Il y a des jours, on a honte d'exister

On a honte de se lever le matin, d'être bien portant, d'avoir ce qu'il faut pour vivre correctement, un travail, un toit. D'avoir des amis, des joies, des indignations, des envies et des projets.

Honte parce qu'on s'aperçoit que tant de gens n'ont rien de tout cela. Et que ce rien les amène à un extrême qui engendre des actes dont l'origine se trouve dans des mots tels que : haine - violence - vengeance - racisme - desespoir - xenophobie - discrimination...

Honte parce qu'il est facile de faire l'amalgame et de l'utiliser pour arriver à gagner des points dans la lutte pour le pouvoir.

J'aurais presque honte d'être française tant entendre hurler les loups me donne un sentiment de malaise.

L'histoire n'est pas terminée hélas.

Je ne suis pas sûre d'avoir envie d'en connaître la conclusion.


[Tapies]

Bookmark and Share

Commentaires

  1. Peu de choses conduisent à la haine - la violence - la vengeance - le racisme - le désespoir - la xenophobie - la discrimination...c'est l'humiliation qui rend fou

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

La valse de Ravel

L'important est-ce la rose (suite...)