur le coup et puis, à force de prendre des claques de la part du Gouvernement comme beaucoup d'autres militants de base, j'ai envie de me raccrocher à des valeurs qui correspondent à mon engagement original en politique...

Petite réflexion qui me permet de remettre en route ce blog pour partager en public les pensées que je rumine toute seule dans mon coin entre 2 réunions parce Demain est proche et que nous devons tous agir.