Donnez leur du pain et des jeux (des putes aussi à l'occasion)

Je dois avouer que les histoires de footeux me laissent totalement indifférente en général.
Pour moi le foot se résume à un sport. Point barre.
Que l'humanité en ait fait une sorte de nouveau jeu du cirque me fait penser aux romains qui avaient déjà tout compris.
Occupez les, pendant ce temps ils ne pensent pas à se révolter.
Tout évolue, rien ne change.
Sauf qu'avec les droits de l'Homme, on évite d'envoyer du monde se faire bouffer par des tigres dans des arènes.
On laisse les gens s'entretuer gentiment dans des pays n'ayant aucun intérêt économique et on montre ça à la télé.
Ca revient au même ou presque.
Le foot relève du même processus.
On lâche 22 gugusses sur un terrain derrière un ballon.
Et on les paye grassement pour que le peuple oublie qu'on le baise par derrière.
Tiens le mot est lâché.
Baiser.
Prenez un mec normalement constitué (en supposant qu'un footballeur soit un mec ni plus ni moins normal qu'un autre).
Faites le devenir riche très vite.
Offrez lui des voyages, des fêtes, des cadeaux.
Genre putes les cadeaux.
Quel homme (normalement constitué aussi mais j'avoue que je sèche, je ne sais pas ce que c'est que la norme en la matière) n'a jamais fantasmé là-dessus ?
Se payer une pute.
Sauf que souvent ça reste un fantasme.
Payer pour tirer un coup, surtout quand il s'agit d'une call girl de luxe, faut avoir les moyens.
Et puis ce mot : PUTE - P-U-T-E.
Que tout le monde prononce avec gourmandise.
Et puis ce type, Ribery, dont on souligne qu'avec la tête qu'il a c'est pas étonnant qu'il doive payer.
Et l'autre, j'ai oublié son nom, qui passe pour un baiseur de compétition.
Ils ne sont pas mariés ces garçons ?
Qu'en pensent leurs femmes de cet étalage cradingue ?
Et tout le monde s'y met, les collègues de bureau, les journalistes, les internautes.
Pute.
Zahia qu'elle s'appelle.
Je viens de vérifier sur le net, il y a des photos d'elle partout.
En petite tenue.
A l'époque des faits, elle avait 16 ans. J'imagine qu'elle était déjà dans le métier depuis un moment.
Une gamine. Une gosse à qui on a sans doute volé une partie de son enfance.
Un maquereau derriere qui compte les billets.
Argent facile sans doute et après ?
Tapez juste "prostitution" sur Google et regardez les résultats.
Travailleuses du sexe.
Traite des êtres humains.
Un exemple en passant : Conséquences psychiques et physiques de la prostitution sur le site d'Attac.
Mais ça, personne n'en parle.
Tout le monde glose sur la passe à 1000 €.
Personne ne demande ce qui se passe pendant cette... passe (oui je sais le jeu de mot footballistique a déjà été fait.
Et dans quel état elle sera dans 10 ans la fille.
Les footballeux, eux on leur place leurs sous. On gère leur patrimoine.
Les putes, elles on leur prend leur pognon et on les jette quand elles sont vieilles.
Deux poids. Deux mesures.
Et cela depuis que la terre tourne.
.
Sujet repris par Crêpe Georgette qui n'y va pas non plus avec le dos de la cuillère. 
Hors sujet : c'est l'anniversaire de Nicolas : on l'embrasse bien fort. 
Hors sujet aussi : la dernière du Président. Après casse toi pov'con, voilà Fais pas le malin.




Commentaires

  1. Précision Sister: la passe est à 2000 euros, ça fait cher de la balabre en effet... Autre chose: les chrétiens bouffés par les lions n'étaient pas payés, eux! Drôle de monde n'est-pas, je vais finir par voter DSK!!

    RépondreSupprimer
  2. Trublyonne17:44

    Qu'est ce qui justifie que ça coûte 2000 € Frangin ? La jeunesse de la fille ?
    Ah ben oui c'est ballot pour les chrétiens.
    On va tous finir par voter DSK à ce train là ;-)
    @nicolas mais je t'en prie, c'est normal de fêter tes 33 ans !

    RépondreSupprimer
  3. Paneloux12:54

    Ce n'est pas triste sous le capot des mecs: image de rêve, du pognon et la femme/bidoche - tout cela dans un même temps -

    Sous le capot des filles: c'est autrement ? Moi je ne peux pas savoir - le transexualisme n'est pas mon pain quotidien -

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

La valse de Ravel

L'important est-ce la rose (suite...)