4 oct. 2010

Faut que ça passe ET faut que ça casse

Il a été décidé une bonne fois pour toutes que les réformes promises seraient appliquées.
Coûte que coûte.
Dont acte.
D'accord ou pas d'accord.
Bien ou pas bien.
A côté de la plaque ou pile dans la cible.
On s'en fout. Faut que ça passe.
En appliquant la bien connue méthode du rouleau compresseur.
Sauf qu'on choisit où doit passer le rouleau.
Après tout,pour plus d'égalité (pouah un gros mot) ils auraient pu décider de l'appliquer partout.
Du haut en bas de l'échelle et réciproquement.
Par esprit de fraternité (mais vous rêvez Marie-Caroline).
Mais non.
Ils ont inventé une machine spéciale qui balaie en bas et au milieu.
Plus tu montes moins ça écrase.
Et toujours réciproquement.
Du nouveau par rapport à avant ?
(Il y a 4 ans, un siècle, une éternité)
Non en fait rien de nouveau.
Tout pareil.
Peut être en moins discret.
En plus provoquant.
En plus sans gêne.
Et Paf le peuple.
Pan dans le nez.
Pif dans ta crotte.
Pouf dans les chous.
Hier c'était "Mangez des pommes".
Aujourd'hui ? "Avalez des couleuvres".
Demain ? Qui sait, peut être la révolte des légumes.
(juste avant le passage du presse-purée, peut être par esprit de liberté).

Illustration : Arcimboldo
Ilustration publicitaire : "5 fruits et légumes par jour".  (ils me font marrer. Moi, à la troisième pastèque, je cale).

1 commentaire:

  1. "cultiver votre jardin", ça m'irait. Tant qu'on le bourre pas de pesticides.

    RépondreSupprimer