Ô temps suspens ton vol (Etat d'Ame de Début d'Année)

2011 c'est mal barré.
Ça continue en fait parce que vraiment, croire que parce qu'on change d'année on efface toutes les ardoises, c'est comme croire au Père Noël.
Ça nous fait plaisir de nous auto-congratuler, de nous souhaiter plein de bonnes choses (quoique la santé, vu le nombre de mauvaises nouvelles reçues ces derniers temps, il vaut mieux se la souhaiter, ça mange pas de pain) de prendre plein de bonnes résolutions qu'on ne tiendra pas bien évidemment et pendant ce temps la terre continue de tourner.
Janvier finalement c'est très surfait comme mois, il est comme les autres. Pire même, au moins en Juin ou Juillet les journées sont longues et il y a du soleil.
On pourrait faire la liste de tout ce qui ne va pas mais ça serait sans fin.
C'est la crise partout. De quoi avoir le moral au niveau zéro.
Moi en ce début d'année c'est à la Tunisie que j'ai mal.
On ne peut pas être indifférent à ce qui se passe dans le pays qui vous a vu naître, même en le connaissant mal comme c'est mon cas.
La jeunesse se révolte et on tire sur elle c'est bien naturel parait-il. Si ça s'était passé comme ça en Mai 68 j'imagine même pas le scandale.
Comme tout le monde j'ai pensé que Ben Ali pouvait être un rempart contre l'Islamisme mais un dictateur ne protège rien. Décidément la démocratie n'a pas de beaux jours devant elle dans de nombreux pays n'est ce pas Laurent Gbagbo ? La politique de la main tendue n'a pas l'air de convenir à tout le monde. Maintenir un pays à feu et à sang est préférable à une paix négociée et à une ouverture si petite soit elle.
J'en reviens à la France (je balaie rapidement excusez moi mais j'ai peu de temps en ce moment).
Nous avons la chance de pouvoir encore nous y exprimer mais pour combien de temps ?
Sarkozy grignote petit à petit nos espaces de libertés et si j'en crois certains Marine Le Pen sera bien placée aux futures élections.
Quel message les politiques délivrent-ils actuellement aux français ?
Que pouvons nous faire pour que les gens nous fassent confiance ?
Sommes nous embarqués malgré nous sur un navire que nous ne pouvons maîtriser tant les flots sont déchaînés autour de nous ?
Qui a raison ? Qui a tort ? (et dans quel état j'erre ?)
Je sais, je me pose plein de questions existentielles mais quand on a décidé de s'engager en politique, qu'on soit de gauche ou de droite, il faut bien se les poser à un moment donné.
Même quand, comme moi, on a choisi de rester sur le terrain, près des habitants, le nez sur le trottoir, zigzaguant d'une réunion à l'autre jusqu'à pas d'heure parfois, juste pour pouvoir faire avancer ne serait-ce qu'une minuscule parcelle d'amélioration du quotidien.
Alors c'est vrai qu'en ce moment j'aimerais bien parfois que le temps s'arrête un instant, celui de pouvoir regarder en arrière le chemin déjà accompli, et un peu en avant car mille projets en cours.
Des projets heureux : un mariage, deux déménagement et une élection.
De quoi être bien occupée.
Avec un voeu, juste un, que tout le monde puisse avoir une vie aussi riche que la mienne en ce moment et plus aucune raison de désespérer.
Bonne année malgré tout à tous ceux qui le méritent. Quant aux autres, ils ont fait leurs choix... la justice fini toujours par triompher (parait-il).



Brigitte - Ma Benz (Reprise NTM)
Photo : Le Radeau de la Meduse vu par Joel Peter Witkin

Bookmark and Share

Commentaires

  1. 2001, ça ne nous rajeunit guère :)
    Amour , santé et bonne année.

    RépondreSupprimer
  2. Voilà c'est corrigé, ça m'apprendra à aller trop vite ;-)
    Pareil pour toi Captain !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

Il n'y a pas de vie minuscule ou la société inclusive