31 janv. 2012

Le Rose, tendance Printemps/Eté 2012

Mon attention a été attirée cette semaine par une campagne publicitaire pour une marque de sucre qui nous propose une Pink Invasion (l'Invasion Rose en français dans le texte).
Il ont raison, le rose c'est super tendance en ce moment.
Vous me connaissez, chaque fois qu'une idée surgit dans mon cerveau torturé, je bondis dessus (la gazelle vous dis-je).
C'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Et Hop détournement de pub.
Excusez moi Daddy, c'est trop fort, j'ai pas pu résister !
Le Bleu n'a qu'a bien se tenir, qu'il soit marine ou ciel.
Il va être balayé, rayé, mélangé.
Il deviendra mauve tiens, et le mauve c'est encore plus fashion.
Et oui Mesdames-Messieurs, le rose n'est pas revenu au galop mais c'est tout comme.
Rose séduction.
Rose espoir.
Espoir avec un H comme Hope et comme Hollande !









Bookmark and Share

30 janv. 2012

Mes petits plaisirs du week-end en images

Faire ma première distribution de tracts sur le Marché des Etats-Unis et au soleil s'il vous plait




Faire le signe de l'Egalité avec Albertine et Jojo



Acheter des mandarines parce que c'est trop bon


Faire le signe de l'Egalité avec Romain en rose



Déjeuner avec un rubbyman tout aussi rose



Rencontrer une voiture qui fait Hello


Deguster un café gourmand Made in Alamaison avec
le fameux gateau au chocolat d'Eveline



Découvrir que je suis sur le plus gros réseau
social du monde, celui où on partage des photos
instantannées ou pas.



Entre temps que s'est-il passé ?
Rien ou si peu...

Ah oui, ce matin l'album de Django Django est sorti !
Et je vous le conseille fortement.




27 janv. 2012

Des idées de reconversion pour Nicolas Sarkozy ?

Je rebondis telle une gazelle sur l'article des Inrocks de ce matin.
Il est vrai que compte tenu des perspectives actuelles, notre bon Prézident doit commencer à réfléchir à son Après.
Moi je propose "homme au foyer".
C'est vrai quoi, il a une femme qui a un bon job (manequinne-chanteuse à texte) et un enfant en bas âge.
Ca lui permettrait de comprendre à quoi se résume souvent la vie d'une épouse qui ne travaille pas :
- ménage
- courses
- preparation des repas
- éducation et suivi scolaire des enfants
- lavage
- repassage
- etc
Ca lui permettrait aussi de visionner tous les épisodes de Desperate Housewives et éventuellement d'ouvrir un blog pour en parler.
Rien que du bonheur Nicolas.
Je propose aux copains suivant de mettre leur grain de sel et de faire eux aussi des propositions :
Alter Oueb
Partageons mon avis
A perdre la raison
Ce Que Je Pense ...
Philippe Méoule
Sarkofrance
Carnet de notes de Yann Savidan
Bah !
De tout et de rien, surtout de rien d'ailleurs
Le blog de Louis Lepioufle
Mon Mulhouse
Ecume de mes jours
les échos de la gauchosphère
Lyonnitude(s)
Une Autre Vie
Chez El Camino
Le Blog de Gabale
Partageons l'addiction
Chez Homer
Monsieur Poireau
Le Pudding à l'Arsenic
Désirs d'Avenir Buxerolles 86
Princesse101
mtislav
MINIJUPE
Arnaud Mouillard
Désirs d'Avenir Hérault
Variae
La lettre de Jaurès
La Maison du Faucon
Au comptoir de la Comète
Partageons nos agapes
Je n'ai rien à dire ! et alors ??
Le grumeau
Olympe et le plafond de verre
A toi l'honneur !, la suite...
Saint-Pierre-des-Corps, c'est où ça
La revue de Stress
Mon avis t'intéresse
Zette And The City
Les divagations NRV de cui cui fit l'oiseau.
Répertoire de la Science Fiction
Détours à Tours
Les aventures d'Euterpe
Choblab
Je pense donc j'écris
Le blog de Hypos
Parti socialiste de la ville d'Anzin
Désirs d'avenir Castelnau de Médoc

Je suis sûre qu'à nous tous on va lui trouver de quoi s'occuper au Nico à partir du mois de Juin. N'est ce pas ?

Illustration musicale : Notre ami le Pudding à l'Arsenic dans sa version MIA du Changement c'est Maintenant (je ne m'en lasse vraiment pas)




 Bookmark and Share

25 janv. 2012

Le changement c'est maintenant, même dans l'au-delà

« J'appelle les fainéants, les crasseux, les drogués, les alcooliques, les pédés, les femmes, les parasites, les jeunes, les vieux, les artistes, les taulards, les gouines, les apprentis, les Noirs, les piétons, les Arabes, les Français, les chevelus, les fous, les travestis, les anciens communistes, les abstentionnistes convaincus, tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques à voter pour LUI, à s'inscrire dans leurs mairies et à colporter la nouvelle.
Tous ensemble pour leur foutre au cul avec Hollande,
Le seul candidat qui n'a aucune raison de vous mentir !"


Bookmark and Share

A Lyon aussi le changement c'est maintenant





et pour être plus claire
Bonne journée les gens !
Bookmark and Share

23 janv. 2012

Bienvenue et longue vie au HuffingPouf

Vous n'avez pas pu rater ça ce matin, l'information qui excite toute la presse celle d'internet et même d'ailleurs, l'ouverture du nouveau pure player*, in French "acteur pur", j'ai nommé le super HuffingPouf.
C'est ici que ça se passe.
En ce qui me concerne, mon article préféré c'est celui  mais comme dit mon copain Raymond, tout est bon dans le cochon, alors n'hésitez pas à aller tout lire.

Bookmark and Share
*Ce terme s'applique à des sites Web d'information sans édition papier. Un statut d'éditeur de presse en ligne a été défini lors de l'adoption de la loi Création et Internet pour ces pure players. Il faut remarquer que ces médias lancés sur Internet peuvent ensuite imprimer une édition papier, comme Bakchich ou Rue89 s'éloignant ou complétant le statut de pure player. Les pure players peuvent se financer par la publicité ou par abonnement, cependant aucun modèle économique stable n'a encore été dégagé et la plupart tournent financièrement à perte. Le terme pure player s'applique plutôt aux éditeurs de presse en ligne, cependant la frontière peut être floue entre ceux-ci, un blog, un agrégateur d'informations et un site de réflexions et de débats lié à un parti ou une fondation.
Source Wikipedia

22 janv. 2012

Le vrai programme du Parti Socialiste

Quoi, le meeting de lancement de campagne de François Hollande et du parti socialiste a à peine commencé que tu cherches déjà à connatre le vrai programme du PS et de François Hollande !?! Ses idées, son projets, les mesures qu'il va prendre dès le 6 mai 2012...
Ne sois pas si impatient... Tout vient à point à qui sait attendre ! Le vrai programme du PS et de François Hollande sera mis en ligne dès qu'il sera disponible et le billet sera remis à jour...
En attendant, je te propose de diffuser l'infographie du Vrai Bilan de Nicolas Sarkozy en seulement 5 années de présidence (plus, si on compte toutes ses postes de ministre dans les gouvernements successifs sous Chirac !)...
Allez, ne me remercie pas !

Pour lire la suite tu vas voir ici

Grand fou va ;-)



19 janv. 2012

Sarkozy à Lyon - le tour de France continue

Mossieur le Président est venu présenter ses voeux aux "forces économiques et sociales" de la Région parait-il !
« Le déplacement de Nicolas Sarkozy n'a rien de politique », martèle Michel Forissier, secrétaire départemental de l'UMP à Lyon.
Martèle mon grand martèle !
Il va les présenter jusqu'à quand ses voeux hein ?
Jusqu'au mois de Mai ?
Je n'ai pas eu la "chance" d'être invitée mais, comme dit un de mes proches qui avait reçu son carton, cet homme ne nous mérite pas, donc nous sommes restés au chaud dans nos bureaux.
En même temps, il aurait été intéressant de lui rappeler que depuis mai 2007, la France compte 1 013 300 demandeurs d’emploi supplémentaires.
Lui qui en 2007 voulait faire travailler plus les Français, il y aurait de quoi rire si ce n'était pas aussi tragique.
Et ce n'est pas le sommet sur l’emploi improvisé à la hâte par un Président à bout de course à l’approche des élections qui changera quelque chose : les Français ne veulent pas de nouvelles promesses, ils attendent une nouvelle politique pour d’autres résultats.
Dont acte.

Une pensée aux passage pour les employées de Lejaby.

Parce qu'elles le valent bien.
Bookmark and Share

12 janv. 2012

TVA sociale : faudrait peut être accorder vos violons à droite

« Le Président de la République, M. Nicolas Sarkozy, précise qu’il n’acceptera aucune augmentation de la TVA dans sa forme actuelle qui aurait pour effet de réduire le pouvoir d’achat des Français. »
Communiqué de la Présidence de la République, juin 2007

« Opérer un tel transfert n'est pas sans danger dans notre pays, où la croissance est largement portée par la consommation. D'autant plus que cela éroderait le pouvoir d'achat des Français, à commencer par celui des retraités»
Jean-François Copé, tribune sur 6 février 2010

« Je ne suis pas favorable à cette TVA sociale »
Xavier Bertrand, 21/10/2010

 

« Cette TVA sociale en tant que telle, en l’état de la croissance en France et sans un accompagnement très ferme en matière de maintien des prix ne serait pas propice en ce qu’elle serait facteur d’inflation »
Christine Lagarde, septembre 2010

« Faire basculer les cotisations sociales payées par quelques-uns sur une TVA sociale payée par tous serait contre-productif »
Christian Estrosi, février 2011

« Je ne suis pas favorable à cette mesure. Il faudrait un effort très conséquent d'augmentation de la TVA pour que cela ait un impact, au moins 5 points probablement, et qui peut imaginer qu'une augmentation de 5 points de la TVA n'aurait pas des conséquences dramatiques sur notre activité économique aujourd'hui ? »
François Baroin, février 2011

« On parle de convergence avec l'Allemagne mais, Berlin ayant relevé sa TVA, les taux français et allemand sont à peu près équivalents. Si on augmente notre TVA, on se redécale par rapport à l'Allemagne. Plutôt que de réfléchir à une augmentation des recettes fiscales, mieux vaut se concentrer sur diminuer les dépenses»
François Fillon, février 2011

« C’est une idée qui nécessite du temps pour être mise en oeuvre dans des conditions satisfaisantes. Il faut deux ou trois ans pour la digérer. On aurait pu le faire en 2007. On y a renoncé »
Gilles Carrez, cité dans l’Humanité du 05/01/2012

« Dans la crise actuelle, proposer une réduction du pouvoir d'achat des Français pour le transférer vers les entreprises ne me paraît pas de bonne politique. »
Alain Madelin, 03/01/2012



Tu l'as dit Ben Vautier

11 janv. 2012

Elle m'a donné rendez-vous au 102

En arrivant, j'ai compris que c'était dans une des grandes tours d'un quartier connu pour être "difficile".
Pourtant on y a mis une belle fresque avec des roses l'an dernier.
J'ai garé ma voiture devant et j'ai cherché l'adresse.
Les tours sont en quinconce et celle-là devait être la dernière.
Ca sentait la misère et l'abandon.
C'est laid me suis-je dit.
Même les roses n'arrivent pas à amener un peu de beauté et de légèreté à ce paysage si minéral.
Je suis arrivée en demandant mon chemin parce qu'aucun numéro n'était visible sur les portes et qu'il faisait nuit.
Devant l’entrée, j'ai allumé ma lampe de poche pour l'appeler à l'interphone.
Celui-ci ne fonctionnait pas. J'ai fait toutes les boites à lettres pour trouver la bonne.
14 étages à raison d'environ 6 appartements (je crois, je n'ai pas vérifié).
L'ascenseur fonctionnait, un coup de bol. Je n'allais qu'au 5ème. J'aurais renoncé en cas de panne et de dernier étage.
Il y avait plein de papiers qui traînaient par terre.
Une dame m'a dévisagée, je ne devais pas avoir le genre de l'immeuble.
Sur le palier, un caddie échappé du Carrefour proche attendait sans doute qu'on l'y ramène.
Elle m'a reçu dans un appartement refait à neuf par elle et son mari.
Spacieux, avec une chambre pour ses 2 enfants.
Deux adolescents comme des milliers d'autres, musique et ordinateur.
Lui, assis sur le canapé, regardait la télé, il parait qu'il n'a plus de travail depuis peu.
Je n'ai pas osé demander ce qu'il faisait.
J'ai pris un verre d'eau, trop tard pour le café.
On a parlé de choses et d'autres.
De la famille là-bas dans l’ex-Yougoslavie.
De l'appartement qui était bien agréable.
Elle m'a dit que oui mais qu'elle avait honte quand elle devait inviter du monde chez elle.
Que les gens n'avaient aucun sens du beau et du propre (tiens elle aussi avait remarqué).
Qu'ils suffisait d'un ou deux pour abîmer ce qui était encore correct.
Je suis repartie au bout d'un quart d'heure.
Elle m'a raccompagné en bas en me disant qu'elle se chargeait elle-même de nettoyer le palier parce que si on comptait sur l'Office HLM...
Qu'elle comptait bien partir un jour mais ne savait ni quand ni comment le faire.
Digne, si digne.
Et moi je suis partie en l'embrassant avec le mot "honte" qui résonnait dans ma tête...
Combien de temps encore les gens devront-il avoir honte de leur logements ?

Illustration : Roger Ballen - Crazy house


Bookmark and Share

10 janv. 2012

Sarkozy vise un second tour contre Marine Le Pen

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Juan.

Tout est dit dans ce billet du jour concernant la tactique de Sarkozy.
Il n'y a pas besoin d'avoir fait Sciences Po pour s'en apercevoir.

Je me demandais pourquoi j'ai un torticolis qui ne veut pas passer ce matin.
Ca doit être le stress sans doute.
Le stress et les pétoches parce que ça me fait peur.

Il va vraiment falloir que François Hollande appuie sur l'accélérateur.
Proposer.
Convaincre.

En même temps, il joue avec le feu le Prez.
Admettons que ça se passe comme ça et que tout le monde s'amuse à voter Le Pen histoire de voir.

Rien que d'y penser j'ai encore plus mal au cou.

Tiens, je vais aller mater un peu les beaux gosses chez Manu ça me changera les idées...

Et me demander comme Seb si je ne vais pas finir par aller voir Intouchables...

Ou réfléchir si je change ou pas mon forfait ultra cher de chez Bouygues contre un Free qui est presque cadeau...

M'occuper la tête quoi, histoire d'arrêter que penser que l'humanité est vraiment minable quand elle s'y met et que le compte a rebours vers le n'importe quoi est peut-être commencé.



6 janv. 2012

Allez voir Le Havre

Jusqu'à présent, je n'avais vu qu'un seul film d'Aki Kaurismäki : L'Homme sans Passé qui racontait l'histoire d'un amnésique qui se reconstruit avec des sans abris et l'armée du Salut.
Un univers particulier où la misère et la poésie font bon ménage, loin de la réalité hélas mais j'avais beaucoup aimé son regard sur la société.
Ayant entendu dire grand bien du Havre qui passait dans mon cinéma préféré, je n'ai pas hésité.
Là il s'agit de l'histoire d'un cireur de chaussures qui aide un gamin africain clandestin à partir retrouver sa mère à Londres.
J'y ai retrouvé tout ce qui m'avait plu dans le précédent.
Des personnages improbables et pourtant si réels (ah la galerie des piliers de bistro qui ne dépareraient pas à la Comète).
Une image magnifique avec des couleurs bien saturées comme j'aime.
Une façon de filmer à "l'ancienne" et un sujet pourtant si réel (l'immigration clandestine).
Un happy end parce que Welcome nous avait offert le contraire.
Des acteurs au poil.
De bons sentiments, de la tragédie et de l'humour.
Un excellent film je vous dis.
Si vous ne l'avez pas vu, allez y, vous ne le regretterez pas.



Bookmark and Share

5 janv. 2012

C'est l'histoire de ...

C'est l'histoire d'un (sale) mec.
Je ne vais pas en rajouter une couche.
Allez lire
ici, c'est clair et définitif.
Passons.
C'est l'histoire d'une foldingue.
J'ai même lu d'une hystérique.
Mais les gens ne savent même pas ce que c'est qu'une hystérique.
J'ai tendance à défendre les femmes mais là faut avouer que la cause semble perdue.
Et que le premier prix de la personnalité agaçante de 2012 lui est acquis si ça continue.
Et a priori il n'y a pas de raison que ça s'arrête.
Je suis arrivée en retard au travail parce que je suis restée médusée devant sa prestation chez Bourdin.
Je sens qu'on va encore nous faire le coup de la campagne people et des petites phrases assassines.
On ne touche pas au Président m'sieurs-dames.


Tiens en parlant de lui,
Cest l'histoire d'un mec
Qui commence à faire des promesses avec son bilan sous le bras.
Il a trouvé une parade de derniere minute.
La TVA sociale que ça s'appelle.
Si j'ai tout bien compris, il s’agit d’abaisser les cotisations sociales payées par les entreprises pour financer la Sécurité sociale et augmenter la TVA sur les produits d'importation.
En fait j'ai pas bien compris mais quand je vais lire j'ai envie de crier au secours.
Mon compagnon m'a expliqué ce matin pendant que la Castafiore s'égosillait que c'était un coup d'épée dans l'eau.
Moi je dis que le coup d'épée c'est pas dans l'eau qu'il faut le mettre.
Passons également.


J'ai quitté la maison, allumé la radio et soudain... Anne Wiazemski.
C'est l'histoire d'une femme.

"Il [François Mauriac] m'accueillit avec naturel comme s'il s'attendait à ce que je vienne le trouver.Contrairement à ce que je craignais, il me fut facile de lui parler. Son écoute attentive m'aida à m'exprimer avec sincérité et émotion. Je lui annonçai d'abord le tournage du film et il me posa quelques questions concernant l'intrigue. Je lui répondis le peu de choses que je savais, à savoir qu'il s'agissait d'une poignée de jeunes gens convertis à la pensée de Mao Tsé-toung. Ce bref résumé l'amusa et quand, croyant l'éclairer, je lui précisai qu'il s'agissait de « Robinsons du marxisme-léninisme », il éclata de rire. Puis je lui parlai de mes sentiments pour Jean-Luc et de l'amour que nous éprouvions l'un pour l'autre. Il cessa de rire et devint plus grave.
«Toi, dit-il, tu m'étonneras toujours !»
Je sentais beaucoup d'affection dans ce jugement, comme s'il m'approuvait en secret. Il était plus que bienveillant, il était solidaire.Ce fut lui qui aborda la question du mariage. Visiblement bien informé, il savait que Jean-Luc était protestant, divorcé, et qu'il ne pourrait pas y avoir de cérémonie religieuse. Il tint à m'exprimer à quel point cela le contrariait, le peinait même. Je l'écoutais sans rien dire, triste pour lui et un peu inquiète, aussi : n'allait-il pas s'y opposer ? Mais il n'en fit rien.
«C'est ta vie, c'est ton choix» , conclut-il. Et, en m'effleurant la joue :
« Un choix que je respecte. »
Je voulus le remercier, il m'en empêcha et dans un deuxième éclat de rire, très joyeux et très farceur :
«Devenir le grand-père de Jean-Luc Godard, quelle consécration !"

Des histoires de gens, des histoires de femmes.
Devinez quelle est mon histoire préférée ?

4 janv. 2012

Pourquoi faut-il que les Etats payent 600 fois plus que les banques ?

A lire et à relire, la tribune Rocard/Larrouturou dans Le Monde,
un texte que même (et surtout) les gens qui ne sont pas de gauche nous envient.
A faire tourner.
A faire buzzer.
Des fois que quelqu'un quelque part la mette en application.

-
You may say I'm a dreamer
but Im not the only one,
I hope some day you'll join us,
And the world will live as one.

-
"Ce sont des chiffres incroyables. On savait déjà que, fin 2008, George Bush et Henry Paulson avaient mis sur la table 700 milliards de dollars (540 milliards d’euros) pour sauver les banques américaines. Une somme colossale. Mais un juge américain a récemment donné raison aux journalistes de Bloomberg qui demandaient à leur banque centrale d’être transparente sur l’aide qu’elle avait apportée elle-même au système bancaire.
Après avoir épluché 20 000 pages de documents divers, Bloomberg montre que la Réserve fédérale a secrètement prêté aux banques en difficulté la somme de 1 200 milliards au taux incroyablement bas de 0,01 %.
Au même moment, dans de nombreux pays, les peuples souffrent des plans d’austérité imposés par des gouvernements auxquels les marchés financiers n’acceptent plus de prêter quelques milliards à des taux d’intérêt inférieurs à 6, 7 ou 9 % ! Asphyxiés par de tels taux d’intérêt, les gouvernements sont « obligés » debloquer les retraites, les allocations familiales ou les salaires des fonctionnaires et de couper dans les investissements, ce qui accroît le chômage et va nous faireplonger bientôt dans une récession très grave.
Est-il normal que, en cas de crise, les banques privées, qui se financent habituellement à 1 % auprès des banques centrales, puissent bénéficier de taux à 0,01 %, mais que, en cas de crise, certains Etats soient obligés au contraire depayer des taux 600 ou 800 fois plus élevés ? « Etre gouverné par l’argent organisé est aussi dangereux que par le crime organisé », affirmait Roosevelt. Il avait raison. Nous sommes en train de vivre une crise du capitalisme dérégulé qui peut êtresuicidaire pour notre civilisation. Comme l’écrivent Edgar Morin et Stéphane Hessel dans Le Chemin de l’espérance (Fayard, 2011), nos sociétés doivent choisir : la métamorphose ou la mort ?
Allons-nous attendre qu’il soit trop tard pour ouvrir les yeux ? Allons-nous attendre qu’il soit trop tard pour comprendre la gravité de la crise et choisir ensemble la métamorphose, avant que nos sociétés ne se disloquent ? Nous n’avons pas la possibilité ici de développer les dix ou quinze réformes concrètes qui rendraient possible cette métamorphose. Nous voulons seulement montrer qu’il est possible de donner tort à Paul Krugman quand il explique que l’Europe s’enferme dans une« spirale de la mort ». Comment donner de l’oxygène à nos finances publiques ? Comment agir sans modifier les traités, ce qui demandera des mois de travail et deviendra impossible si l’Europe est de plus en plus détestée par les peuples ?
Angela Merkel a raison de dire que rien ne doit encourager les gouvernements àcontinuer la fuite en avant. Mais l’essentiel des sommes que nos Etats empruntent sur les marchés financiers concerne des dettes anciennes. En 2012, la France doit emprunter quelque 400 milliards : 100 milliards qui correspondent au déficit du budget (qui serait quasi nul si on annulait les baisses d’impôts octroyées depuis dix ans) et 300 milliards qui correspondent à de vieilles dettes, qui arrivent à échéance et que nous sommes incapables de rembourser si nous ne nous sommes pas réendettés pour les mêmes montants quelques heures avant de les rembourser.
Faire payer des taux d’intérêt colossaux pour des dettes accumulées il y a cinq ou dix ans ne participe pas à responsabiliser les gouvernements mais à asphyxier nos économies au seul profit de quelques banques privées : sous prétexte qu’il y a un risque, elles prêtent à des taux très élevés, tout en sachant qu’il n’y a sans doute aucun risque réel, puisque le Fonds européen de stabilité financière (FESF) est là pour garantir la solvabilité des Etats emprunteurs…
Il faut en finir avec le deux poids, deux mesures : en nous inspirant de ce qu’a fait la banque centrale américaine pour sauver le système financier, nous proposons que la « vieille dette » de nos Etats puisse être refinancée à des taux proches de 0 %.
Il n’est pas besoin de modifier les traités européens pour mettre en oeuvre cette idée : certes, la Banque centrale européenne (BCE) n’est pas autorisée à prêter aux Etats membres, mais elle peut prêter sans limite aux organismes publics de crédit (article 21.3 du statut du système européen des banques centrales) et aux organisations internationales (article 23 du même statut). Elle peut donc prêter à 0,01 % à la Banque européenne d’investissement (BEI) ou à la Caisse des dépôts, qui, elles, peuvent prêter à 0,02 % aux Etats qui s’endettent pour rembourser leurs vieilles dettes.
Rien n’empêche de mettre en place de tels financements dès janvier !
On ne le dit pas assez : le budget de l’Italie présente un excédent primaire. Il serait donc à l’équilibre si l’Italie ne devait pas payer des frais financiers de plus en plus élevés. Faut-il laisser l’Italie sombrer dans la récession et la crise politique, ou faut-ilaccepter de mettre fin aux rentes des banques privées ? La réponse devrait être évidente pour qui agit en faveur du bien commun.
Le rôle que les traités donnent à la BCE est de veiller à la stabilité des prix. Comment peut-elle rester sans réagir quand certains pays voient le prix de leurs bons du Trésor doubler ou tripler en quelques mois ? La BCE doit aussi veiller à la stabilité de nos économies. Comment peut-elle rester sans agir quand le prix de la dette menace de nous faire tomber dans une récession « plus grave que celle de 1930″, d’après le gouverneur de la Banque d’Angleterre ?
Si l’on s’en tient aux traités, rien n’interdit à la BCE d’agir avec force pour fairebaisser le prix de la dette. Non seulement rien ne lui interdit d’agir, mais tout l’incite à le faire. Si la BCE est fidèle aux traités, elle doit tout faire pour que diminue le prix de la dette publique. De l’avis général, c’est l’inflation la plus inquiétante !
En 1989, après la chute du Mur, il a suffi d’un mois à Helmut Kohl, François Mitterrand et aux autres chefs d’Etat européens pour décider de créer la monnaie unique. Après quatre ans de crise, qu’attendent encore nos dirigeants pour donner de l’oxygène à nos finances publiques ? Le mécanisme que nous proposons pourrait s’appliquer immédiatement, aussi bien pour diminuer le coût de la dette ancienne que pour financer des investissements fondamentaux pour notre avenir, comme un plan européen d’économie d’énergie.
Ceux qui demandent la négociation d’un nouveau traité européen ont raison : avec les pays qui le veulent, il faut construire une Europe politique, capable d’agir sur la mondialisation ; une Europe vraiment démocratique comme le proposaient déjàWolfgang Schäuble et Karl Lamers en 1994 ou Joschka Fischer en 2000. Il faut un traité de convergence sociale et une vraie gouvernance économique.
Tout cela est indispensable. Mais aucun nouveau traité ne pourra être adopté si notre continent s’enfonce dans une « spirale de la mort » et que les citoyens en viennent à détester tout ce qui vient de Bruxelles. L’urgence est d’envoyer aux peuples un signal très clair : l’Europe n’est pas aux mains des lobbies financiers. Elle est au service des citoyens."

Michel Rocard, ancien premier ministre, et Pierre Larrouturou, économiste

3 janv. 2012

Delicatessen ou la vie d'un artisan charcutier en prothèses mammaires

Vous ne la trouvez pas incroyable cette histoire ?
Le fondateur de PIP était charcutier avant de fonder sa société.
Que celui qui ne s'est jamais reconverti dans son existence lui jette la première pierre mais quand même... personne n'aurait jamais tilté la-dessus si ce personnage ne défrayait pas la chronique avec ses implants pourris  défectueux et la découverte de cancers chez certaines porteuses.
Pour lui tout était bon dans le cochon nichon on dirait.


"Une société allemande, Brenntag, distributrice de produits chimiques, aurait fourni à PIP du Baysilone, une forme de silicone utilisée dans l'industrie pour sceller des matériaux de construction, et que l'on retrouve également dans les composants électroniques."

Délicat isn'it ?

Cette histoire m'a agacée au début. Mis à part les besoins en chirurgie réparatrice, que des femmes dépensent leur argent pour se faire refaire la poitrine, le nez, les fesses, alouette, me semblait être la connerie suprême.
Et puis je me suis dite que si la nature ne m'avait pas dotée d'une poitrine avantageuse et d'un physique de rêve, j'aurais peut être moi aussi cédé à la tentation.
Et, pensant que ce genre d'intervention est devenue très courante donc sans risque de complication, je n'aurais pas hésité à me doter d'une superbe paire de seins qui aurait fait faire le loup à tous mes voisins.

Pendant ce temps, il y a des gens qui crèvent de faim...


Après tout, la nature n'est pas toujours bien faite donc pourquoi ne pas lui donner un coup de main.

Indignez vous quoi !
Du Baysilone quand même.

"Au menu, un mélange de produits commandés à des entreprises de composants industriels et chimiques qui n'avaient jamais été testés cliniquement pour leur éventuelle nocivité sur l'organisme dont un additif pour des carburants. Mélangés les uns aux autres, l'illusion était totale".
Bon appétit les gens.


Tout ça pour dire que cette histoire de charcutier-prothesiste me fait irresistiblement penser au film de Caro et Jeunet.

Dicton du jour : il vaut mieux être moche et en bonne santé que belle et malade.


Promis, demain je parle de politique.
Ou pas.

2 janv. 2012

Les fameuses résolutions de début d'année

Vous savez, celles qu'on prend pour faire comme tout le monde,
et qu'on ne tient jamais, comme tout le monde également.


 


"Le mot résolution peut avoir plusieurs significations
toutes découlant du sens dissolution, désagrégation, disparition,
et il est employé dans de nombreux domaines."
Ah voilà enfin une belle signification !

 

En 2012, je viens de prendre la résolution
d'aider à faire

DISSOUDRE
DESAGREGER
DISPARAITRE

Nicolas SARKOZY et sa clique.

 

Enfin une résolution que je pourrais tenir.

Sinon je vais essayer de bloguer un peu plus.
Si Si...
Je me suis aménagé enfin un coin informatique
dans mon appartement.
Mon ordi est réparé et je vais essayer de
ne pas le faire replanter trop vite.
Je vais essayer également de remettre de l'ordre
dans les mots de passe de mes multiples
comptes (comment ça moi bordélique ?)

 

Et je vais repartir en voyage...
Et prendre des photos...

Et vous vos résolutions/dissolutions/désagrégations/disparitions
c'est quoi ?

 

Photos : ERWITT/MINKKINEN/KLEIN/HORST

1 janv. 2012

Bonne année les gens


Oui vous là en train de lire ce blog.
Ou pas.
En train de rire.
Ou pas.
En train de vous reposer
Ou pas
En train de ...
J'arrête là, la liste serait longue.
Les gens heureux, les gens qui pleurent, les gens qui se révoltent, ceux qui sont résignés, ceux qui vivent, ceux qui meurent, les réveillés, les endormis, ceux qui s'indignent...
Ceux là surtout. 2011 a été leur année.
Je vous souhaite, je nous souhaite, beaucoup de courage pour affronter 2012.
Rien n'est fini, tout continue.
Bonne année les gens.
Ceux que j'aime et ceux qui ne m'aiment pas.
On est embarqués dans la même arche.
En attendant le déluge.
Ou pas.
Je vous souhaite plus de mieux et moins de pire.
Surtout plus.

Illustration "Plus de toi" Victoria Peak.
Musique : Camille - rien à jeter dans son dernier album.