Articles

Affichage des articles du décembre, 2012

Moi y'en a vouloir mes sous, Moi y'en a vouloir mes armes

Image
C'est l'expression qui m'est venue à l'esprit quand j'ai entendu parler de la fuite de Depardieu et de ses capitaux en Belgique. Lui y'en a gagner des sous, lui y'en a pas vouloir les partager. Ce qu'il a du un peu oublier dans la bagarre en se sauvant comme un minable (persistons et signons) c'est que ses sous ce sont des gens comme nous qui les lui avons fait gagner. Un public bien français qui a aimé l'acteur et les films formidables qu'il a tourné. Mais comme je suis du genre diplomate (en général), je dirais comme notre Président, tournons nous vers ceux qui ne quittent pas le navire et font avec ce qu'il leur reste. Sachant que ça fait encore des sommes si importantes que vous (oui vous là bas qui me lisez) et moi n'auront jamais l'occasion d'en toucher même les miettes. En choisissant la Belgitude, Gérard va sans doute y gagner de l'argent mais y perdre beaucoup. Le respect et l'amour de son public. Mais ça les avoc…