14 avril 2011

Ai Weiwei a des ennuis

Vendredi 8 avril, Tate Modern, London.
Nous lui avons posé des questions.
A ce moment précis, nous ignorions qu'il ne lui serait pas possible de nous répondre.
Il avait été interpellé quelques jours avant par la police chinoise.
Le motif  ? "crime économique".
Rien à voir parait-il avec les droits de l'Homme ou la liberté d'expression.
Toujours pas de nouvelles à ce jour.
Quelques photos souvenirs prises ce jour là.
Ce sont des graines de tournesol en porcelaine.
Elles ont été faites à la main. Nous voulions savoir ce que sont devenus ceux qui les ont fabriquées et pourquoi ne pas avoir choisi des graines naturelles.
J'espère très fort qu'un jour il pourra nous répondre librement.







Prochain épisode : Olivier Py a des ennuis ou comment débarquer un brillant homme de théâtre sous prétexte qu'on a pas la même "vision" des choses...