Bienvenue chez la ch'ti ?

Il était 22 heures passées quand mon avion s'est posé hier à St Exupéry. J'ai dit à mon collègue de ne pas se stresser et de me déposer chez moi (merci quand même Alain). L'avion avait secoué fermement et j'étais au dessus de l'aile. Lorsque le train d'atterrissage est sorti, j'ai même un un coup au coeur. Pour couronner le tout, j'étais plongée dans le dernier Fred Vargas où il est question de chaussures retrouvées avec des pieds dedans et de corps éparpillés façon puzzle... Quand je suis rentrée, les potes avaient l'air contents sur Twitter. Quelques minutes ensuite ça avait l'air d'aller moins bien. Vers minuit trente, mes deux journées à piétiner se sont fait durement sentir et je me suis endormie comme une masse. Mon instinct m'a réveillée à 6 h 59 pile ce matin. Le temps de mettre le doigt sur le bouton on de la radio. Le temps d'écouter et de comprendre que ma voix et celle d'une centaine de militants a manqué. Le temps d'entrendre qu'un conseil national se tiendra mercredi pour valider les chiffres mais que nous sommes minoritaires dans ce conseil. Le temps d'entendre parler de magouilles dans le nord et de nouveaux votes. Le temps de m'apercevoir que comme d'habitude au P.S. c'est le bordel mais que socialiste je suis socialiste je vais rester.... vraisemblablement.

Commentaires

  1. Franchement ( en même temps que j'écris ce mot, je le trouve quasi-débile en politique !).. tu penses vraiment que le PS peut continuer à rester en un seul morceau ? Repartir vers la gauche "traditionnelle" (vieilles têtes aux commandes, vieilles pratiques toujours d'actualités, et vieilles antiennes rabâchées depuis des lustres), n'est-ce pas ouvrir grande la porte au succès final de Bayrou ? N'est-il pas grand temps que le PS se scinde en deux pour proposer une nouvelle alternative socialiste à 50% de ses militants et à tous les français qui, comme moi, attendaient qu'il se rénove en profondeur ?...

    RépondreSupprimer
  2. 59% de participation et 42 voix d'écart, soit 0.054% des suffrages exprimés.
    Une misère ! Avec, comme dans n'importe quel bled africain un perdant pourtant bien parti qui hurle à "la victoire volée"...

    RépondreSupprimer
  3. belleselajoue09:05

    des magouilles dans le sud y en a aussi je te rassure
    et c'est pas des petites ficelles c'est de la corde à gros noeuds

    RépondreSupprimer
  4. De toutes façons, si le rapport de force avait été inverse, le PS n'en resterait pas moins ingouvernable avec des visions de la gouvernance d'un parti totalement opposées. Plus que le positionnement sur l'échiquier politique, c'est dans la manière de vouloir faire qu'il y a une profonde contradiction.

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, j'ai regardé le film hier soir, en attendant les résultats... ;o)))))

    RépondreSupprimer
  6. Trublyonne10:18

    bonjour
    je me suis rendormie et c'est mon fils qui m'a reveillée il y a peu de temps...
    j'avais le message suivant de la part d'un copain :
    Les fraudes relevees portent sur 300 a 400 voix dans le Nord et une 100aine en Seine Maritine (et non les Bouche du Rhone ou l Herault ne
    font pas l objet de plainte car la bas, Aubry progresse entre les deux
    tours contrairement aux deux fedes nommees).
    je le précise pour @belleselajoue que je suis heureuse de retrouver à cette occasion.
    qu'est ce que ça va changer ? rien, le parti sera toujours aussi ingouvernable sans doute...

    RépondreSupprimer
  7. Ce que je n'aime pas chez Miss Royal, c'est cette façon de hurler à la manipulation lorsque le résultat lui est défavorable alors que je l'ai entendue il y a quelques jours sur France-Inter s'élever vigoureusement contre les "mauvais joueurs" qui hurlaient à la fraude dans la fédé des BDR ou elle arrivait en tête des suffrages. Le bourrage des urnes ne serait-il tolérable qu'en sa faveur ?
    C'est assez inquiétant quand on prétend rassembler un parti sous son nom en invoquant la transparence.
    Je ne pense pas que Martine Aubry puisse mieux rassembler un parti aussi déchiré (j'allais écrire, incurable optimiste "divisé") mais je déteste l'idée d'un parti dirigé par une adepte des attaques ad hominem (ça vaut pour yoyo).
    Bref, je me demande si, à part la mort de Mitterrand il n'est pas arrivé quelque chose de pire au PS que l'éviction de DSK ou de Hamon (franchement réformiste ou plus nettement radical).
    Bref, quel que soit le résultat on aura une bassine d'eau tiède où le vainqueur prétendra être l'inventeur du fil à couper l'eau chaude.
    Quen le surdimensionnement de l'ego obsucit des intelligences brillantes, le spectacle est saisissant de nullité.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas socialiste, je suis donc extérieur au débat. Mais je préfère de très loin voir Martine Aubry à la tête du PS, à qui beaucoup de gens doivent les 35 heures, plutôt que l'ancienne co-ministre d'Allègre, à qui on ne doit rien, sinon un bide à une élection imperdable !

    RépondreSupprimer
  9. Ne soyons pas dupe sur les pratiques de certains alliés d’Aubry. Ces élections sont marquées de la macule du soupçon. La naissance du nouveau Parti socialiste se fait sous le sceau de l’ambigüité et du désordre, c’est notre seule certitude.

    RépondreSupprimer
  10. rien de nouveau sous...la neige! c'est tjs autant le b...l

    RépondreSupprimer
  11. Quelques éléments chiffrés sur les soupçons de fraude :
    http://lepetitlivrerose.free.fr/?p=124

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

La valse de Ravel

L'important est-ce la rose (suite...)