Destins croisés

L'homme de la semaine : un truand mort il y a 30 ans sous les balles de la police. (au fait on dit Messrine ou Mérine ?)

La femme de la semaine : une religieuse morte tranquillement cette semaine après avoir dédié sa vie aux autres.

Pas bien le temps de développer mais dans les deux cas, un choix de vie.

Et deux êtres qui restent dans la mémoire collective pour des raisons différentes.

Je n'ai choisi ni le grand banditisme, ni voué ma vie au bon Dieu mais si, après ma mort, je reste dans la mémoire de ceux qui m'ont connue et aimée comme quelqu'un qui a essayé de mener son chemin du mieux possible, malgré les embûches, ça sera déjà bien je trouve.

Commentaires

  1. Quand j'étais gamin, on en parlait à la radio et on disait [Mérine].

    On ne prononce pas non plus le [s] dans Rosny-sous-bois ou dans Le Blanc Mesnil, Mesnais en Arbois etc. que je sache ;-)

    RépondreSupprimer
  2. sniff ..déja morte et oubliée!!! c'est pour cela qu'il était important que tu siphonne tes vieux blogs...pour la postérité et le souvenir impérissable que tu laisseras par tes notes!!!! Allez je vais retenir une publication à compte d'auteur....mon cadeau pour l'éternité

    RépondreSupprimer
  3. On dit Mérine (en tout cas, on devrait).

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

La valse de Ravel

L'important est-ce la rose (suite...)