Vive le 10 mai

Comme tous les gaullistes fêtent l’appel du 18 juin, les chiraquiens le Salon de l’agriculture, les Giscardiens la création de Vulcania et les pompidoliens l’invention de Beaubourg, nous les socialos on fête l’élection de Mitterrand.

Chacun sa tasse de thé, chacun ses repères.

Faisant partie de ceux qui ont voté pour lui il y a 30 ans, je viens de me prendre un sacré coup de vieux.

Une seule phrase me vient à l’esprit aujourd’hui : nous nous sommes tant aimés.

Car lui et nous ce fut une belle histoire d'amour. Avec ses hauts et ses bas mais qui n'en a pas dans un couple ? Depuis son départ, nous nous cherchons. Un jour sans doute nous nous trouverons. L'année prochaine si tous va bien n'est ce pas Camarades ?

Source Photo : David Burnett

Commentaires

  1. Commémorer l'arrivée au pouvoir d'un homme de droite qui n'a pas trop trahi le camp qui l'a aidé à venir au pouvoir, c'est ça le 10 mai.
    Commémorer l'appel d'un homme du camp de droite qui a trahi son camp, c'est ça le 6 juin.
    Dans les deux cas, ce sont des histoires de rois, il y a longtemps que plus rien ne devrait surprendre les lecteurs de l'histoire pleine de bruits et de fureur et ne signifiant rien.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

L'important est-ce la rose (suite...)