23/07/2013

La banalité des propos racistes ou homophobes

Donc hier un élu de la République a fait une réflexion à propos des Roms et d'Hitler. 
Le genre de réflexion qu'on entend partout en ce moment. 
Dans les bistrots. 
Au bureau. 
Dans les repas de famille un peu arrosés. 
Les arabes qu'on n'a pas assez repoussés à Poitiers. 
Les pédés qui se reproduisent on ne sait comment.
Les juifs je n'en parle pas. 
Le pire c'est que tous ces gens assument leurs propos.
Je n'ai jamais été bégueule et une bonne histoire bien lourde peut me faire hurler de rire.
Là c'est de tristesse que j'ai envie de hurler.
Devant la banalité de tout ça.
La banalité et le cynisme de ces gens.
La faute à qui ? La crise ? Peut-être.
La pauvreté de certains pays où il n'y a pas d'autre issue qu'aller chercher ailleurs de quoi nourrir ses enfants.
Une vie qui ne colle pas à la norme aussi. Le besoin de voyager et de se poser comme on peut.
En même temps, il fait chaud, très chaud en France.
Cette nuit j'ai eu droit à un magnifique orage en direct de ma fenêtre.
La chaleur fait monter les tensions. La preuve à Trappes.
Il faudrait installer des climatiseurs un peu partout. 
Je sais ça coûte cher pour peu de temps mais ça calmerait peut être les esprits et nous éviterait des dérapages comme on vient d'en vivre.
C'est ridicule cette histoire de clim et ça fait démago en plus.
Il suffirait seulement que les gens soient heureux et disposent du nécessaire à leur survie. De l'espace, du travail, de la dignité.
Nous vivons à une époque où beaucoup de monde en manque singulièrement, hélas.
En attendant espérons que la météo soit juste un peu plus équilibrée, ça sera toujours ça de pris. Trop c'est trop.


Laurent Wauquiez signe la mort imminente du Musée Urbain Tony Garnier

Ce week-end, le Musée Urbain Tony Garnier et la Maison de la Danse organisent le Bal des Jours Heureux . Hélas, il n'y a pas de quoi ê...