15 nov. 2008

Secouez moi secouez moi (suite)

L'homme de ma vie est formidable. Je le dis sérieusement.
Il a diné hier soir avec 4 socialistes pur jus (trois Aubrystes dont une Fabusienne canal historique grande gueule et une Segoléniste - moi en l'occurence) sans broncher et a dépanné ma connexion internet à 1 heures du matin malgré tout.
Il est reparti ce matin vers de nouvelles aventures croix-roussiennes, me laissant le nez sur LCP où le congrès est retransmis en direct. Je twitte par ci par là au fur et à mesure que les informations arrivent. Celles-ci étant plutôt maigres et tout le monde étant parti déjeuner, je vais faire de même et retrouver mes amis aux Xanthines cet après-midi comme prévu.
Une belle après-midi ensoleillée d'automne nous attend.
Vive la vie.
Vive l'amour.
Vive la gauche et après nous le déluge comme disait Noé.
P.S. Pendant ce temps, le fou continue de réformer.

1 commentaire: