Motivés, motivés...

Ce matin, pas tout à fait à l'aube mais presque (9 h 30) j'étais sur le marché avec quelques camarades pour distribuer la lettre de notre député Jean-Louis Touraine. Plutôt que de les mettre de façon anonyme dans les boites à lettres, nous allons directement au devant de nos concitoyens, ça permet de parler avec eux et de prendre la température. Pour tout vous dire, elle était très fraîche ce matin la température. A l'extérieur et dans les têtes. Nous avons eu droit à des regards détournés, des non plus ou moins polis, des récriminations sur les crottes de chien qui "tapissent les trottoirs" et à des réflexions beaucoup moins agréables genre "il est socialiste votre député ? je lui crache dessus" ou bien "nettoyer ça à la mitrailleuse" (sic). Je note juste que les personnes qui m'ont dit ça étaient des hommes d'âge mûr (pour ne pas dire des "vieux".) Les quelques dames tout aussi âgées qui n'avaient pas l'air d'accord se sont contentées de lever les yeux au ciel ou de ronchonner dans leur écharpe. Voilà, c'était un instantané de la France d'aujourd'hui, le 31 janvier de l'an 2009 à Lyon Monplaisir. Quand je vous dis qu'il faut être vraiment motivé pour faire de la politique...


Découvrez Zebda!

Commentaires

  1. Arf c'est dur! Moi j'ai fait Jean Macé puis Augagneur ce matin et l'accueil était plutôt bon, merci encore en tout cas d'avoir bravé le froid hivernal pour la bonne cause!

    RépondreSupprimer
  2. Trub genre fayotte14:09

    Et puis notre député c'est le plus beau n'est ce pas ???

    RépondreSupprimer
  3. Trub genre outrée14:10

    Mais bon la mitrailleuse j'ai pas bien aimé, surtout qu'il était à côté.

    RépondreSupprimer
  4. Quel courage...

    Et tu ne leurs a pas demandé ce qu'ils pensaient de Sarkozy, juste pour voir ?

    RépondreSupprimer
  5. Pour le coup de la mitrailleuse, t'avais pas vu le badge OAS ?

    RépondreSupprimer
  6. Mais ils voulaient nettoyer QUOI à la mitrailleuse ?

    RépondreSupprimer
  7. Que veux tu, les gens n'ont plus de conscience politique... en tout cas bravo pour cette distribution de tracts.

    RépondreSupprimer
  8. Trub18:28

    CC : rien qu'à leur tête je savais que Sarko était leur dieu...
    Jérome : ça devait être des anciens mercenaires si ça se trouve...
    Didier : va donc savoir avec ces gens, la rue, le quartier, la ville, le pays ??? Finalement Sarko, avec son Karcher, il a la main moins lourde.
    Stef : le nombre de jeunes qui n'ont pas voulu du journal. c'est plus inquiétant en fait que les vieux pas contents...

    RépondreSupprimer
  9. Et si le premiers responsable de cette attitude était le parti socialiste ?
    Et si c'était la déception de gens qui ont envie de virer Sarkozy mais ne voient personne de crédible, avec un programme et une vision autre que des querelles d'ego, à mettre à la place ?
    Tu y a pensé ?
    Parce que la journée du 29 janvier n'a été fermement condamnée que par 12 % des électeurs de droite.
    C'est pas ce qu'on peut appeler un franc soutien à machin...

    RépondreSupprimer
  10. Verthuit13:47

    Tous à déblatérer sur Sarko. Et en guise de projet pour la France, des nèfles. C'est bon pour faire les tartes remarquez les nèfles, c'est très bon aussi pour masquer l'incapacité. Alors on conteste. C'est le passe temps favoris des incapables ça la contestation.

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme18:09

    Le gouvernement prépare une réforme de la justice des mineurs. Nous sommes un groupe pluridisciplinaire qui voulons témoigner de la complexité de ces questions et peser, avec vous, dans le débat qui va s’ouvrir :

    http://quelfuturpourlesjeunesdelinquants.fr

    RépondreSupprimer
  12. Ca fait du bien de retourner sur les marchés et de parler avec des fous, de se faire insulter, voire reprocher le démantèlement du service public, la suppression des postes à l'école, la réforme des programmes... sauf que c'est pas nous, mais enclenche des discussions !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

La valse de Ravel