26 octobre 2011

Poésie d'automne

Coptes décimés
Par l'armée
Charia
Par là
Polygamie
Par ci
Parti islamique
Ressucité
Mais où sont les printemps d'hier ?
L'automne
Chie des colchiques
Vénéneux
Sur la démocratie
Anne-Cécile Levrat

Photo : Aaron Sidkind

Information Mairie du 8ème :

Mardi 8 Novembre de 19h à 21h
à l'Espace Citoyen de la Mairie du 8ème Arrdt
Soirée d'échanges et de rencontres
 
"Comment la France se construit ?
Comment elle se raconte ? :
le récit national français."
Sous la Présidence de Louis LEVEQUE,
Adjoint au Maire de Lyon,
chargé de l'habitat,
du logement et de la politique de la ville.
Avec :
Julien HAGE, historien
Emmanuel TERRAY, anthropologue et philosophe
Ahmed KALOUAZ, écrivain et poète

Depuis deux ans, la Maison des Passages organise, en partenariat avec la Mairie du 8ème arrdt de Lyon, des rencontres-débats sur les thématiques de l'Histoire, des mémoires, de la citoyenneté et de la
transmission parent/enfant dans le cadre du volet culture du CUCS.
Les thèmes abordés cette année sont déclinés sous deux approches.
Une première soirée d'échanges et de rencontres qui a eu lieu le jeudi 6 octobre a été l'occasion d'aborder la dynamique de la construction des identités. Lors de la soirée du mardi 8 novembre, nous aborderons une seconde approche plus sociétale sur la manière dont la France
se construit et se raconte au niveau de son récit national.

Bookmark and Share

24 octobre 2011

Qu'est ce que tu préfères : une dictature laïque ou une dictature religieuse ?

Quand j'étais gosse, on s'amusait avec les copines à se demander, qu'est ce que tu préfères les pêches ou les marrons ?
Ben voilà ce matin c'est comme si on s'amusait entre gamines.
Les coups tu préfères que ça soit le curé ou le soldat qui te les donne ?
Je me souviens aussi de ce que je répondais à l'époque.
Rien, je préfère rien.


Photos piochées au hasard sur le net.
C'est pas le choix qui manque.



Bookmark and Share

21 octobre 2011

Pas besoin de voir pour croire

Evidemment ce matin la question est : doit-on se précipiter pour aller regarder la tête de Khadafi mort.
Pourquoi pas ? On a tellement vu de morts dus à lui et à sa clique que finalement c'est un juste retour des choses.
Doit on avoir besoin de le voir mort pour vraiment croire qu'il l'est ,
On pense à Ben Laden et la photo trafiquée.
La seule preuve de la disparition d'un dictateur ou d'un terroriste est qu'ils ne nuisent plus à personne.
J'ai jeté un oeil sur la vidéo où il se fait lyncher hier soir, ça m'a suffit, je crois. Il est mort.
Par contre pas besoin de voir pour savoir que sur cette vidéo il n'y a que des hommes et des fusils.
La violence est un mot féminin qui définit un acte brutal majoritaire perpétré par des hommes.
Voir mon billet d'hier.
Par contre je n'ai pas été voir la vidéo chinoise sur la petite fille écrasée sans que personne ne s'arrête.
Elle est morte ce matin.
Par respect pour elle et parce que je sens que je vais encore avoir envie de vomir.
Savez vous ce qu'est le Global Peace Index ?
Le journal The Economist essaye de classer les pays selon leur degré de pacificité.
En premier l'Islande et la Nouvelle Zélande (allez les petits... s'exciter sur un terrain de rugby permet d'être plus calme dans la vie ?)
En dernier la Somalie.
Revoir mon billet d'hier.
Et la France dans tout ça ? 36ème entre le Botswana et la Croatie.
Aie j'aurais pas du l'écrire, j'en connais qui vont encore hurler à l'insécurité et que c'est la faute aux immigrés.
Je vous laisse vous amuser avec cette liste.
Ou vous indigner.
C'est selon que vous soyez un homme ou une femme.
Un violent ou un pacifiste.
Un aigle ou une colombe.
Ce que vous voulez quoi.
En ce qui me concerne j'ai choisi mon camp.








Bookmark and Share

Information culture Lyon 8ème
Tomber la façade - Déambulation théâtrale -
Vincent Bady - les Trois Huit
Dimanche 23  octobre à 15 h - 16h30 et 18 h
Dans quelques mois, Simon Starlind, artiste plasticien écossais, sélectionné dans le cadre du programme "8ème art" créera, le temps d'une seule journée, une oeuvre singulière : sur la façade aveugle d'un immeuble d'habitation boulevard des Etats Unis, il creusera deux grands trous et une machinerie adaptée fera passer en bas le bout de mur prélevé en haut et inversement... En amont de cette intervention, Vincent Bady et une équipe de comédiens présentent une installation théâtrale sur le site de la future installation artistiqaue. Ils ont recueilli de la bouche des habitants des immeubles concernés, des paroles et des témoignages sur leurs perceptions/descriptions/histoires de ce quartier urbain et sur l'oeuvre à venir. Ils en font la matière d'une déambulation théatralisée, ludique et poétique, comme pour occuper l'horizon d'attente du futur évènement...


20 octobre 2011

Pour Marie Dedieu et toutes les femmes qu'on ne respecte pas

Jusqu'à l'annonce de sa mort hier, j'ignorais tout de cette femme. Comme la majorité des gens je suppose.
La tête prise par les Primaires, je n'avais même pas entendu parler de la prise d'otage dont elle était victime.
Comme beaucoup sans doute aussi, j'ai cherché qui elle était sur le web.
Une femme de 66 ans tétraplégique, souffrant d'un cancer et d'une insuffisance respiratoire.
Une militante féministe des années 70 partie chercher le repos et la douceur sur une ile de l'Ocean indien.
Sa vie ne tenait sans doute qu'à un fil.
Un fil rompu par des soldats qui l'ont arraché à son havre de paix pour la laisser mourir par manque de soins.
Des hommes venus d'un pays en guerre, des insurgés islamistes somaliens qui aujourd'hui essayent de revendre sa dépouille.
Une femme âgée et malade.
Des hommes armés en bonne santé.
Je pense à ma mère, 79 ans, qui s'est faite agresser il y a deux semaines par des individus qui l'ont jetée à terre pour lui voler son collier. Elle sortait de l'Hôpital où elle avait accompagné mon père malade. Plus de peur que de mal.
Une femme âgée fragile.
Des jeunes en pleine forme venus d'un pays à l'est d'ici.
Je viens de déjeuner et j'ai comme une envie de vomir là...

Photo : Harry Callahan


Information culture Lyon 8ème :

«Je suis l’enterrée vivante / La dévoyée / Celle qui renverse dans sa course
 sa servilité de femme. Mon exil porte en lui tant de contradictions que j’ai toujours préféré le taire. Pourquoi raconter que je suis étrangère de partout ? Ni d’ici ni de là-bas, ça intéresse qui une fille de l’entre-rien? Pourtant aujourd’hui je décide de dire.»
FILLE DE...
Leila Anis / Géraldine Bénichou / Théâtre du Grabuge
Ce soir à 20 heures au Nouveau Théâtre du 8ème

Bookmark and Share

19 octobre 2011

Après les primaires, ça somme dur au Gouvernement

Je vieillis, je vieillis. Avant il me fallait une journée pour me remettre d'une journée de bureau de vote, maintenant c'est deux, surtout quand la participation a été belle comme ce fut le cas ces deux dimanche.
En plus à une époque, je me serait précipitée sur mon blog pour y crier ma joie. Maintenant je la déguste tranquillement devant ma télé en reposant mes os fatigués.
Comme tout le monde je rigole en voyant les barons de l'UMP s'agiter dans tous les sens. Perturbés on dirait. Surtout Copé qui se permet de "sommer" Hollande de s'expliquer. Et que si on risque de perdre le AAA c'est la faute aux socialos (air connu).
Bref, le cinéma habituel recommence.
Je viens de lire en biais sur les actualités que Carla serait ENFIN sur le point d'accoucher. J'imagine que son cher mari l'a aussi sommée de se retenir et de ne pas mettre bas avant la fin des primaires... Si c'est un garçon, il pourrait l'appeler François, c'est joli comme prénom (et en plus c'est celui de mon fils).

En dehors de ce cirque, il y a un truc qui qui m'énerve grave depuis quelques jours. C'est l'histoire de la fameuse taxe sur les mutuelles complémentaires santé que le Gouvernement a décidé d'appliquer dans le cadre du plan de rigueur. Les contrats des mutuelles vont augmenter de 11,8 % en 2012 d'après les calculs de Que Choisir.
Jeudi dernier, c'est une augmentation de 4,7 % que la Mutualité française a annoncée pour l'an prochain, nous répercutant bien entendu la fameuse augmentation qu'elle même doit subir.
"Entre 2005 et 2011, les taxes sur les contrats de mutuelles ont été gonflées cinq fois par le gouvernement, soit 740 % d'augmentation et un montant moyen de 75 euros par an et par personne.
A cela, il faut ajouter l'augmentation des dépenses de santé, le vieillissement de la population et les désengagements de l'assurance maladie, répercutés de la même façon sur les tarifs des mutuelles. Au final, la note est salée pour les Français, avec une facture moyenne passée de 35 euros par mois et par assuré en 2005 à 50 euros cette année.
"En intégrant ces autres facteurs, nous tablons sur une hausse de 8 % du tarif des contrats de mutuelle l'an prochain, plutôt que les 4,7 % annoncés", estime Mathieu Escot." Source Le Monde
La conséquence de toutes ces augmentations est que 4 millions de français n'ont plus de couverture complémentaire n'ayant plus les moyens de la payer.
Conséquence dont le Gouvernement se fiche comme de l'an 40 bien entendu.
Xavier Bertrand somme (décidément c'est une habitude chez ces gens) les Mutuelles de ne pas répercuter ces frais aux usagers et les Mutuelles ne l'entendent pas de cette oreille bien entendu.
La preuve, ma Mutuelle société vient de nous annoncer une majoration de 3.19 % des cotisations brutes du 4ème trimestre 2011. Je n'ai pas encore calculé à combien ça me reviendra mais je sens que je vais continuer à m'énerver.
M'énerver pour tous ceux qui faute de Mutuelle ne peuvent pas avoir accès à des soins nécessaires pour leurs dents, leurs yeux et autres organes dont l'utilité n'est plus à prouver.
Je plaisante mais comme d'habitude le fossé entre les riches et les plus démunis se creuse et je n'ai cité ici qu'un exemple.

Le temps de finir ce billet, toujours rien du côté de la Muette, mais d'après Voici ça serait une fille... Sommée de quoi faire celle là quand elle sera en âge de comprendre ? Pauvre gosse quand même.


Bookmark and Share

Photographie : Jeff Wall dont Lunettes Rouges parle très bien ici.

10 octobre 2011

Mais quelle journée mes amis, quelle journée !

Bonjour vous,
Tous les présidents et assesseurs de bureaux de vote pourront vous le confirmer, une journée d'élection en général c'est long. On attend les électeurs qui arrivent par vagues aux moments clefs de la journée, celle où l'on sort pour acheter le pain, le journal, ou promener le chien.
Hier, ça a été un défilé continu. Les plus âgés le matin et les jeunes après. Des familles entières, les parents ramenant les enfants après ci nécessaire. Le tout avec le sourire. Non mais vous ne pouvez pas imaginer, un bureau de vote avec rien que des sympathisants de gauche. Et fiers de la signer cette fameuse charte : 
« Je me reconnais dans les valeurs de la Gauche et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire. »
Si un jour la droite décide de faire une primaire  quelle pourra être sa charte ? "Je me reconnais dans les valeurs du fric, de l'individualisme, du chacun pour soi, de l'injustice et du libéralisme" ?
Ce matin, je n'ai pas envie de parler des chiffres si ce n'est ceux de la participation qui fut au delà de nos espérances.
Espérance, le voilà le mot, me dire que les 5 années de sarkozisme que nous venons de vivre ne sont qu'un mauvais cauchemar et que la France va se réveiller...
Hier j'ai voté Royal (la fidélité camarade), dimanche prochain ça sera François Hollande.
Entre les deux, j'espère que la semaine ne sera pas trop agitée.
Je vous la souhaite belle et pleine de projets.
Bonne journée.
A bientôt.

Musique Platinum Pied Pipers 'On a cloud' (à cause du titre sans doute et parce que ça shake à fond de bon matin)


Photos de Yann Rabanier pour Libération : (bizarre vous avez dit bizarre ?)