Deux pointures dans ma lorgnette

Grosse semaine musicale cette semaine.
La première pointure s'appelle Joe Cocker.
Pour ceux qui n'ont pas d'autre référence que la Nouvelle Star et ses chanteurs couineurs, ça ne voudra pas dire grand chose.
Pour les générations précédentes, celles nourries au lait du rock des années soixante dix, Joe c'est un monument.
Il a participé à Woodstock, c'est tout dire.
With a little help of my friends.
C'est à Vienne demain soir.
Je ne vois pas trop le rapport avec le jazz mais je ne vais surtout pas bouder mon plaisir.
Même si Cocker c'est une faignasse. Autant que Dutronc.
La drogue ça doit laisser des traces aussi.
Un qui a survécu quand même.
Sheffield et les Beatles.
Des chansons pour le cinéma.
Et ne jamais oublier le ciel gris d'Angleterre...


"Longtemps pendant mon jeune âge, je pensais que l'usine faisait les nuages."
C'est un extrait d'une chanson d'un autre poids lourd de la semaine.
Oxmo Puccino.
Pour moi au début c'était juste un chanteur de rap.
Un genre de musique qui ne m'attire pas d'emblée.
Et puis j'ai entendu Soleil du Nord.
Oxmo est né au Mali. Ses parents à Paris. Il n'a que 5 ans.
Il a du oublier le soleil d'Afrique depuis longtemps.
Il nous parle de la vie, de Billie Holliday, de la Colombie et de la paix.
Derrière lui les Grands. Brel. Aznavour.
La vie serait moins pénible au soleil.
C'est à Lyon 8ème vendredi soir.
C'est Muzz en fêtes qui organise le concert.
C'est gratuit. Oui vous avez bien lu : GRATUIT !
Ca se passe sous la Halle de la place du 8 mai 1945 (boulevard des Etats Unis).
Le concert commence à 19 h 30 avec Expérimental et Buridane.
Oxmo vers 21 h 30.
Vous n'avez aucune raison de le rater.
Aucune.
Moi j'y serai bien sûr puisque je fais partie de l'équipe qui organise le concert.

Sans la musique, la vie serait une erreur.
Nietzche (3ème pointure qui avait tout compris).

Commentaires

  1. baillergeau22:24

    Tu parles de gens que je n'entends pas.
    Pour moi, la chanson s'est arrêtée en 1993 à la mort de Ferré.
    Depuis, je suis sourd, sauf pour le violoncelle de François Salque, l'âge sans doute...

    RépondreSupprimer
  2. Dorham15:12

    Ben, Jazz à Vienne, quand même, c'est plus ce que c'était, les festivals jazz historiques ne résistent plus, ils ne prennent même plus la peine de programmer du jazz...

    Déjà que leur concurrence a tendance à faire mal aux clubs qui en sont réduits à se morfondre tout l'été.

    RépondreSupprimer
  3. @baillergeau je trouve qu'il faut tout écouter malgré tout...
    @dorham la preuve le concert de Joe Cocker n'était absolument pas intéressant.
    Les festivals amènent quand même des gens vers le jazz mais ça ne fonctionne que l'été. Le reste du temps c'est la misère.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

L'important est-ce la rose (suite...)

La valse de Ravel