Des nouvelles de Troy Davis

Le 14 octobre : la Cour Suprême des Etats-Unis refuse d’examiner le recours déposé par Troy Davis : ce recours posait la question de savoir si l’exécution d’un homme présentant de nouvelles preuves de son innocence était constitutionnelle, ou si elle ne constituait pas un traitement cruel, inhumain, et dégradant, contrevenant ainsi à l’article 8 de la Constitution américaine.
Le 15 octobre : le procureur de l’Etat de Georgie ouvre une nouvelle fenêtre d’exécution pour Troy Davis, entre le 27 octobre et le 3 novembre 2008.
Le bureau d'exécution des Peines de l'Etat de Georgie a fixé le 16 octobre la date d'exécution définitive: le 27 octobre à 19h, heure locale ( le 28 à 1 heure du matin heure française)
En 14 mois, c’est la troisième fois qu’une date d’exécution est fixée pour Troy Davis.
La pression doit continuer d'être exercée sur le Comité des Grâces, qui peut toujours revenir sur sa décision.
SIGNEZ sans tarder ce nouvel APPEL.

Commentaires

  1. A force, je ne sais plus ce qui est le plus atroce dans cette histoire : la peine de mort elle-même ou bien l'épouvantable attente de Troy Davis, ce jeu sadique entre dates d'exécution et décisions en appel. Quel que soit l'angle de vue, l'"affaire Davis" met en évidence toute l'horreur d'une sentence de barbares...Et merci de ne l'avoir pas oublié dans la tourmente des "news"...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ah le nouveau logo de la Région Auvergne Rhône-Alpes

La valse de Ravel

L'important est-ce la rose (suite...)