Les journées rallongent

C'est la réflexion que je me suis faite ce matin quand je me suis réveillée. Il était tôt. Trop tôt sans doute.
Nous attendons toutes demain matin et la parution (enfin) du Vendredi consacré (je le rappelle pour ceux qui n'auraient pas suivi) à la blogosphère féminine. Les hommes pourront récupérer le terrain tout à leur aise dès la semaine prochaine. Et nous pourrons nous replonger dans nos magazines féminins préférés, ceux qui paraissent régulièrement sans que personne n'y trouve rien à redire.
L'onde de choc de la crise est arrivée dans la zone industrielle. Un bon début d'année nous permettait d'esperer passer au travers mais non, pas de raison. Mi-plaine est devenue Waterloo-Morne-Plaine. Je range, je trie, je classe. Je me précipite sur le moindre devis comme la petite vérole sur le bas clergé breton. Si je croyais en Dieu, je ferai des prières.
On parlait déjà de la Fête des Lumières hier soir au Comité des Fêtes. Les enveloppes annoncées par les troupes de spectacle de rue m'ont semblés indécentes. A la directrice de la MJC aussi. Comment concilier l'esprit de la fête et celui de la solidarité en n'oubliant pas les inévitables retombées économiques ?
J'ai l'impression désagréable d'avancer dans le brouillard.
Comme tout le monde en ce moment.
En espérant que nos lendemains se remettent à chanter dès que le soleil reviendra.

P.S. pour moi-même : éviter peut-être de faire une note avant d'avoir écouté Didier Porte ou Stéphane Guillon (Nicolas, si tu touches à un seul de leur cheveux, je fais la révolution) (mais dans quel pays vit-on quand même) (Coluche, si tu m'entends...).

Re. P.S. Bien noté la réflexion sarkozyste du jour "quand on n'est pas content on s'en va" : variante polie du "casse toi pauvre conne" auquel aurait eu droit Mame Boutin si elle n'avait pas fait partie de ses "amis". Il ne fait vraiment pas bon être une femme au Gouvernement en ce moment.


Commentaires

  1. C'est qui le "nous" qui attend impatiemment la parution de Vendredi ? ;-)Il faudrait qu'ensuite Vendredi raconte si ses ventes ont été boostées...
    Boutin fait un caca nerveux parce que l'adoption d'enfants par un couple homoparental est à nouveau dans une discussion ? Si vraiment ça lui hérisse le poil et lui provoque de l'urticaire, je suis aussi d'avis qu'elle se casse.
    Tu parles de budget culture, oui, le fric est partout. Hier, j'étais en réunion (3 heures) pour les projets d'implantations de points lecture (en remplacement des bibliobus que le Conseil Général a supprimé parce qu'ils coûtaient trop cher à réparer)dans différentes petites communes ralliées en communautés de communes. Hallucinant d'entendre un conseiller municipal dire que ça n'allait rien rapporter ! Excusez-moi, monsieur, mais nous n'étions pas en train de parler de service à la personne ? Bref... Je file me doucher et déjeuner, tiens. A force de commenter ici ou là sur les blogs...

    RépondreSupprimer
  2. hello Sylvie, c'est cécile ;-)
    à propos de la réflexion de sarko à boutin, ça ne te perturbe pas toi, dans cette histoire, d'être d'accord avec morano sur ce coup? moi j'ai du mal à m'en remettre...

    RépondreSupprimer
  3. J'adore deux choses particulières dans ce billet : la chanson de Cali et "la petite vérole sur le bas clergé breton".

    RépondreSupprimer
  4. Nous ne savions pas que les précédents numéros étaient uniquement créés et réservés à la gente masculine

    C'est triste cette pratique discriminatoire aussi triste que celle qui existe de l'autre côté notamment en entreprise.

    On ne résolve pas une discrimination par une autre discrimination

    Sniff...

    RépondreSupprimer
  5. oui personne n'est obligé de faire de la politique, d'être ministre ou élu...une petite pensée pour Chevènement..."un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne" moi je suis hyper content....pour une fois que vous vous rendez compte que beaucoup de mesures engagées par le gouvernement actuel sont susceptibles de recueillir un agrément collectif....j'aimerais pour une fois positivé dans cette période de merd....
    PS ...Guillon et consorts sont les derniers bastions de l'esprit libre..beaucoup d'autres, des humoristes aux journalistes s'autocensurent..ce qui est dommageable pour la démocratie...

    RépondreSupprimer
  6. Ouf, le 8 mars n'est pas la plus longue journée de l'année. Manquerait plus que ça ^__^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

L'important est-ce la rose (suite...)