8 nov. 2013

La France qui pue un peu sur les bords

Tout le monde l'aura remarqué, je ne suis pas d'une assiduité folle ici. Un statut Facebook me suffit bien en ce moment. Une pique par ci, un lien par là et on n'en parle plus. Mais il y a des jours où ça déborde plus que d'habitude. 
Aujourd'hui par exemple. Envie de dire que, comme ma copine CC, je ne comprends pas toujours tout ce qui se passe. 
Où alors peut être que je le comprends trop bien. 
Cette déferlante raciste en particulier. Cette vague  fielleuse qui désigne Christiane Taubira à la vindicte de gens qui jusque là gardaient leurs plaisanteries pour un cercle restreint et ne se gênent plus pour se manifester haut et fort. 
La traiter de guenon ? C'est comme ça qu'ils élèvent leurs enfants à la Manif pour tous ? Surtout que si on veut s'en prendre au physique, il y aurait de quoi dire à propos de ... bon j'arrête pas envie de me mettre au niveau de ces gens. 
Je tiens d'ailleurs à remercier vivement François Morel pour son intervention à ce sujet sur France Inter. Il y a vraiment des coups de pieds au derrière qui se perdent. Et pas des enfants. 
Quand je pense que certains de ces gens, légèrement obnubilés par les jeunes-de-banlieue-français-musulmans-à-capuche ainsi que par les homos-qui-osent-vouloir-se-marier, et donc passent beaucoup de temps à les critiquer, veulent donner une image de la France propre et bien élevée. Il y aurait de quoi rire si ce n'était à pleurer. 
Si tout ça ne sentait pas du déjà reniflé il y a longtemps avec des petites effluves xénophobes   bien fétides. 

Passé ce coup de gueule, j'aimerai bien que de temps en temps tout le monde se mette autour d'une table pour discuter et essayer de comprendre. 
Qu'on arrête de s'insulter pour un oui ou un non. 
Et de prendre les autres pour des cons andouilles. 
Qu'on arrête de poser des ultimatum (coucou les Bretons) (là ça sent carrément le pâté) (au prix du kilo de portique je te raconte pas le tarif) 
Qu'on communique mieux (coucou le Gouvernement) 
Qu'on bosse ensemble même si on n'est pas d'accord (coucou les autres) (tous les autres hein ?) 
Et là, peut-être que la France, notre France à nous tous, elle sentira meilleur. Le muguet, la violette ou la rose on s'en fiche du moment que l'odeur plaise à tout le monde. 
Pas gagné je sais. Mais ça serait tellement plus sympa de laisser un pays propre à nos enfants et petits-enfants (et ça c'est la nouvelle grand-mère qui le propose). 

Bookmark and Share

5 commentaires:

  1. Tu as la sagesse d'une jeune mariée, je suis entièrement d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
  2. ben c'est pas un manque de diplomatie ce que tu écris, c'est un accès de solidarité et de citoyenneté aigu et de bon aloi, poil au doigt!!!

    RépondreSupprimer
  3. La haine est un ciment plus puissant que l'amour ....
    En période de crise le groupe , le clan se solidarise donc logiquement par la haine de l'étranger .....
    C'est le mécanisme du "Bouc émissaire" .....
    Cela est très banal depuis des millénaires .....
    Le clan socialiste sait utiliser ce mécanisme très habilement , sans en avoir l'air , au nom de la politique réaliste , au nom du pragmatisme , au nom de l'autorité de l'état .......

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme14:27

    C'est sûr que critiquer en insultant une ministre de la République comme cela l'a été fait est odieux. Il y a d'autres manières de présenter ses arguments politiques! Là c'est le monde entier qui nous regarde... décliner! Nicolas Sègerie

    RépondreSupprimer