15 nov. 2010

Retour de Paris



Je lis le journal.
Il y est question de remaniement.
(Je remanie donc Je ments)
Que dire de plus ?
Il pleut.
Bonne nouvelle : entre deux gouttes de pluie j'ai réussi à aller voir l'exposition André Kertesz au Jeu de Paume.
Délicat et émouvant.
Je le conseille à ceux qui voient la poésie à chaque coin de rue. Aux autres aussi, on ne sait jamais ça pourrait leur ouvrir les yeux.





Bookmark and Share

4 commentaires:

  1. Tiens, vais peut être sûrement y emmener ma dulcinée...

    RépondreSupprimer
  2. contente que nous nous soyons (enfin) croisées

    RépondreSupprimer
  3. N'oubliez pas les loupes Cyril, beaucoup de photos sont très petites. Des miniatures précieuses.
    Moi aussi ma belle, même si c'était en coup de vent. Tu as loupé le bar à mojitos de dingue qu'on a trouvé à la Bastille. A bientôt j'espère sous le soleil de la provence.

    RépondreSupprimer
  4. Kertesz fit des photos simples et admirables, mais il crut bon de déformer atrocement des photos de corps de femmes - cet homme était bizarre...

    RépondreSupprimer