Après les primaires, ça somme dur au Gouvernement

Je vieillis, je vieillis. Avant il me fallait une journée pour me remettre d'une journée de bureau de vote, maintenant c'est deux, surtout quand la participation a été belle comme ce fut le cas ces deux dimanche.
En plus à une époque, je me serait précipitée sur mon blog pour y crier ma joie. Maintenant je la déguste tranquillement devant ma télé en reposant mes os fatigués.
Comme tout le monde je rigole en voyant les barons de l'UMP s'agiter dans tous les sens. Perturbés on dirait. Surtout Copé qui se permet de "sommer" Hollande de s'expliquer. Et que si on risque de perdre le AAA c'est la faute aux socialos (air connu).
Bref, le cinéma habituel recommence.
Je viens de lire en biais sur les actualités que Carla serait ENFIN sur le point d'accoucher. J'imagine que son cher mari l'a aussi sommée de se retenir et de ne pas mettre bas avant la fin des primaires... Si c'est un garçon, il pourrait l'appeler François, c'est joli comme prénom (et en plus c'est celui de mon fils).

En dehors de ce cirque, il y a un truc qui qui m'énerve grave depuis quelques jours. C'est l'histoire de la fameuse taxe sur les mutuelles complémentaires santé que le Gouvernement a décidé d'appliquer dans le cadre du plan de rigueur. Les contrats des mutuelles vont augmenter de 11,8 % en 2012 d'après les calculs de Que Choisir.
Jeudi dernier, c'est une augmentation de 4,7 % que la Mutualité française a annoncée pour l'an prochain, nous répercutant bien entendu la fameuse augmentation qu'elle même doit subir.
"Entre 2005 et 2011, les taxes sur les contrats de mutuelles ont été gonflées cinq fois par le gouvernement, soit 740 % d'augmentation et un montant moyen de 75 euros par an et par personne.
A cela, il faut ajouter l'augmentation des dépenses de santé, le vieillissement de la population et les désengagements de l'assurance maladie, répercutés de la même façon sur les tarifs des mutuelles. Au final, la note est salée pour les Français, avec une facture moyenne passée de 35 euros par mois et par assuré en 2005 à 50 euros cette année.
"En intégrant ces autres facteurs, nous tablons sur une hausse de 8 % du tarif des contrats de mutuelle l'an prochain, plutôt que les 4,7 % annoncés", estime Mathieu Escot." Source Le Monde
La conséquence de toutes ces augmentations est que 4 millions de français n'ont plus de couverture complémentaire n'ayant plus les moyens de la payer.
Conséquence dont le Gouvernement se fiche comme de l'an 40 bien entendu.
Xavier Bertrand somme (décidément c'est une habitude chez ces gens) les Mutuelles de ne pas répercuter ces frais aux usagers et les Mutuelles ne l'entendent pas de cette oreille bien entendu.
La preuve, ma Mutuelle société vient de nous annoncer une majoration de 3.19 % des cotisations brutes du 4ème trimestre 2011. Je n'ai pas encore calculé à combien ça me reviendra mais je sens que je vais continuer à m'énerver.
M'énerver pour tous ceux qui faute de Mutuelle ne peuvent pas avoir accès à des soins nécessaires pour leurs dents, leurs yeux et autres organes dont l'utilité n'est plus à prouver.
Je plaisante mais comme d'habitude le fossé entre les riches et les plus démunis se creuse et je n'ai cité ici qu'un exemple.

Le temps de finir ce billet, toujours rien du côté de la Muette, mais d'après Voici ça serait une fille... Sommée de quoi faire celle là quand elle sera en âge de comprendre ? Pauvre gosse quand même.


Bookmark and Share

Photographie : Jeff Wall dont Lunettes Rouges parle très bien ici.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

Dieu existe ? Admettons.