Les voeux de Renault ou comment essayer de redorer son blason ?

Je viens d'être sidérée par une publicité que  ce constructeur automobile balance sur les ondes en ce moment.
Changeons de vie.
Et de se poser des questions essentielles :
La voiture est elle toujours en phase avec la société ?
Est ce encore normal que certains aient le droit de rouler quand d'autres ont juste les moyens de se déplacer ?
Pourquoi profiter de la vie signifierait forcément vivre moins bien demain ?
Faut-il encore être un privilégié pour avoir droit au progrès ?
Et de nous déclarer tout à trac que chez Renault on pense qu'il est grand temps de changer les choses.
Et de nous proposer une voiture électrique (tiens tiens ça fait combien d'année qu'on en parle de ça).
Bref je vous laisse déguster la suite(ah les mannequins lancés dans les crash tests) :








Je voulais juste rappeler que "le tribunal des affaires de Sécurité sociale (TASS) de Nanterre a condamné Renault le 17 décembre pour « faute inexcusable » après le suicide, en octobre 2006, d’Antonio B., un ingénieur en informatique.
Le salarié s’était défenestré du 5e étage bâtiment principal du Technocentre de Renault à Guyancourt (Yvelines). Technocentre ou en quelques mois trois autres salariés se sont suicidés.
La Caisse primaire d’assurance-maladie avait auparavant reconnu le « caractère professionnel » de ce suicide.
Le TASS a estimé que le groupe automobile aurait « dû avoir avoir conscience du danger auquel (ce salarié) était exposé dans le cadre de son activité professionnelle » et qu’il « n’a pas pris les mesures nécessaires pour préserver son salarié » de ce risque. Malgré les alertes lancés par les collègues de l’ingénieur à la hiérarchie, le médecin du travail n’a pas été alerté.
Au-delà du cas du drame de ce salarié, le tribunal a également pointé « l’augmentation de la charge de travail des salariés » et la « forte exigence de rentabilité » à l’égard des salariés. Des éléments qu’une enquête commanditée par le groupe lui-même a confirmé.
Si la famille tenait essentiellement à la reconnaissance de la responsabilité de Renault, le TASS n’en est pas resté là. Il a fixé au maximum la majoration de rente allouée à la veuve et à son fils. Renault devra également verser un euro de préjudice moral.
Le groupe a un mois pour faire appel."
Source Viva Presse.

Et puis le salarié de Sandouville qui a essayé de mettre fin à ses jours le 10 décembre aussi.

Le cynisme de ces gens m'étonnera toujours.

Je pense en effet qu'il faut changer les choses. Ne serait-ce que dans les méthodes de management des grands groupes. Renault, France Telecom, Edf.
La souffrance au travail n'est pas une vaine expression. Elle existe tous les jours et partout.
Nous avons tous conscience que c'est la crise et que la concurrence est virulente mais je sens bien que ce n'est pas avec les méthodes brutales du Gouvernement actuel que nous allons pouvoir avancer dans le sens de l'écoute des employés.

Alors j'ai beau rouler en Twingo, je m'interroge. Comment est-il possible à ces gens de tenir un double langage sans avoir le moindre remords ? Ou est la place de l'Homme dans les grandes entreprises. Dans les petites aussi d'ailleurs.

Où allons nous ?
Ca me rappelle cette pensée de Pierre Dac : "A l'éternelle triple question toujours demeurée sans réponse: «Qui sommes-nous? D'où venons-nous? Où allons-nous?» je réponds: «En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne». 

Première note décousue de l'année.
Mais tant de questions.
Et pas de réponses.
Je sens que l'année va être riche à tous points de vues et qu'il ne va pas falloir lâcher prise.
Comme d'habitude.

Changeons de vie d'accord.
Mais franchement changer de bagnole...
Il y a quelqu'un qui peut y croire à ce bobard.





Sharon Avery, Make a New Year’s Revolution, Kids!, ca. 1970







Commentaires

  1. Entièrement d'accord avec ce coup de gueule.
    Certaines méthodes de management sont à changer et sont malheureusement de plus en plus courantes et ce dans les plus grandes entreprises de ce pays.
    Politiquement, notre Président a osé avancer qu'il voulait réformer le capitalisme, qu'il commence par réformer ce que l'on enseigne à nos futurs encadrants, ça commence par là.

    RépondreSupprimer
  2. Oh, figure toi que je me disais la même chose après avoir vu la pub... C'est l'effet "début" on fait table rase du passé et on regarde bien devant car derrière, on n'a pas vraiment nettoyé les dégâts de la veille...
    Et si seulement Renault était la seule "marque" à se complaire dans ce exercice ridicule... parfois, j'ai la rage!

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme19:57

    La pub a au moins le merite de poser de vraies questions,comme vous le signalez en debut d'article. Ca change des pubs traditionnelles... Pour le reste, ca reste une pub, Renault ne va pas sauver le monde, se sont nos actions individuelles qui feront la difference.

    RépondreSupprimer
  4. Même "sidération"...Mais c'est de la pub...Le commerce et l'éthique, c'est pas tout à fait pareil...

    Beuahhh...

    Bises
    CC

    RépondreSupprimer
  5. Moi, j'ai bien aimé la vieille affiche, quand on croyait encore qu'on pouvait changer le monde rien qu'en se donnant du plaisir. Je l'ai capturée en citant trublyonne comme source dans le vent des blogs. Bien à vous

    RépondreSupprimer
  6. Ah je l'avais remarquée aussi cette pub. Mon commentaire : à chier.
    C'est tellement grandiloquent qu'on dirait une parodie

    RépondreSupprimer
  7. Il n'y a pas que les méthodes de management à changer..tout profite aux gros groupes... petite patronne d'une pme de 5 personnes rien n'est assuré pour moi pas d'assurance chômage par exemple alors que je suis salarié...Et si moi je me fiche en l'air parce que les affaires périclites on viendra me prendre jusqu'à ma chemise...mais le dg de renault and co on lui filera un parachute doré...Alors qu'il aura fait chuter le CA et mis au chômage des personnes qui n'ont pas d'autres qualifications...
    Je rejoins Stef la formation des encadrants...mais sur le terrain depuis le début..à la chaine et non pas direct dans le bureau avec secrétaire...
    Comment çà suis une mauvaise capitaliste ? lol ;-)

    RépondreSupprimer
  8. baillergeau22:15

    Que Renault prenne le train en marche de l'écologie me semble dans l'ordre des choses et je trouve cela assez positif.

    Cependant, il faut regarder l'autre côté du miroir.
    Renault pense faire payer à la collectivité le coût de la mutation et au passage réduire au maximum sa masse salariale.
    La lutte syndicale et politique doit organiser le combat de défense, mais pas comme hier.

    De nouvelles responsabilités et de nouveaux droits des salariés sont à obtenir dans l'entreprise pour aider à cette mutation.
    Le combat sera d'autant plus difficile que les millions d'emplois "écologiques" risquent de ne pas être au rendez-vous !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

La valse de Ravel

L'important est-ce la rose (suite...)