Operation Télé Off


Source : collectif Torapamavoa.

Notre omni-président a décidé de s’exprimer jeudi 5 février sur TF1 et France 2 pour nous parler de la crise et des réponses qu’il compte y apporter.
Parce que, compte tenu de ses connaissances en économie, il n’est pas le mieux placé pour nous parler de la crise économique…
Parce que nous savons que les solutions qu’il tentera d’apporter viseront plus à calmer la grogne ambiante (et gagner en popularité) qu’à mettre en place une réelle stratégie de relance dans le pays…
Parce que il devient très difficile de faire entendre une voix d’opposition en France …
Parce que nous savons que notre Président est obnubilé par le succès de ses prestations télévisées, et que le meilleur moyen de lui faire comprendre que nous ne sommes pas contents, que nous soyons de gauche comme de droite, est de lui faire faire un bide médiatique…
Et enfin parce qu’il y a des tas de choses plus sympas à faire dans la vie que de regarder notre Président pour lequel nous avons déjà une indigestion d’images, et que nous n’en pouvons plus de le voir se pavaner sous les dorures…
Nous boycotterons sa prestation télévisée de jeudi soir !


Commentaires

  1. Ca au moins c'est laisser sa chance au produit...ceci dit moi, j'ai pas la télé!

    RépondreSupprimer
  2. Bernard Kouchner a prononcé deux énormes mensonges au journal de France 2.

    La photo qui dément les propos de Kouchner.

    Mercredi 4 février, Bernard Kouchner affirmait qu'il n'avait appartenu ni à Imeda, ni à Africa Steps. Pourtant, son nom figure en toutes lettres sur la porte de la gardienne de l'établissement de ces sociétés.

    "Je n’ai appartenu ni à Africa Steps, ni à Imeda", affirmait Bernard Kouchner hier soir dans le journal de 20 heures de France 2.

    Quelques minutes plus tard, le ministre des Affaires Etrangères récidivait : "Je ne suis pas Imeda, je suis un des consultants".

    A la question : "Ces sociétés sont-elles dirigées par des proches ? ", Bernard Kouchner n’hésitait pas à répondre "qu’il ne les connaissait pas".

    Belle assurance.

    Le document que nous publions – une photographie prise il y a quelques jours - suggère en tous cas que Bernard Kouchner est si proche de ces sociétés, domiciliées boulevard Saint-Germain à Paris, que son nom figure en toutes lettres sur la porte de la gardienne.

    Il n’y est pas seul. Sont également mentionnés, entre autres, les noms de son ami Eric Danon, éphémère ambassadeur de France à Monaco et patron d’Imeda, ainsi que celui de Jacques Baudouin, gérant d’Africa Steps et salarié d’Imeda.


    http://www.challenges.fr/actualites/politique_economique/20090205.CHA0760/la_photo_qui_dement_les_propos_de_bernard_kouchner.html

    RépondreSupprimer
  3. moi j'ai été bien sage j'ai pas regardé!

    RépondreSupprimer
  4. moi j'ai pas regardé car j'étais en réunion mais les analyses de ce matin démontrent que les propos étaient cohérents par rapport aux enjeux et aux marges de manoeuvre de la France dans le paysage actuelle...C'est vraiment le clivage gauche droite avec "il faut dépenser plus du côté de martine" et creuser notre fosse et de l'autre "il faut investir plus pour créer du PIB et donc du pouvoir d'achat et des emplois...."

    RépondreSupprimer
  5. J'ai regardé. Comme cela, après, je peux parler de ce que j'ai vu et entendu.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

L'important est-ce la rose (suite...)

Le non choix est-il un choix ?