Grosse fatigue sur la planète ?

Les deux questions qui tarabustent le quidam cette semaine sont :
. les américains vont-ils voter Obama.
. les socialistes vont-ils voter tout court.
Deux marathons en court dont le second est bien évidemment sans aucun rapport avec le second. Quoi que !
Après tout un secrétaire national jeune, dynamique, charismatique, pragmatique et humaniste (ne croyez pas que j'allais les oublier ces deux là), ça pourrait changer la face des choses dans 4 ans non ?
Le fond dans tout ça ? Est-ce si important que ça le fond? Regardez Obama. Le sauveur de l'humanité à nous qu'on va avoir. J'ai déjà eu du mal à lire les motions en biais, je n'ai même pas pris la peine d'aller jeter un oeil sur son programme. Comme la plupart des gens d'ailleurs. Il incarne juste l'avenir politique d'une nation en mal de leader ship. C'est pas moi qui le dit, c'est Gala. Oyé Oyé braves gens : le nouveau JFK est en train d'arriver. C'est pas comme le gesticulateur que la majorité des français (dont je ne fais pas partie je le rappelle) nous a offert comme chef suprême.
Pendant ce temps en Afrique, la guerre recommence, où il est encore question de tutsis et de hutus, souvenir d'un génocide déjà lointain, d'un passé qu'on croyait révolu. Chacun ses priorités. Pour certains c'est la vengeance.
Je vous livre cet article écrit par Dominique Quinio dans La Croix :

"Le découragement naît devant cette guerre sans cesse recommencée où les pays des Grands Lacs jouent des jeux dangereux, se rejettent mutuellement la responsabilité des accords non tenus, des promesses jamais respectées. Le président congolais, Joseph Kabila, accuse son homologue rwandais de soutenir la rébellion de Laurent Nkunda ; le président rwandais Paul Kagame reproche au Congo de laisser le champ libre à des milices hutues anti-rwandaises. Les efforts de paix mobilisent les diplomates qui ont fait le tour des capitales de la région. Pour l'heure, la décision d'envoyer des troupes européennes en renfort de la force de l'ONU, la Monuc, quelque peu dépassée par les événements, n'a pas été jugée nécessaire. La communauté internationale mise sur une solution politique supervisée par l'Union africaine et sur une action humanitaire urgente. Un million et demi de personnes attendent de l'aide dans la région de Goma. Condamnées à subir leur double, triple, quadruple peine ?"

Ce soir à Lyon, le journal Lyon Capitale, Radio Jazz et le bar le Cintra nous concoctent une petite soirée électorale américaine avec retransmission sur grand écran et tout le tintouin. Si ma journée dans la zone industrielle ne m'aura pas mise sur les genoux, j'irai peut être faire un tour. En espérant quand même que si Obama est élu, il se passera quelque chose, une petite étincelle pour les oubliés de la paix, les recalés de la croissance, tous ceux pour qui le mot espoir ne veut plus rien dire du tout.

Commentaires

  1. "dont le 2nd est sans rapport avec le second" en attendant le second te turlupine plus que le 1er. C'est pas moi qui le dit c'est toi qui l'écrit...

    RépondreSupprimer
  2. Boaf,les quidam ont d'autres soucis je crois .Pendant que les chaines d'infos nous diffusent leur blabla sur les USA, des petits bandeaux défilent, PIB, dette, chômage etc...avec des chiffres plus qu'alarmants
    Alors si on arrêtait de s'exciter un peu sur Obama &Co.Une chose cependant me tarabuste en ma qualité de "quidam": Sarkozy et son conseiller es-USA vont-ils s'inspirer de la politique fiscale inscrite dans le programme d'Obama?Si Obama est élu bien sûr ...et ...heuh rien...

    RépondreSupprimer
  3. Elle est bizarre ma note effectivement. De bric et de broc, comme moi aujour'hui !
    J'aurais du préciser de quel quidam il s'agissait sans doute.
    Le conseiller de Sarko ? Johnny Halliday ?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Le corps des femmes, leurs droits et la Pologne

L'important est-ce la rose (suite...)