28 févr. 2016

La chanson du dimanche

Quelques amis du Groupe des Leftblogs ont pour habitude de partager cette fameuse chanson du dimanche.
Je vais faire comme eux pour une bonne raison : il est 16 h. Nous sommes sortis de table il y a peu. Des amis sont venus partager notre repas et au café l'envie m'est venue d'écouter le dernier album de Bashung, Bleu Pétrole.
La dernière chanson.
Il voyage en solitaire de Gérard Manset.
Je l'avais complètement oubliée.
La voici la voilà ma chanson du dimanche.
Pour que nul ne soit obligé à se taire.
Nulle part.
Partout.


27 févr. 2016

L'économie Sociale et Solidaire : une alternative au capitalisme ?

Ayant fait ma carrière dans l'industrie, ce secteur d'activité m'a peu intéressée jusqu'à présent.
Les soubresauts politiques et sociaux liés à la Loi Khomri et l'arrêt de mes activités professionnelles pour me consacrer à mon mandat m'ont permis de commencer une réflexion sur un secteur qui représente aujourd'hui environ 10 % des emplois salariés en France et fait travailler 300.000 personnes en Rhône-Alpes.
Ma visite cette semaine chez Epicentre afin de mieux comprendre le fonctionnement de cette épicerie sociale et solidaire m'a fait vraiment prendre conscience de la nécessité de développer ce genre d'initiative sur nos quartiers populaires afin de permettre aux plus pauvres de s'en sortir sans être assistés, avec l'aide des plus privilégiés bien entendu.

Un secteur mal connu du grand public (la preuve, je découvre) qui mérite qu'on se penche dessus et que nous, les politiques, lui donnions un coup de pouce. 
Ci-dessous quelques liens pour savoir de quoi on parle :


  • http://www.ressources-solidaires.org/
  • http://www.eco-solidaire71.org/
  • http://www.rhone-alpesolidaires.org/
  • http://www.cress-rhone-alpes.org/cress/
  • http://www.forumemploi-solidaire.org/
Je suis intimement persuadée que nous tenons là une des solutions pour sortir de la crise car l'amélioration de notre société doit passer par le partage d'autres valeurs que celles de la finance ("mon ennemi"...), une gouvernance démocratique avec du personnel impliqué  et une répartition des bénéfices dédiée au maintien de l'activité (bye bye l'actionnariat).
Peut-être que je rêve mais j'ai l'impression de ne pas être toute seule sur le coup et puis, à force de prendre des claques de la part du Gouvernement comme beaucoup d'autres militants de base, j'ai envie de me raccrocher à des valeurs qui correspondent à mon engagement original en politique...

Petite réflexion qui me permet de remettre en route ce blog pour partager en public les pensées que je rumine toute seule dans mon coin entre 2 réunions parce Demain est proche et que nous devons tous agir.