27 sept. 2013

Travailler c'est aussi un concept

Cette semaine sur ma radio préférée, je ne sais plus quel jour, je suis moi-même très occupée en ce moment, il était question des femmes de ménage du Hyatt Hôtel place Vendôme qui gagnent 1212 € par mois pour nettoyer des chambres qui seront facturées de 950 à 16.000 € aux clients. Même pas embauchées par l’Hôtel mais par des sous-traitants qui les traitent comme du bétail. Genre marche ou crève. Quand j’ai entendu ça j’en suis restée estomaquée. La France qui se lève tôt pour nettoyer la merde des autres mais qui gagne moins que les autres. Ce sont des femmes en même temps. Et une femme ça n’est bon qu’à faire le ménage et être payée 40 % de moins que les hommes. Il parait aux dernières nouvelles qu’elles ont obtenu gain de cause et que leur action permet à d’autres femmes de ménage de gagner elles aussi de meilleures conditions. Comme quoi, la situation de la femmes au travail est un « boulot » de tous les jours afin d’arriver à obtenir des avancées et aussi de les conserver. Merci la gauche non ? Un ministère des droits de la femme qui parait anodin pour la droite n’est pas de trop pour combler toutes ces lacunes et arriver à obtenir, entre autres, l’égalité professionnelle. En même temps, quelques minutes ensuite la présentatrice Anne-Sophie Lapix annonce qu’en ce qui concerne la nouvelle émission qu’elle anime C à vous, elle est payée pour s’amuser. Elle en a de la chance Anne-Sophie dites donc. On ne sait pas combien elle gagne, sûrement plus que les femmes de ménages mais sans doute moins que ses collègues masculins (vous voulez parier ?) et elle s’amuse. Concept aussi intéressant. J’ai jeté un œil une fois sur l’Emission, j’ai vu effectivement qu’elle s’amusait bien avec ses copains et je suis passée à autre chose. Je déteste voir des gens s’amuser entre eux à la télé. Je trouve ça très vexant même. Je m’amuse suffisamment (ou pas d’ailleurs) dans ma propre vie avec mes propres copains et collègues pour apprécier qu’on m’impose ça à la télé. Je regrette la journaliste qui avait mis KO Marine Le Pen et j’espère qu’elle ne va pas rester trop longtemps à s’amuser au travail et revenir vers nous avec quelque chose de plus consistant. Comme je vous le disais, travailler c’est gagner de l’argent pour vivre mais ça peut aussi être un concept. Poser sa petite pierre, quelle qu’elle soit et faire avancer les choses. Et pour nous les femmes, c’est vraiment pas gagné, c’est moi qui vous le dis.

16 sept. 2013

Où il est de nouveau question de la violence domestique

A travers le regard de la photographe Sara Lewkowics qui a reçu le Prix de la ville de Perpignan Rémi Ochlik, pour son reportage «embeded» dans la vie d'une famille chaotique. Maggie 19 ans. Shane 31. Je vous pose 2 photos ici, le reste est à voir sur son site. A quand la création d'une page Facebook likée par un million de personnes pour que cesse ce genre de chose ? Je dis ça, je dis rien bien entendu.