Home sweet home

Je viens de rentrer d'un voyage qui m'a amenée de Lyon à Prague, de Prague à Paris, de Paris à Granville et de Granville à Lyon. Le tout en avion, train, auto et à pied bien entendu car il n'y a rien de mieux pour visiter une ville ou se balader sur les plages normandes.
J'aurais mille choses à raconter mais la reprise professionnelle ne m'en laissera pas le temps je le crains.
Juste dire le plaisir d'avoir rencontré Donatien et partagé quelques boissons avec lui. Un repas brésilien aussi parce que la cuisine tchèque une fois ça va mais c'est tout.

Je lui dédie le proverbe juif "On ne peut donner que deux choses à ses enfants : des racines et des ailes".
Je le dédie aussi à tous les jeunes qui ont pris un jour leur envol pour se créer de nouvelles racines loin de chez eux.
Toujours aussi heureuse en ce qui me concerne de retrouver mes racines lyonnaises, celles que je me suis faites moi-même il y a 10 ans.
Je vous souhaite un bon début de semaine.

Illustration : Jan Saudek. LE photographe tchèque qu'il faut découvrir si ce n'est déjà fait.
Musique : Esperanza Spalding (aucun rapport mais Jazz à Vienne approche) en concert à La Maison Blanche.

Commentaires

  1. Surprenante découverte. Merci.
    Rarement les contrebassistes chantent.
    Rarement les chanteuses jouent à la contrebasse.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

L'important est-ce la rose (suite...)