Articles

Affichage des articles du mars, 2016

Dieu existe ? Admettons.

Piqué sur le mur Facebook d'une amie. --- Deux bébés discutent. - Bébé 1 : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ? - Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce qui nous attend après. - Bébé 1: Pffff... tout ça, c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement ! A quoi ressemblerait une vie hors du ventre ? - Bébé 2 : Eh bien, il y a beaucoup d'histoires à propos de "l'autre côté"... On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d'émotions, des milliers de choses à vivre... Par exemple, il paraît que là-bas on va manger avec notre bouche. - Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et, bien sûr, il n’y a jamais eu de revenant de cette autre vie... donc, tout ça, ce sont des histoires de personnes naïves. La vie se termine tout s…

Le 8 mars est la Journée internationale des Droits des Femmes (pas lajournée de la Femme)

Je voulais faire un billet à propos de la récupération commerciale de cette journée O combien symbolique mais Laurence Rossignol l'a fait à ma place. Donc allez le lire ici afin de vous informer.
En même temps il est 22 h 15 au moment où j'écris ces lignes donc le matraquage est terminé et on nous annonce pour demain une éclipse solaire et une grève générale contre le projet de loi El Khomri de réforme du code du travail. Donc inutile de vous dire que dès demain nos problèmes féminins seront repassés à leur place, soit au second plan. 

Bye Bye l'autoroute ?

S'il y a vraiment quelque chose qui excède les lyonnais, c'est cette portion d'autoroute qui traverse la ville via le tunnel de Fourvière et Perrache.
Avant d'être lyonnaise, j'ai été parisienne et j'ai subi comme beaucoup les bouchons liés à cette absurdité elle même liée aux décisions du maire de l'époque, Louis Pradel, grand amoureux du béton, qui souhaitait moderniser la ville suivant les critères en vigueur dans les années 60.
Heureusement que j'avais ici de la famille, ce qui m'a permis de m'arrêter et de découvrir les charmes cachés du lieu et de commencer à l'apprécier.
Si on m'avait dit à l'époque que j'y habiterais un jour et que je ferais partie de l'équipe municipale, j'en aurais bien souri je pense.
Bref, pour en revenir à l'autoroute, cette semaine une nouvelle perspective est apparue : le déclassement de l'A6 et de l'A7 en vue de la réalisation d'un boulevard urbain.
C'est peut-être un détail…