Homme, est-tu capable d'être juste ?

C'est une femme qui t'en fait la question ; tu ne lui ôteras pas du moins ce droit. Dis-moi ? Qui t'a donné le souverain empire d'opprimer mon sexe ? Ta force ? Tes talents ? Observe le créateur dans sa sagesse ; parcours la nature dans toute sa grandeur, dont tu sembles vouloir te rapprocher, et donne-moi, si tu l'oses, l'exemple de cet empire tyrannique. Remonte aux animaux, consulte les éléments, étudie les végétaux, jette enfin un coup d'œil sur toutes les modifications de la matière organisée ; et rends-toi à l'évidence quand je t'en offre les moyens ; cherche, fouille et distingue, si tu peux, les sexes dans l'administration de la nature. Partout tu les trouveras confondus, partout ils coopèrent avec un ensemble harmonieux à ce chef -d'œuvre immortel.

L'homme seul s'est fagoté un principe de cette exception. Bizarre, aveugle, boursouflé de sciences et dégénéré, dans ce siècle lumières et de sagacité, dans l'ignorance la plus crasse, il veut commander en despote sur un sexe qui a reçu toutes les facultés intellectuelles ; il prétend jouir de la révolution, et réclamer ses droits à l'égalité, pour ne rien dire de plus.


Les droits de la femme
par Marie Gouze, dite Olympe de Gouges

Commentaires

  1. C'est pas Olitre de Gouges ?

    RépondreSupprimer
  2. Le genre de texte à distribuer dans tous les magasins de jouets, où l'on s'évertue à maintenir des rayons filles/garçons en plein 21ème siècle. La France s'est engagée devant le Conseil de l'Europe à lutter activement contre les stéréotypes sexuels, mais elle oublie - comme souvent - de commencer par le commencement.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme14:26

    mouarff et la faiblesse des hommes souvent menés par le bout du nez par des femmes castratrices, depuis la petite enfance, en commençant par leur mère, ou encore ces femmes en politique, pires que le premier politicard venu !!Le despotisme n'est pas là, dans la rivalité entre ho et fem, il est dans l'absence de fraternité entre humains. Il n'y a pas monopole dans ce domaine et le combat féministe est souvent un combat communautarisme..sauf par rapport à l'Islam..là est certainement l'aliénation de la femme..demandons au mari de martine Aubry qui semblerait se spécialiser dans la cause des femmes voilées pour défendre leur droit d'être esclave de leur Dieu et de leur mari? J'aime trop les femmes pour les asservir, je préfère au contraire m'asservir à leur coeur, me perdre dans leur corps..

    RépondreSupprimer
  4. Trub17:09

    @nicolas : non c'est sa cousine.
    @yann : ça fait un moment que je n'ai pas trainé dans les rayons jouets mais je suis sûre que ça n'a pas évoluée effectivement.
    @anonyme (de base I presume) : les femmes castratrices ? tu devrais peut être aller consulter un psy, tu a l'air d'avoir un problème avec elles.

    RépondreSupprimer
  5. marie Gouze...en réalité elle s'appelait Aubry!!! non c'est pas une blague...

    RépondreSupprimer
  6. salut trub, un p'tit truc pour toi
    http://www.lejdd.fr/cmc/culture/200850/bettie-page-ne-s-affiche-plus_172050.html

    RépondreSupprimer
  7. la raison doit se perdre dans les méandres de l'envie, de l'amour, de la jalousie, de la possession...non?
    Par contre, si c'est une affirmation de force, de supériorité, c'est désopilant de stupidité...

    RépondreSupprimer
  8. C'est incroyable comme les beaux billets qui parlent, non pas des femmes, mais d'égalité, attirent illico les crétins ;)

    RépondreSupprimer
  9. Rien à ajouter à ce billet, mais beaucoup à méditer!

    RépondreSupprimer
  10. C'est chiant ton blog en plus c'est tout noir et il y a pas de lumière...
    T'aurais mieux fait de venir à Reims, pas pour voir votre suicide, mais chez des UMP qui t'auraient,champagne à l'appui, montré le vrai sens de la vie...

    RépondreSupprimer
  11. partout c'est comme ça ! T'as déjà vu un mammifère mâle partager son stock de femelles ?
    Les jeunes sont obligés d'attendre que le dominant faiblisse pour lui piquer son cheptel !
    Là ils se battent jusqu'à ce qu'un vainqueur sorte du lot et emporte le tout...
    (hé hé hé..., je t'ai bien eue !)
    Pascal> Le vrai sens de la vie UMP (ou le sens UMP de la vie, va savoir), en ce moment ressemble assez à une vaste escroquerie, ça change de l'éternel optimisme bancaire...

    RépondreSupprimer
  12. Il y a quelques jours, à la caisse d'un fast-food appartenant à une chaîne internationale bien connue, une caissière robotique me demande : "Monsieur, le repas enfant : fille, ou garçon ?"

    Authentique. Ma fille elle-même, qui a cinq ans, n'en revenait pas.

    Il vous fourguent des repas sexués, maintenant, avec des jouets "adaptés". J'ai pris "garçon", pour voir... alors, pour information : le cadeau "garçon", c'est un personnage de Madagascar 2.

    Un hippopotame féminin en plastique qui répète en boucle : "terminus, tout le monde descend" quand on le pelote. Je suppose que c'est censé développer la virilité.

    RépondreSupprimer
  13. lol quand les gamins étaient petits c'était pareil "fille ou garçon", en général on prenait garçons car 'la' fille trouvait barbie 'nulle' et se méfiait bcp des trucs dits 'de fille' !!! pourtant vraiment j'y étais pour rien (ben moi j'adore le rose ;o)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

La valse de Ravel