La matinée de la loose


Ca commence bien, on nous avait promis des badges tous accès sur le Forum, on se retrouve avec des badges étudiants/blogueurs. La tête d’Erick et de Romain vaut le détour… surtout que ça fait 2 heures qu’on se pèle les fesses à la terrasse des Arcades. Moi qui ne suis pas du matin, je n’ai pas encore toutes mes connexions alors je suis le mouvement en me disant que de toutes façons don’t worry be happy etc…
Ca continue, Rama Yade est en retard pour la conférence d’inauguration intitulée le sport peut il former des citoyens ? La grande sportive que je suis se gratte la tête. Pas de connexion wifi à l’Opéra mais ça permet de papoter avec Jean-Yves Sécheresse et Thierry Braillard, le sportif de l’étape. Lolo (Laurent Joffrin himself) est là, très content. Tant mieux nous aussi. Une meute de photographes à ses pieds. Les choses s’arrangent, Olivier nous envoie un sms pour nous implorer de ne pas nous mettre en grève, il a résolu notre problème de badge. Ouf le sourire revient. Lolo parle du communisme qui promettait des matins radieux et déclare le forum officiellement ouvert. Tout le monde applaudit, Erick et Romain partent roder à l’Hôtel de Ville.
Je peste contre le Windows vista de l’ordinateur que ma fille m’a prêté pour l’occasion. Yama débite son discours sur le sport, les valeurs d’intégration et tout et tout. On sait déjà tout ça depuis toujours non ? Une tête saine dans un corps sain. Je devrais me bouger un peu plus les fesses tiens…
Olivier me donne en douce une accréditation Presse. Mon nom s’écrit avec un seul Ni Olivier mais je ferais un effort pour le NiNi (peau de chien) pendant 3 jours, c’est déjà sympa de m’avoir accueillie ici.
Une demie heure pour trouver une connexion web / Un ordi presque déchargé / je débranche un truc genre modem (l'appareil pas le parti) essentiel à un type qui manque de se faire électrocuter. J'essaye de rentrer dans le quartier VIP mais bien entendu cela ne marche pas avec la carte presse. Je sors ma carte de conseillère municipale et croise et croise le regard embarrassé de la fliquette de service. On est la star que l'on peut !! Mon camarade Battling ne fait pas mieux même s'il connait du monde. Je peste je râle, je fulmine, Battling me surnomme la shtroumphette grognon, lui le shtroumph incontrôlable. (dédicace à nos amis le Gros Shrtroumph et le shtrouph servile). Tient, ils sont où les deux autres shtroumphs. Il parait que l'on a accès au cattering, mais avec le bol que j'ai je vais encore me faire refouler. Fort possible, la suite au prochain épisode.

Petite victoire : j'arrive à prendre une photo de Lolo Joffrin en train de se recoiffer et de la twitter. On se console comme on peut.

MIDI. La loose continue. Pas moyen de me connecter de la salle des blogueurs/étudiants de sciences po. Je continue à tempêter. On se bat pour une prise de courant. Je cherche désespérément le point de connexion dit point G comme Geek, ce qui me rassure c’est que Stéphane Guilland y arrive aussi difficilement sauf que moins blond que moi, il finit par y arriver. Grumph. Pendant ce temps là les débats continuent et je loupe tout ce que j’avais prévu de faire. Re grumph. Ahhh bonne nouvelle. Il parait que Gérard Collomb nous prête son bureau. La classe internationale. Erick nous bassine avec sa culture livresque et le pourquoi du comment de l’emplacement de la cheminée du Salon du Consulat dont tout le monde se fiche royalement, sauf une très jolie blogueuse blonde que Romain a l’air de convoiter également mais ceci ne me regarde pas. Quoique…
Romain va et vient, mais c’est normal, Romain ne peut pas rester en place 5 minutes. Par contre il nous a trouvé une interview avec TLM. Faut que je me remaquille…

Je pleure de rire en entendant les commentaires sur le Blog Libé (ben oui je ne peux pas lire) et les mots clefs qui amènent sur le blog d’Erick, genre récit érotique de femme militaire. Olivier nous donne des tickets de bon pour déjeuner formule à 8 euro staff de l’hôtel de ville… je sens qu’on va en avoir pour notre argent ? Un gentil jeune homme en ti shirt vert me propose une connexion wifi pirate. J’attends. Je commence à avoir envie de faire pipi mais il parait que les WC sont dehors et je n’ai pas le courage de sortir. Ahhh le p’tit jeune vert vient de me connecter. Trop chou merci.

A table !

Photo : Sophie Calle.

Commentaires

  1. cath13:23

    quelle épopée ...c'est très imagée ton aventure! Mais fait gaffe tu vas avoir des ennuis avec le créateur des SCHTROUMPFS...si tu as un N de trop à ton nom tu enlèves systématiquement un C à ces pauvres Schtroumpfs...bon à part ça ça raconte quoi dans ton pince fesse!

    RépondreSupprimer
  2. Je sais je ne sais pas écrire schtroumph mais je m'en fous en fait... ça raconte des conneries comme d'habitude...

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien pas cool comme matinée on dirait ... :-)

    RépondreSupprimer
  4. Je te fais plein de bises pour ton courage et pour la profondeur de tes convictions. Pour le reste, courage, toujours du courage et félicitation pour ce billet remarquable. De courage et d'obstination !
    Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour le style, ça se lit comme du Manchette !!! Et c'est vraiment un compliment ! ;)

    RépondreSupprimer
  6. Merci les garçons, vos commentaires me font chaud au coeur ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

La valse de Ravel