A la croisée des chemins




Une note qui vient juste à cause de cette illustration trouvée au hasard du web comme bien souvent.

L'espoir n'est qu'à 53 km mais la peur et la confusion sont si proches.
Aucun doute en tout cas ce matin quant au retoquage de la taxe carbone par le Conseil Constitutionnel.
L'espoir n'est pas si loin que ça en définitive, il y a quand même un contre-pouvoir en France. Il est bon de le rappeler de temps en temps.


Commentaires

  1. Je ne suis pas sûr que le conseil constitutionnel puisse être qualifié de "contre-pouvoir". Ce n'est d'ailleurs pas son propos.

    RépondreSupprimer
  2. Trub14:24

    je pensais au rôle du Parti socialiste en l'occurence mon cher Marcus ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Ça m'apprendra à la ramener. ;o)

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme21:26

    Devant un tel poteau, je souhaite qu'il y est un bar d'où l'on rêve dans le mescal, aux combinaisons possibles pour croiser le bonheur.
    Parfois il y en a un qui part, on ne le revoit jamais.
    Les autres restent et font de la politique, pas souvent bien.

    RépondreSupprimer
  5. @marcus : j'aime quand tu la ramènes !
    @anonyme : tu crois que ça aide les paradis artificiels ? si ça se trouve c'est parce que j'ai trop abusé de la fumette quand j'étais jeune que je fais de la politique !

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme00:57

    La "poussière d'ange" n'a jamais conduit à la politique, sauf peut être pour Patrice Lubumba, Malcom X et Frantz Fanon, et encore... et pourquoi pas toi ?

    RépondreSupprimer
  7. Je plaisantais @anonyme, je n'ai jamais touché à quoi que ce soit dans ma jeunesse...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

Il n'y a pas de vie minuscule ou la société inclusive