15 déc. 2010

Sarkozy reçoit des blogueurs influents

Ca a commencé comme ça : "Selon nos informations, Nicolas Sarkozy va déjeuner avec des personnalités de l'Internet français jeudi prochain, à l'initiative de Claude Guéant".
Je ne vous raconte pas l'émoi sur Twitter.
Tout le monde y a été de son commentaire :"et qui est invité" "et qui y va" "et moi j'y vais peut être" "et moi même si on m'invite j'y vais pas" "et moi ce jour là j'ai piscine" etc...
Bref tout le monde y est allé de sa petite idée jusqu'à ce que finalement David Abiker crache le morceaux : les personnalités invitées, autrement dit des blogueurs influents, Versac, Dupin, Eolas etc.
Amusant de constater qu'il n'y a que des hommes.
Je dis ça je dis rien parce qu'aller déjeuner avec le président qui ne pige rien au Ouèbe et n'a qu'une idée en tête, le museler, je ne le souhaiterais même pas à mon pire ennemi (quoi que...). Et puis râler parce qu'on n'est pas invité alors que ça fait 3 ans qu'on tape sur lui tous les jours où presque, c'est être soit hypocrite, soit maso.
Donc laissons ces messieurs se dépatouiller comme ils pourront avec l'animal. Cette réunion ne servira à rien qu'à faire des bulles (internet bien sûr).
Je suis autrement plus choquée ce matin par la réélection de Berlusconi sauvé parait-il grâce aux voix de 2 femmes qui auraient été achetées, toujours parait-il, pour ça. On parle même d'un montant de 500.000 euros chacune. Le "leader physiquement et politiquement faible, vaniteux et inefficace" (d'après Wikileaks) va encore continuer à faire des dégâts et c'est dommage. La caricature du pouvoir corrompu par l'argent, la belle image de démocratie que nous donnent nos voisins. Ma moitié italienne en frémit. Ma moitié française aussi mais pour des raisons bassement plus matérielles, le chauffage est en panne au bureau et je vous écrit ce billet avec manteau, mitaines, bonnet et écharpe. Si j'avais su, j'aurais piqué un brasero ce week-end au Parc de la Tête d'Or...
Bonne semaine à vous et bon courage à nos valeureux blogueurs masculins influents. S'ils ont besoin qu'on leur fasse un petit massage et degustation de petite gâteaux  après l'entrevue, pas de souci, on fera passer le message aux blogueuses spécialistes.
Quand aux italiens ma foi il va leur falloir encore patienter un peu avant de s'en sortir.

Illustration : Keith Carter

13 déc. 2010

Besoin de Toi(T) : Les petites Cabanes Précieuses 2010

Une vente aux enchères au profit du Foyer de Notre Dame des Sans-Abri est organisée par le Collectif d'Artistes Singul'ART en partenariat avec la Mairie de Lyon 8ème et Le Foyer Notre Dame des Sans-Abris.

Ce projet est un moyen ludique pour amener la réflexion de chacun dans une relation de réciprocité, un désir de partage, base de la citoyenneté.

Ces petites Cabanes Précieuses sont créées à partir de divers matériaux, bois, métal, tissu, céramique, cuir. .… Elles sont des oeuvres d'Artistes « Singuliers » et sont exposées au public dans l'Atrium de la Mairie de Lyon 8ème, 12 avenue Jean Mermoz, à compter du lundi 13 décembre 2010 jusqu'au 07 janvier 2011

Vernissage le jeudi 16 décembre à 18h30 suivi de la Vente aux Enchères à 19h30 sur place.

Je compte sur vous.

http://singulart.over-blog.com/

1 déc. 2010

Neige hier soir, gadoue ce soir, patinoire demain soir ?

J'aime la neige.
Non en fait je l'adore.
La dernière fois qu'il a neigé autant, c'était le 8 janvier. Je me souviens parfaitement de la date parce qu'il m'est arrivé quelque chose de très spécial ce jour là.
2 heures 30 pour rentrer chez moi et je n'ai pas battu le record, Heidi a fait plus fort que moi à ce qu'il parait.
Ce matin je suis descendue gambader dans la poudreuse avec le chien qui en avait plein les moustaches. J'ai réussi ensuite à rejoindre la zone industrielle contrairement à pas mal de mes collègues qui n'ont pas pu sortir du piège blanc dans lequel nous sommes tombés.
Ce n'est pas faute que les services du Grand Lyon aient fait le maximum mais nous ne sommes pas une station de ski.
Je pense à tous les sans logis pour lesquels des gymnases ont été ouverts spécialement, qu'ils aient des papiers ou pas.
Attention les parisiens, ça arrive chez vous aussi.

"Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil".


P.S. Demain soir, ELLE remet son Grand Prix des Blogueuses. J'ai été sélectionnée dans la catégorie Société mais je n'ai pas voulu faire de publicité sur cet évènement compte tenu que je suis "en campagne" et que je pense que certaines de mes camarades beaucoup plus régulières dans la publication de billets le méritent bien mieux que moi. Je penserai bien à elles en tout cas et souhaite une bonne soirée à Mamzelle Carneto qui me représentera très bien.

Re-PS : si vous n'avez pas été encore voir le film Le Nom des Gens, dépêchez vous d'y aller, ce fil est vraiment formidable. Rien à voir avec l'interminable Petits Mouchoirs et à Potiche, aussitôt vus aussitôt oubliés. Je pense même que je vais y retourner une seconde fois tellement j'ai aimé.

Photo : Bruce Davidson - USA. New York City. 1992. Lola in Central Park with birds and snow. Source : Magnum Photos





Bookmark and Share

27 nov. 2010

Dans un fauteuil

Il faut toujours croire aux signes.
Jeudi soir, lors de la présentation des candidats aux Cantonales,  Gérard Angel a insisté auprès de Gérard Collomb pour savoir qui serait le Président du Conseil Général en cas de victoire de la gauche.
Des noms sont avancés... Philip. Guillemot.
"Le Président ce sera moi" déclare Christian Coulon "car je suis le seul ici à être assis dans un fauteuil".
La tête des autres.
De l'autre côté de la salle, nous étions quelques remplaçants. J'ai jeté un oeil sur les sièges. J'étais aussi la seule assise dans un fauteuil.
Si c'est pas un beau présage ça !
Donc c'est certain, aux prochaines élections, la Gauche va gagner, Michel Mercier sera viré du fauteuil, Christian élu Président et moi je deviendrai remplaçante du Président.
C'est normal, on a choisi le bon siège !


15 nov. 2010

Retour de Paris



Je lis le journal.
Il y est question de remaniement.
(Je remanie donc Je ments)
Que dire de plus ?
Il pleut.
Bonne nouvelle : entre deux gouttes de pluie j'ai réussi à aller voir l'exposition André Kertesz au Jeu de Paume.
Délicat et émouvant.
Je le conseille à ceux qui voient la poésie à chaque coin de rue. Aux autres aussi, on ne sait jamais ça pourrait leur ouvrir les yeux.





Bookmark and Share

10 nov. 2010

Robot multifonctions

J'écoutais ce matin François Ozon sur France Inter.
A propos de son film Potiche.
Une femme qui s'émancipe dans les années 70.
Pascale Clarck nous a passé une vieille pub pour un robot qui faisait tout pour la femme au foyer.
En 70 c'était encore notre seule et unique place, le foyer.
Il y avait même le chanteur Gilber O'Sullivan qui chantait "A woman's place is in the home".
On ne sait pas ce qu'il est devenu depuis le pauvre.
Peut être que quelques féministes lui ont fait la peau ?
Ozon explique que Ségolène Royal serait en partie à l'origine du film.
Le comportement de certains hommes politiques et des reflexions du genre "qui va garder les enfants" pendant la dernière campagne ont été la courroie avec cette histoire ancienne mais pas tant que ça.
Je me tâte pour aller le voir. Je n'aime pas le théâtre de boulevard mais la brochette d'acteurs donne envie.
Mais bon, je me suis déjà avalé les interminables Petits Mouchoirs de Guillaume Canet, j'ai envie d'autre chose que de la comédie à la française.
Un truc intelligent et drôle à la fois. Tiens je veux bien pleurer aussi, mais pas sûr un quadra fêtard qui s'est pris un camion parce qu'il était trop bourré.
Sinon je me suis aperçue que je n'avais plus beaucoup de cerveau disponible pour commenter régulièrement l'actualité.
En même temps, les histoires de remaniement qui mettent les journalistes dans tous leurs états depuis des mois, l'anniversaire de la mort de De Gaulle et autres fantaisies dont on nous abreuve ces temps-ci histoire de faire digérer la pilule de la Loi sur les Retraites, ça donne pas beaucoup envie. Je ne vois pas bien quelle valeur je pourrai ajouter à tout ça.
Tout juste si les niaiseries de Mariton à l'Assemblée Nationale qui nous rejoue l'air du Mariage avant tout me font ricaner.
Quand à Houellebecq ben c'est Houelebecq quoi.
A côté, mes multifonctions  : travail/mandat/famille/ voyages/blog qui souvent marchent simultanément commencent à peser lourd sur la pauvre femme que je suis.
Et oui pas de bol je ne suis pas un robot. Je suis une femme des années 2010 (Michel Sardou sors de mon corps) et j'ai envie de profiter de mes moments de repos pour me mettre un peu en mode off.
Ce qui va se passer ce week-end, même si j'ai prévu d'aller faire la fête avec Manu et Nicolas pendant mon séjour à Paris.
Et c'est promis, on ne va pas boire du lait.
Et tant pis pour mon classement.
Et tant mieux pour ma qualité de vie.
A bientôt en tout cas, je ne suis jamais loin quoiqu'il arrive.

.
Musique : Gilbert  O'Sullivan, on a même retrouvé la vidéo. Son corps je ne sais pas.

6 nov. 2010

Les blogs qui me suivent depuis la nuit des temps

Liste établie grâce à l'invention géniale de Nicolas, le Jegounotron.
134 blogs.
Ca fait du monde.
Ca fait des liens.
Ca fait du bien.
(Bordel)

De tout et de rien, surtout de rien d'ailleurs

Partageons mon avis

Le coucou de Claviers

Mon Mulhouse

Bah !

Partageons l'addiction

Carnet de notes de Yann Savidan

Partageons nos agapes

Les coulisses de Sarkofrance

Lyonnitude(s)

Olympe et le plafond de verre

Les privilégiés parlent aux Français...

Les Pensées de Manu

Sarkofrance

Engagée

Le blog de Hypos

Ruminances

Rimbus le blog

Lait d'BEU

La Maison du Faucon

Une Autre Vie

le blog vaguement littéraire de dedalus

Nouvel Hermes

Les Peuples du Soleil

Dans la besace de Nelly Margotton

A perdre la raison

Partageons Mon Univers

Dans ma bulle

Peuples.net

Chez Homer

Gularu #Blog

Le blog de Rébus

Alluvions

Partagez mes vannes

femmes engagées

Unhuman

le blog de polluxe

Philippe Méoule

Mrs Clooney

Section socialiste de l'île de Ré

mtislav

Mon Mulhouse les Photos-Montages

Je voulais vous dire...

Le jour et la nuit

La France de toutes nos forces

Le petit livre rose

Intox2007.info

Météo Mulhouse

Par ici la bonne soupe !

Tes reins et terroirs

Dialectique systémique du Web 2.0

des pas perdus

Au comptoir de la Comète

La marmite de Cathy

Crise dans les médias

A toi l'honneur

Avec nos gueules...

Variae

Ménagères de moins de 50 ans

Donjipez World

Unique et commun à la fois

Mon Mulhouse le blog 100 % BIO

Internet Chine

Expat-Prague

jour-pour-jour

Rêves de Comptoirs

Wikio Blog

Fromage et Dessert

Skeptikos (reloaded)

Quelque chose à dire

Bouche de là

Quinquabelle 2008

Femmes engagées

D'ici d'ailleurs et d'autre part

Superflu

Virginie B

Le blog du modérateur

Saint-Pierre-des-Corps, c'est où ça

NO SARKOZY DAY

le blog franchement politique de dedalus

Technologies du Langage

Les Bas-Fonds

Mon avis t'intéresse

Abadinte

Le Blog de Gabale

HNS-info

PapyGeek

Expression Libre

Pur Délire

Karachi Gate

buzzz marketing

CaRéagit

Powolicu

Bloguer ou ne pas bloguer

De la sexualité des araignées

la vie privée de mademoiselle ciguë

Laure Leforestier

Crepe georgette

MINIJUPE

Jacques

Umoor.Eu

Le Journal de Geed

Lost in Chartres, un autre regard d'ailleurs

Rhapsodies

CNR Midi-Pyrénées

Côté Boulevard

Une baignoire et des ronds dans l'eau

ChroGeek

Le Solitaire de la Lune

Calédosphère

Un boulet chez les geeks

Du bord de ma fenêtre

Philippe Mouricou

Désirs d'Avenir 44

Zoé Lucider. L'arbre à Palabres

Léon dit

Association de mâles fêteurs

JEAN-MARIE LEBRAUD

KULTEURO

Pierre Braun

Et pourquoi pas

les potins d'angele

EXIGENCE / La Gauche Civique

Peperuka

La Brée-les-Bains

Antidote Démocratique Antisarkozy

gardien de musée

Lait d'beu : le rabicoin

Un blog dans le monde

Des Jeunes libres de s'engager

Comité de Sévice Public

Lozère Socialiste

ePitre

Errances et divagations

Liste génerée à partir des infos du Top Blog Wikio par le Jegounotron

P.S. Si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi je dégringole de plus en plus au classement du Miko ça m'intéresse aussi.

Musique : Lady Gaga (au point où j'en suis)




Bookmark and Share

5 nov. 2010

Miscellanées du vendredi

Brève semaine.
Retour de Budapest mardi soir. Nous avons eu beau temps. Très belle ville. Les hongrois ont enlevés les icônes du communisme et les ont installés dans un parc où on peut les admirer.
Pas eu le temps d'y aller.
Les bains Gellert sont magnifiques. D'après photo seulement. Le DAI étant enrhumé, on a laissé tomber.
Visite quand même au Musée des Beaux-Arts. Botero à l'affiche.
L'art de montrer la réalité à travers des personnages irréels qui n'affichent aucun sentiment.
Ils occupent tout l'espace de la toile. On imagine une vie où tout le monde serait obèse.
Enfin la revanche contre les maigres. Par choix ou par obligation.
Voyager à l'automne sous le soleil est une belle expérience. On a une vision plus douce des choses.
Ca ne nous a pas empêchés de voir les SDF installés du côté de la gare ou dans les jardins publics.
Mercredi, on apprend que Sakineh risque d'être exécutée le jour même.
J'essaye d'imaginer l'effet que ça fait d'être lapidée.
J'en frissonne encore.
Jeudi, le président chinois Hu Jintao est arrivé pour une visite d'Etat de trois jours.
Nicolas, Carla et toute la clique sont allés l'attendre au pied de l'avion.
Ils n'ont pas l'impression d'en faire trop ?
Franchement, tout le monde sait que la Chine est inévitable si on veut s'en sortir mais un peu moins de cirage de pompes ne serait pas mal venu.
On oublie les droits de l'homme ? Mais non on n'oublie pas bien sûr. On se fait juste discrets.
D'ailleurs le CAC 40 a clotûré en hausse.
Vendredi, j'ai décidé de cumuler. Je me re-présente comme candidate à la Délégation Unique du Personnel. Ca fait déjà 10 ans que ça dure. Il ne faudra juste pas compter sur moi pour faire campagne au bureau.
J'entends aux informations que certaines sociétés notifient par SMS leur licenciement à leurs employés.
Conclusion : ne jamais donner son portable à son patron.
Je fais de l'humour mais c'est lamentable.
Sarko et Jintao se baladent sur la Côte d'Azur bien loin du train de déchets nucléaires qui va traverser le pays d'ouest en est...
Radioactivité plus forte que Tchernobyl parait-il.
Manquerait plus qu'on irradie le Président chinois.

Bande son : Paper Planes - Mia

29 oct. 2010

Aller voir ailleurs ?

Ma bouffée d'oxygène depuis un an est d'aller voir comment ça se passe dans d'autres pays.
Le DAI ne sachant tenir 5 minutes en place, je le suis à mon plus grand plaisir.
Demain départ pour Budapest.
Capitale de quel pays ?
Et oui la Hongrie.
On oublie celui dont le nom finit par Y qui se pavane chez le roi du Maroc ces jours ci et va bientôt rentrer fier comme Bar-Tabac clamer que c'est lui le plus fort et que le peuple n'a plus qu'à se taire et manger des nouilles encore.
.
J'ai jeté un oeil sur l'actualité du pays :
.
- Les boues rouges. On en a fort peu parlé  mais c'est une véritable catastrophe qui peut arriver dans n'importe quel pays, même chez nous.
.
- Les experts du Comité des droits de l'homme de l'ONU ont sévèrement critiqué jeudi la situation des Roms en Hongrie, estimant qu'ils étaient victimes de "discriminations" et de "mauvais traitements". Les Roms sont devenus les nouveaux parias de l'Humanité.
.
- Le taux de chômage en Hongrie, frappé de plein fouet par la crise économique en 2008, demeure supérieur à la moyenne des 27 pays de l'Union européenne qui était de 9,6% en août, selon le dernier chiffre de l'office des statistiques européen Eurostat. Ah oui c'est vrai, il y a la crise.
.
- La Commission européenne demande instamment à la France et à la Hongrie de se conformer aux normes de l'Union européenne en matière de qualité de l'air. À ce jour, ces États membres n'ont pas remédié de manière efficace au problème des émissions excédentaires de minuscules particules en suspension dans l'air appelées «PM10». France/Hongrie même combat.
.
- La Hongrie soutient la candidature turque pour rejoindre l'Union européenne et tentera de faire avancer le dossier d'Ankara pendant sa présidence de l'UE au premier semestre 2011, a indiqué mercredi le chef de la diplomatie hongroise Janos Martonyi.
.
- Le chef d'orchestre hongrois Adam Fischer a décidé de quitter l'Opéra de Budapest, reprochant au gouvernement conservateur de Viktor Orban ses interventions répétées dans les affaires de l'institution musicale. Edifiant. Lire là suite ici.
.
- Angelina Jolie escroquée : Actuellement en Hongrie, où elle a débuté le tournage de son premier film en tant que réalisatrice, Angelina Jolie avait repéré un entrepôt à Budapest pour y implanter les bureaux de sa production le temps du tournage.
Après avoir repéré l'entrepôt, Angelina Jolie a négocié un loyer à payer pour disposer des lieux. Mais contrairement à ce qu'elle croyait, la personne auprès de laquelle elle a négocié la location et donné l'argent n'était autre qu'un escro ! La belle a donc perdu 2.750 dollars après avoir découvert que le bail qu'elle avait signé était illégal.
Réflexion : l'actrice a-t-elle un cerveau ?
.
Et puis j'ai gardé le meilleur pour la fin :
.
- Hongrie : adoption d'une réforme controversée de financement des retraites !
Le parlement hongrois a adopté lundi un plan gouvernemental controversé visant à rediriger des fonds de pension privés vers les caisses de l'Etat, ce que les critiques considèrent comme un simple moyen de réduire le déficit budgétaire de l'année prochaine.
Cette législation, adoptée par 249 voix pour et 11 contre, prévoit qu'une partie des salaires des employés qui doivent normalement être placés dans des fonds de pension privés soient redirigés vers les caisses de l'Etat, rapportant 1,5 milliard d'euros supplémentaires à l'Etat.
La Hongrie a mis en place en 1998 un système de retraites en trois volets: un système public, des fonds de pension privés obligatoires et des fonds de pension volontaires.
Les Hongrois versent 9,5% de leur salaire brut dans les fonds de retraite. Les salariés entrés sur le marché du travail depuis 1998 doivent verser 8% de leurs salaires dans des fonds de pension privés et 1,5% dans le système public. Les personnes déjà salariées antérieurement avaient la possibilité de rester complètement dans le système public si elles le souhaitaient.
Mais le programme du gouvernement de centre-droit du Premier ministre Viktor Orban, qui cherche tous les moyens de combler le trou des finances publiques, prévoit que les cotisations aux fonds privés obligatoires seront reversées au système public, au moins pour la période de novembre 2010 jusqu'à la fin 2011.
Cette mesure s'inscrit dans un mouvement plus large du gouvernement visant à persuader les salariés de retourner vers le système public de retraites. M. Orban a comparé les fonds de pension privés à la roulette.
Mais les critiques, y compris l'Union européenne, considèrent ces changements comme un nouvel effort du gouvernement pour réduire le déficit grâce à des mesures trop temporaires.
(Source AFP)
.
Illustration photo : Borbala Sütő-Nagy - http://sunabora.hu/
Illustration musicale : Julien Clerc - Partir
.
Vous savez quoi finalement ? Mis à part la langue, je crois que je ne vais pas être si dépaysée que ça.
Bon week-end de Toussaint.
A bientôt.


27 oct. 2010

La phrase du jour

On la doit ce matin à Jean-Philippe Daubresse, Ministre de la Jeunesse et des Solidarités Actives, invité chez Pascale Clark.
A propos du futur monstre du Loch-Ness Remaniement.
"Nicolas Sarkozy c'est l'entraineur de l'Equipe de France"
Pour indiquer que c'etait le psychopathe de l'Elysée Président qui décidait et puis c'est tout.
Manquerait plus que quelqu'un d'autre que lui vienne mettre son grain de sel, j'ose même pas imaginer la colère qu'il nous ferait.
Bref, tout ça pour dire que QUAND ON VOIT LES RESULTATS DE L'EQUIPE DE FRANCE, il y a de quoi avoir les chocottes.
Grave.

24 oct. 2010

Lettre ouverte à une "p'tite racaille"

Par ZOHRA BITAN 
Ancienne secrétaire générale de la Licra, conseillère municipale PS de Thiais (Val-de-Marne), fondatrice de www.ma6tvachanger.org 
 
"Tu te diras sûrement qu’une virée sur le bitume pour manifester contre la réforme des retraites est une aubaine pour toi, «p’tite racaille» de la cité. C’est enfin là que tu vas pouvoir mettre un bon souk teinté de casse, d’agressions, la capuche sur la tête et le visage emmitouflé dans une écharpe. De l’avis général, tu ne peux te comporter que de la sorte car tu n’as pas de cerveau, pas de savoirs, pas de connaissances, pas de conscience politique et encore moins de désir d’avenir ou de solidarité pour tes aînés et tes compatriotes. Ce qui t’intéresse, c’est le bordel et rien d’autre. C’est évident ! C’est ce que disent de toi tous les citoyens qui t’observent devant leur télé ou qui manifestent dans la rue. Tu fais peur ! Ça te fait plaisir ? Tu as raison, c’est exactement ce qu’attendent de toi les guetteurs de l’extrême droite soutenus par un bataillon de militants UMP qui se frottent les mains en cachette. Ils vont pouvoir affirmer sans mentir qu’ils ne vivent pas dans un sentiment d’insécurité, mais dans une terreur réelle.

Si ton entrée dans le mouvement de protestation est motivée par un désir de partager avec d’autres ta crainte de l’avenir que promet la réforme des retraites, si tu veux manifester ta souffrance et celle des jeunes de banlieue relégués au second plan de la citoyenneté, alors, oui, tu as toute la légitimité et un intérêt à être dans la rue.

Il y a des combats qui doivent rassembler toute la jeunesse, unie par deux points communs : son âge et l’avenir qu’elle incarne. Toi qui te caches derrière ta cagoule, bas les masques et fais entendre ta voix. En France, dans ce pays qui est le nôtre, elle vaut la mienne et celle de tout un chacun.

Mais, s’il te plaît, ne tue pas par des écarts contre-productifs le combat de tes parents et grands-parents, de toute une génération, de ma génération, qui mouille la chemise et monte au front régulièrement pour gagner la République du respect partout et pour tous ! Et nous sommes encore là, présents, en hommage à nos parents, pour nos enfants, pour que la France, notre pays, accepte, assume, s’honore de ces nouveaux visages qui font la France et se regroupent sous un même drapeau, la même nation, avec, dans la poche aussi, la même pièce d’identité.

Ce n’est pas acceptable de te voir artisan de ta propre exclusion même si, en face, je sais trop combien il faut être fort, puissant dans la sagesse, pour essuyer humiliations et injustices vécues quotidiennement. Saisis-toi des mots, de la plume et d’organisations intelligentes pour exiger que reculent les inégalités, la ségrégation territoriale, le mal-logement, le chômage et la discrimination.

Pour se remplir les poches, il faut d’abord se remplir la tête ; ce n’est pas toujours vrai, je te l’accorde, mais savoir permet d’échanger, d’argumenter, de proposer, de négocier et aussi de se faire respecter. Savoir t’aidera à transmettre, à produire des idées, construire des opinions et à les partager.

Si tu profites de la mobilisation pour régler tes comptes, tu prends le risque de faire reculer tout le travail de nombreux citoyens, militants, femmes et hommes politiques. Parce que, oui, il existe dans la société la classe politique, les institutions, les associations, les médias, des femmes et des hommes qui te respectent, qui te reconnaissent la qualité de citoyen à part entière et qui se battent pour que, là où ils sont, leur voix et leur protestation profitent à de meilleures conditions de vie pour toi.

Je n’ai pas envie que l’on m’apporte chaque fois les preuves de tes actes en m’expliquant que tu n’es qu’une racaille qu’il faut renvoyer dans le pays d’origine de ses parents ou encore enfermer dans des prisons.

Je crois en toi car, quand je te parle en face à face, tu sais écouter, tu sais entendre et ton visage montre à chaque fois le décalage entre ton désir d’avenir et ton impuissance à y parvenir seul. Le système français, c’est aussi toi, nous, les citoyens, moi, et tous ceux qui vivent dans ce pays. Il ne peut pas évoluer, progresser si nous n’utilisons pas ensemble, collectivement, les mêmes méthodes : la démocratie, la liberté d’expression, le respect des règles.

Alors, en ces temps où tous les Français s’interrogent sur leur avenir, il n’y a aucune raison pour que toi, jeune Français des cités, même sans toutes les clés que d’autres possèdent, tu ne sois pas de ces marches fréquentes de protestation. Tu y as toute ta place."

20 oct. 2010

Arrêter la casse


Au propre comme au figuré.
Je n'ai que ce souhait à formuler au lendemain du déchainement de violence qui a blessé le coeur de Lyon .
Bloquée en zone industrielle pour raisons professionnelles, je n'ai pas pu me joindre à la manifestation et j'ai suivi de loin les incidents qui ont émaillé la journée.
Gerard Collomb en voyage en Asie revient d'urgence. Ca ne changera pas grand chose mais c'est un geste fort vis à vis des lyonnais.
Brice Hortefeux descend de sa tour parisienne pour nous sauver. Je ne ferais aucun commentaire. Louis XIV non plus.
Et pendant ce temps là, Nicolas droit dans ses bottes...

19 oct. 2010

Petite chanson d'actualité


...
Histoire de rendre l'asmosphère un peu plus légère...
Si c'est encore possible.
"Il y a quelque chose de pourri au royaume de France" (William Shakespeare) (si si)

15 oct. 2010

Message personnel de dernière minute

Les lycéens lyonnais ne rendent pas les armes : "Ainsi aux Cordeliers, sur la place entre le Palais de la Bourse et l'avenue de la Ré, ce sont entre 500 et 600 jeunes qui font face aux CRS. On a constaté des jets de projectiles tels que des bouteilles de verre. Les CRS sont armés de flash balls mais n'ont pas encore ni chargé ni tiré. Les jeunes s'étaient préalablement réunis à Bellecour où ceratins ont commis des dégradations, engendrant un blocage de la desserte de la place par les métros et par les bus." (source Lyon Mag).
Par contre je remercie celui qui a "emprunté" les deux poubelles de notre immeuble avenue des Frères Lumière de ne pas oublier de nous les rendre quand il en aura terminé avec les CRS.
Note d'humour du matin en m'apercevant qu'elles avaient disparu. Je n'ai pas regardé si celles des voisins étaient parties aussi se balader du côté du Lycée Colbert. J'irai jeter un oeil ce week-end. En attendant on va être bien en peine au niveau du tri sélectif dans l'immeuble même si le sac poubelle c'est très tendance en ce moment.
Prochaine note à venir : la pénurie d'essence nous guette-elle et vais-je devoir aller travailler en auto stop la semaine prochaine.
Bonne fin de journée et à demain à la manif si mon dos me le permet.



Le jeu du Kikadit

1/ " On ne réduira pas le chômage des jeunes en continuant à faire supporter au travail tout le poids du financement de la protection sociale."

2/ " Il y a aussi dans la société une violence qui vient du sentiment d'injustice. Il ne faut pas sous-estimer le désespoir d'une jeunesse condamnée à vivre moins bien que ses parents, dont les diplômes en valent rien sur le marché du travail, qui est obligée de vivre chez ses parents parce qu'il n'y a pas d'emploi pour elle, dont les rêves se brisent sur le chômage et sur l'impossibilité d'acquérir une indépendance financière."

3/ "La faillite de l'éducation a mis en faillite notre système d'intégration. elle a affaibli le sentiment d'appartenance à la nation, fabriqué du chômage et de l'exclusion. Elle a privé toute une partie de la jeunesse des moyens d'exprimer ses sentiments, ses doutes, ses angoisses, de dominer ses pulsions, de canaliser ses émotions, ne lui laissant plus comme exécutoire que la violence ou le repli sur soi."



REPONSES
1/ Nicolas Sarkozy, Discours de Saint-Etienne - 9 novembre 2006
2/ Nicolas Sarkozy, Discours de Montpellier - 3 mai 2007
3/ Nicolas Sarkozy, Discours de Maison Alfort - 2 février 2007 

Sourd, aveugle et sans mémoire.

Photo : Guy Bourdin
Illustration sonore : Bernard Blier/Michel Audiard

14 oct. 2010

Ils sont bons à quoi les jeunes ?

Le ton a monté d'un cran vous l'aurez sûrement remarqué.
Les chiens de l'UMP sont tombés à bras raccourcis sur S. Royal. A les entendre elle aurait poussé la jeunesse à descendre allumer le feu dans la rue. Non seulement ils sont bêtes mais en plus ils sont sourds.
Par contre la Police, elle ne se gêne pas.
On tire au flashball sur les Lycéens histoire de bien les calmer.
Parce qu'un jeune ça doit rester bien gentiment chez lui à faire ses devoirs, du sport et bien réviser son cathé.
Un jeune ça ne doit pas avoir d'opinion politique et surtout pas s'occuper de l'avenir qu'on lui réserve.
Un jeune ça ne doit pas aller voir d'expo photos qui pourrait lui donner des idées et faire de lui un pédophile demain (par contre les adultes pédophiles sont eux tout à fait en droit d'aller se rincer l'oeil).
Un jeune ça ferme sa gueule et ça prend des beignes quand il ne se tient pas bien.
Et ça attend de devenir chomeur sans moufter C kom ça c'est la loi sarkozyenne.
Ben mon gars, heureusement ke je suis vieille parce là j'hallucinerai grave...

 
Photo : Larry Clark

13 oct. 2010

Hollande, vous avez dit Hollande ?

Nous étions en train de discuter tranquillement le DAI et moi hier en prenant notre petit-déjeuner. Un des rares moments où nous pouvons le faire.
La candidature de Strauss-Kahn (son choix), celle de Royal (le mien).
Le passé. Le présent. Et l'avenir dans tout ça ?
Nous sommes convaincus qu'il n'est de l'intérêt ni de l'un ni de l'autre de repartir au feu.
Trop bonne place pour lui. Pas forcément envie de s'en reprendre plein la figure pour elle.
Alors qui ?
Martine Aubry ? Pourquoi pas mais franchement, avec tout le respect que nous lui devons, c'est pas le grand enthousiasme. La manière dont elle a été élue 1ère secrétaire m'est restée un peu en travers de la gorge j'avoue et je ne lui ai jamais reconnu complète légitimité en ce qui me concerne.
Les autres ? Franchement personne à l'heure actuelle ne semble se détacher du lot sauf... sauf peut-être François Hollande avons nous déclaré en beurrant nos tartines.
Incongru ?
Déplacé ?
Je ne sais pas mais nous avons eu l'idée que peut-être ça serait lui l'homme de la situation en avalant notre tasse de thé citron.
Peut-être. Pourquoi pas. Qui sait.
Alors vous imaginez si j'ai souri ce matin, quand je suis tombée sur l'article de Philippe Sage...
Pas si déplacée et incongrue que ça finalement, notre idée du petit déjeuner.
A suivre de toute façon et à une autre heure de la journée pour voir si ça tient toujours.



8 oct. 2010

Les miscellanées du vendredi

Pathétique : c'est le mot qui convient bien à l'affaire Kouchner.
"Kouchner outragé, Kouchner brisé, Kouchner martyrisé mais Kouchner dévoué. Certes, cela rappelle un illustre homme d’état. Mais la comparaison s’arrête là, pour celui qui aujourd’hui reconnaît avoir avalé un nombre important de couleuvres. Et n’a finalement jamais trouvé sa place au sein du système Sarkozy. " Source France Info.
Même pas une larme de crocodile sur lui.

Retraite : des concessions pour les mères de 3 enfants et les parents d'enfants handicapés. On remercie notre bon prince d'avoir accepté de voir la pénibilité du travail de parent.

Sexion d'assaut : quand les rappeurs utilisent des mots qu'ils ne comprennent pas ça fait des concerts annulés. Bonnet d'âne pour eux.
Kerviel fait le bouc émissaire.
Marilyn écrivain fait la poule aux oeufs d'or.
Clavel nous a quitté. Souvenirs de lecture de jeunesse. Qui l'avait lu récemment ?

Clarck interdit aux mineurs. En 2003 à la Biennale de Lyon, il y avait une salle déconseillée aux mineurs. Libre aux parents de décider ou non de les laisser entrer. L'oeuvre immense de Larry Clarck n'a pas pour vocation d'être jolie à regarder. Il montre c'est tout. Cette interdiction est ridicule.

La Burqa : le conseil constitutionnel vient de valider la Loi  interdisant le port du voile intégral dans tout l'espace public.
Les sanctions prévues par la loi , une amende de 150 €, éventuellement assortie d’un stage de citoyenneté,vont être suspendues jusqu’au printemps 2011: le texte prévoit, en effet, une période de médiation de six mois. Le gouvernement veut mettre à profit ce laps de temps pour informer et accompagner les quelque 2.000 Françaises concernées.

La loi prévoit en outre que toute personne obligeant une femme à porter le voile intégral sera passible d'une peine d'un an d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.
Wait and see...

Colette Renard est morte : j'ai du un peu choquer il y a 2 semaines lors d'une fête en lisant le texte des Nuits d'une Demoiselle. C'est du lourd m'a dit un pote. Et oui Colette c'était du lourd.

Pétain : on s'est aperçu enfin que ce type était vraiment un salopard. Ouf il était temps. Pourquoi nous l'avoir fait passer pour un vieillard gâteux qui ne savait pas ce qu'il faisait pendant des années ?

Nobel : C'est Caroline de Hass d'Osez le féminisme qui l'a fait remarquer tout à l'heure sur Twitter. 8 prix = 8 hommes. "je suis rassurée, j'ai cru un instant qu'on avançait vers l'égalité". Je suis sûre qu'0lympe aura matière à réflexion. Un petit texte à lire chez Agnès à propos de la femme.
Espérons quand même que celui attribué à Liu Xiaobo permettra sa libération...


John Lennon aurait eu 70 ans aujourd'hui. Imagine la tête qu'il aurait s'il revenait.

6 oct. 2010

Les petites incommodités du blogueur

Le Coucou m’a refilé la patate chaude de la saison : exposer mes cinq «petites incommodités de blogueuse».


Ayant un peu de temps disponible cette semaine (le DAI est parti faire la promotion de produits français en Chine – on peut toujours rêver) je me soumets bien volontiers à cette chaîne.
J’en profite pour annoncer officiellement ici que je suis la candidate suppléante du candidat Conseiller Général sortant du 14ème canton de Lyon, j’ai nommé Christian Coulon. Je l’ai déjà remercié maintes fois pour sa confiance, je le remercie encore une fois ici. Nous aurons bien l’occasion de revenir sur les Cantonales qui n’intéressent pas souvent les électeurs mais dont le rôle prépondérant dans la vie de tous les citoyens est souvent méconnu.

Cette annonce dans cette note n’est pas innocente non plus car elle m’amène à l’incommodité n° 1 qui est en train de faire surface : Comment gérer un blog politique en temps de campagne. Surtout quand ledit blog est un blog personnel, d’humeur, bonne parfois, mauvaise souvent vis à vis du gouvernement. Comment avoir une crédibilité vis à vis de mes électeurs ? Enfin surtout ceux de Christian. J’ai décidé une fois pour toutes de rester moi-même et de ne pas changer de cap. Je pense que c’est ainsi que les gens m’apprécient. 

Incommodité n° 2 : être blogueuse politique dans un univers majoritairement masculin. C’est vrai que le jour où j’ai décidé de faire la campagne de Ségolène Royal, je ne me suis pas rendu compte de l’univers impitoyable dans lequel je faisais mes premiers pas. Comme ma copine CC, je trouve que je ne m’en suis pas trop mal sortie.

Incommodité n° 3 que je relierai à la numéro 1 : ne plus être anonyme. C’est vrai que l’anonymat te permet pas mal de libertés. Avancer à visage découvert c’est plus compliqué. Il faut faire plus attention à ce qu’on écrit. Surtout quand on est lu par ses collègues de la Mairie ou de la Ville de Lyon. Pas envie de me faire taper sur les doigts parce que j’écris des âneries. Sinon pour le reste ça se passe bien. Mes collègues de travail me fichent la paix avec ça. Ils savent que je cloisonne complètement. 

Incommodité n° 4 : quand écrire ? Ca c’est le point le plus difficile. Des idées de notes, j’en ai toute la journée. Au volant de ma voiture. Quand je promène le chien. A table. Au lit. Sous la douche. Bref surtout quand je ne peux pas écrire. Après il y a le travail et ensuite le travail. Donc vous n’imaginez même pas le nombre de billets qui sont partis au paradis des billets jamais écrits mais qui auraient pu être drôlement bien. Un peu à l’heure du déjeuner. Un peu à la maison (quand le DAI n’est pas là et quand je ne suis pas en réunion). Pas l’idéal quoi. Mais en même temps, ça veut dire que ma vie est riche et bien remplie et du coup l’idée de « nourrir » ce blog n’est plus si nécessaire que ça.

Incommodité n° 5 mais en est-ce vraiment une ? Les réseaux sociaux. Facebook et Twitter bien sûr où j’adore aller papoter à l’occasion avec mes amis et collègues blogueurs. C’est sympa mais ça enlève aussi l’idée de l’écriture. On ne peut pas toujours tous faire. Du blog donc de l’écriture. Du Facebook donc du réseau. Du Twitter donc de l’information. Et finalement ce n’est vraiment pas si grave que ça. N’est ce pas Docteur ?

Illustration sonore : Babet - Je pense à nous.

5 oct. 2010

Les Poussegrain vous connaissez ?

Non ? Ben vous allez connaître.
Un petit extrait pour commencer :
.

Ensuite Blanche se tut, elle n’était pas causeuse au labeur, mais fit beaucoup pour soulager le tourment identitaire du jeune Poussegrain et l’illuminer quant au bon usage de la sexualité. Le poulain d’abord monté à cru, elle mena un trot pantelant aussi prolongé que ses forces le permirent. Les bras collés au corps, les poings crispés, Juste l’écoutait haleter et geindre, épaté que sa contribution pacifique put engendrer autant d’effets. Enfin hors d’haleine, la vaillante chavira sur l’herbe, le garçon toujours planté dans son entre-cuisses.
« T’es un coriace, toi ! Besogne un peu, mon bichou !»

.

Ca vous plait ?

Je dirait même plus, ça vous titille d'en savoir plus ?

Facile.

Vous cliquez ICI


C'est le feuilleton que notre camarade Michel Grimaud et sa chère et tendre épouse nous offrent en ce moment,  à notre plus grand plaisir.

Il suffit d'aller dans le répertoire pour lire les premiers épisodes et de s'abonner au flux RSS pour connaître la suite.

(si vous n'y connaissez rien en flux RSS c'est que vous êtes un vrai boulet)

On en parle ici aussi en bien : Partageons mon avisChez Dedalus.



Photo tirée d'un film. Devinez lequel ? En tout cas c'est à lui que j'ai pensé en lisant ce texte.

4 oct. 2010

Faut que ça passe ET faut que ça casse

Il a été décidé une bonne fois pour toutes que les réformes promises seraient appliquées.
Coûte que coûte.
Dont acte.
D'accord ou pas d'accord.
Bien ou pas bien.
A côté de la plaque ou pile dans la cible.
On s'en fout. Faut que ça passe.
En appliquant la bien connue méthode du rouleau compresseur.
Sauf qu'on choisit où doit passer le rouleau.
Après tout,pour plus d'égalité (pouah un gros mot) ils auraient pu décider de l'appliquer partout.
Du haut en bas de l'échelle et réciproquement.
Par esprit de fraternité (mais vous rêvez Marie-Caroline).
Mais non.
Ils ont inventé une machine spéciale qui balaie en bas et au milieu.
Plus tu montes moins ça écrase.
Et toujours réciproquement.
Du nouveau par rapport à avant ?
(Il y a 4 ans, un siècle, une éternité)
Non en fait rien de nouveau.
Tout pareil.
Peut être en moins discret.
En plus provoquant.
En plus sans gêne.
Et Paf le peuple.
Pan dans le nez.
Pif dans ta crotte.
Pouf dans les chous.
Hier c'était "Mangez des pommes".
Aujourd'hui ? "Avalez des couleuvres".
Demain ? Qui sait, peut être la révolte des légumes.
(juste avant le passage du presse-purée, peut être par esprit de liberté).

Illustration : Arcimboldo
Ilustration publicitaire : "5 fruits et légumes par jour".  (ils me font marrer. Moi, à la troisième pastèque, je cale).

29 sept. 2010

Un blogueur iranien condamné à 19 ans de prison

"Hossein Derakhshan, 35 ans, a été reconnu coupable d'avoir collaboré avec "des Etats ennemis" et de "propagande contre le système islamique", indique le site conservateur Mashreghnews, citant une source judiciaire.
La cour l'a également reconnu coupable de "promouvoir des cellules contre-révolutionnaires et d'insulter les saintetés islamiques".
Il s'est vu infliger une peine de 19 ans et demi de prison et interdire toute activité liée aux médias pendant cinq ans, selon Mashreghnews.
A l'origine du développement du blog en Iran, Hossein Derakhshan a déclenché une révolution en postant des instructions précises en 2001 sur la marche à suivre pour créer des blogs en langue persane.
En 2006 et 2007, M. Derakhshan s'était rendu, avec son passeport canadien, en Israël, l'ennemi juré de la République islamique. Il avait ensuite décrit son voyage dans des chroniques postées sur ses blogs en anglais et persan, expliquant qu'il cherchait à montrer aux Israéliens et aux Iraniens une image différente de chaque pays.
Il avait été arrêté en novembre 2008 à son retour en Iran.
Selon l'agence Fars, qui cite une autre source informée confirmant la décision, la décision de la cour n'est "pas définitive", Hossein Derakhshan pouvant interjeter appel.
M. Derakhshan est emprisonné à la prison d'Evine, à Téhéran, où deux autres journalistes canado-iraniens ont été détenus ces dernières années.
La photojournaliste Zahra Kazemi y est morte après avoir été battue en juillet 2003, tandis qu'un journaliste de Newsweek, Maziar Bahari, y a été détenu pendant quelques mois en 2009 avant d'être libéré.
Le site d'opposition Kalame.net a rapporté mardi que Issa Saharkhiz, un journaliste en faveur des réformes, avait été condamné à cinq de prison pour insulte au Guide suprême guide Ayatollah Ali Khamenei.
Selon Fars, il peut également faire appel."
Copyright © 2010 AFP

Illustration : Gohar Dashti
André Jolivet: Incantation "Pour que l'image devienne symbole"

28 sept. 2010

Back from Poitou France

Oui je sais je suis toujours en vacances. En retraite anticipée comme a dit quelqu'un ce matin.
Ben non Monsieur, j'ai 5 semaines comme tout le monde. 5 jours de RTT en plus et puis basta.
Et je les prends quand je veux d'abord. Enfin surtout quand je peux.
Et puis où je veux surtout.
Le 100ème qui me fera la réflexion au sujet de Segolène gagnera un panier garni d'une bouteille de Gewurz acheté à la foire aux vins de l'Intermarché de Civray, un pâté fabriqué par ma copine Dominique et 3 crevettes ramenées de La Rochelle que je laisse sécher sur mon balcon pour le parfum...
Nous avons suivi d'abord le train Alzheimer à cause du D.A.I. fortement touché et impliqué par le sujet. Quelques larmes sur le beau film Des Mots d'Amour et tous ceux qui cherchent une réponse pour leurs proches malades.
Un coup à Nantes où j'ai croisé Cathy.
Un coup à Bordeaux où j'ai rencontré Joëlle.
Un saut sur l'Ile de Ré pour déguster des langoustines avec Marcus.
Arrivée le dimanche soir dans le Poitou et là c'est avec l'armoire que j'ai fait connaissance.
Un sac qui trainait au milieu du passage et paf !
Quelques bosses, quelques bleus et un oeil au beurre noir.
L'armoire en chêne va bien merci.
Inutile de vous dire que là j'ai dit STOP.
On se calme. On se couche. On dort.
Et on attend tranquillement que ça se passe.
Un livre à la main.
Plusieurs même.
En regardant les ânes ruminer dans le pré.
Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est reposant un âne.
D'abord Les Hommes Couleurs de Cloé Korman.
Ca parle de migrants et d'humains qui vivent à côté de la vie.
Je n'ai pas tant accroché que ça à l'histoire et mis du temps à arriver au bout du tunnel.
" Le tunnel abritant les chagrins des hommes et leurs espoirs croissait continûment. Au ventre de la terre ils vinrent se réfugier, cachés de l'accablant soleil ils pouvaient en paix façonner leur destin. "
Ensuite Le Coeur Régulier d'Olivier Adam.
Le Japon et la Mélancolie.
Une femme partie à la recherche de son frère décédé et qui se trouve elle même à la fin.
Mais pas tant que ça à mon avis.
On peut changer de vie mais pas de peau.
Et ce frère qui me fait tant penser à mon fils.
Parenthèse sensible et désenchantée.
"Longtemps après avoir quitté Louise j'avais repensé à cette conversation. "Il s'occupe de nous". Et moi, avais-je songé, qui s'occupe de moi ? Qui me retient si je tombe ? Qui posera sa main sur mon épaule ?"
Le dernier et pour moi le plus intéressant : Le Quai de Ouistreham de Florence Aubenas.
Un roman. Un vrai avec de la sueur et du balais brosse dedans.
Et des vrais morceaux de gens. Des femmes surtout parce que le ménage c'est principalement une affaire de femmes mais pas que.
Je me suis dit qu'après avoir fait otage, nettoyer la merde des autres ça devait être facile.
Pas sûr.
S'il n'y a qu'un bouquin à recommander sur les 3 c'est celui là.
Pour la solidarité.
Pour la fatigue due au manque de sommeil.
Pour regarder les autres d'un autre oeil.
Surtout quand on a un boulot et la certitude de le garder.
Et ne retenir qu'un mot "précarité" qui fait partie du quotidien de tant d'humains.
Merci Florence.
"Tout le monde m'avait mise en garde. Si tu tombes sur une petite annonce pour un boulot sur le ferry-boat à Ouistreham, fais attention. N'y va pas. Ne réponds pas. N'y pense même pas. Oublie-la. Parmi ceux que j'ai rencontrés, personne n'a travaillé là-bas, mais tous en disent la même chose : cette place-là est pire que tout, pire que dans les boîtes de bâtiment turques qui te payent encore plus mal qu'en Turquie et parfois même jamais ; pire que les ostréiculteurs, qui te font attendre des heures entre les marées avant d'aller secouer les poches en mer par n'importe quel temps ; pire que dans le maraîchage, qui te casse le dos pour des endives ou des carottes ; pire que les grottes souterraines de Fleury, ces anciennes carrières de pierre, puis abris antiaériens pendant la guerre, devenues aujourd'hui des champignonnières, qui te laissent en morceaux au bout d'un après-midi de travail. Pour les pommes, on en bave aussi, mais la saison commence plus tard. Ces boulots-là, c'est le bagne et la galère réunis. Mais tous valent mieux que le ferry d'Ouistreham."
J'ai pensé le 23 aux camarades qui défilaient. J'ai failli le faire mais nous n'étions que 2 d'après la police et 15 d'après moi en comptant le chien et les ânes.
Vous ne pouvez pas savoir comme on prend du recul quand on est loin de tout.
Il y a des jours où je me dis que finalement la vie à la campagne ça a du bon.
Le temps d'une semaine...

Illustration : Gregory Crewdson
Musique : William Baldé histoire de se remuer un peu les fesses.


William Baldé [Rayon de Soleil] Clip