"Soyez fidèles à France Inter"

Ce sont les derniers mots prononcés par Vincent Josse ce matin à la fin de son émission.
Vincent remercié au même titre que Jean-Marc Four et son excellent "Et pourtant elle tourne".
La classe je trouve.
Pas d'amertume. Rien.
Sauf que.
  • La mise à la porte de Guillon/Porte avec là aucune classe.
  • Le mépris général vis à vis du personnel et des auditeurs de l'équipe dirigeante.
  • L'arrogance de Jean-Luc Hess que l'on croyait plus humain.
  • Le revirement à droite de Philippe Val
  • Le risque de démission de Stéphane Bern
me donnent la nausée ce matin et que j'ai des doutes sur ma fidélité.
Et sur l'indépendance de la radio vis à vis du pouvoir.
Même que sur le dernier point, c'est carrément une certitude.
Et moi France Sarko, c'est pas du tout mon style, tout le monde le sait.
En attendant je me branche sur Chérie FM, l'été arrive, sea sex and sun, toussa etc...
o
oOo
o
AFP PARIS — Les personnels de France Inter ont adressé jeudi une lettre ouverte à leurs auditeurs, se disant "sous le choc" de l'annonce des licenciements des humoristes Stéphane Guillon et Didier Porte qui, pour eux, pose "la question de la garantie de leur indépendance".
"Nous sommes sous le choc de ces annonces aussi brutales qu'incompréhensibles (...) Ce qui se joue à France Inter, au-delà même des personnes concernées, nous semble lourd de symbole quant à l'identité de votre, de notre radio", selon cette lettre signée par les sociétés des journalistes, des producteurs et des personnels administratifs de la station.
"Nous, personnels de France Inter, partageons un attachement indéfectible à la liberté de ton, à l'impertinence, à l'exigence, à la différence et c'est ce que nous défendons tous les jours à l'antenne (...) Ces valeurs dont nous sommes fiers et qui représentent l'ADN de France Inter, se trouvent remises en cause et gravement menacées", poursuit le texte.
Pour le personnel de la radio, "avec le renvoi de ces deux humoristes se pose la question de la garantie de notre indépendance".
o
oOo
o
Musique : Divine Comedy pour Vincent Josse
Illustration : McDermott & McGough

Commentaires

  1. Stéphane Bern menace de démissionner ? comme quoi les révolutionnaires et les VRAIS libéraux (esprits libres) ne sont pas toujours là où on les attend (combien d'aristocrates ont su mieux servir la révolution...), les valets du pouvoir le plus réactionnaire se trouvent aussi chez ceux qui se disaient (et se disent) de gauche... flattez-les dans le sens du pouvoir et vous verrez beaucoup de vos amis "anarchistes" ou "révolutionnaires" servir l'intérêt des puissants (cf. M. Val)

    RépondreSupprimer
  2. baillergeau00:10

    Ce que les mecs disaient sous l'ancien régime était terrible par rapport à ce que disait Guillon qui était payé pour le faire.
    Comment gueuler sans être payé ? Je ne sais plus comment on fait, s'il n'y a pas de presse indépendante ?
    Le reste, je m'en fous, oui je m'en fous, pourquoi faire autrement ?

    RépondreSupprimer
  3. Je viens vous dire bonjour, je compte suivre votre blog à chacun de vos articles.

    JE LIRAI TOUS VOS ARTICLES ET VIENDRAI VOUS JETER DE TEMPS EN TEMPS QUELQUES MOTS.

    Je vous invite bien évidement à lire mon blog :

    Ce blog vous présente ma vie au fur et à mesure qu'elle avance, mais aussi mes écrits, mes pensées, tout ce que j'ai à dire et que je veux vous faire partager sous forme de vidéos, textes, poésies et autres...


    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  4. "Le revirement à droite de Philippe Val"
    C'est le problème des nouveaux convertis.
    Ils en font toujours trop.
    Regarde Besson, c'est pareil.
    Nouveau venu, nouveau Robespierre, la vertu en moins...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

La valse de Ravel

L'important est-ce la rose (suite...)