T'étais où en 1989 ?


Je me,pose la question depuis le début du forum.
En 1989 j'étais mariée, j'avais deux enfants, j'habitais Versailles et je faisais déjà de l'export dans un grand groupe international. Je ne militais pas mais j'étais déjà parent d'élèves à la FCPE. J'avais une petite maison dans le sud où nous passions nos vacances. Que dire de plus ? Avec le recul je m'aperçois que ma vie était plutôt lisse. La vie d'une femme dans la moyenne. Rien à dire de plus. Mon séisme à moi a eu lieu en 1992, époque du début de la fin de mon couple. Pas vraiment une chute de mur, plutôt une sortie de route et paf le platane. C'est vrai qu'à l'époque il y avait encore des platanes le long des routes.
Alors quoi ? Difficile de faire le raccourci de 20 ans de vie. La femme que j'étais ignorait tout de ce qui allait advenir de son futur. Un jour elle a pris ses enfants sous son bras et est partie loin de la bourgeoisie chic et calme de la banlieue parisienne pour découvrir la vie de la province. Un essai non réalisé à Chambéry et un jour Lyon... Sans doute l'une des plus grandes histoires d'amour de ma vie.
Bon c'est pas tout ça mais qu'est ce que je faisait en novembre 1989 ? Aucune idée. Je devais être dans mon train train habituel, en train de courir entre travail et famille dans mon train de banlieue. Sûrement, en train d'essayer d'être quelqu'un de bien comme dit la chanson...
Ma vie de toute façon ça a toujours été une histoire de trains.

Chaine initiée par Stephane Guilland.


Commentaires

  1. jerome manin14:33

    Allez allons dans le patos... J'étais aussi à Paris, je protait l'uniforme et j'ai pleuré en apprenant la chute du mur de Berlin... Mais je ne suis pas pour autant devenu un fan de Jaruzelski ou Collomb...

    RépondreSupprimer
  2. super idée de chaîne...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

L'important est-ce la rose (suite...)

Le non choix est-il un choix ?